Gabriel Rufián : ici, aucun perdant, juste beaucoup d’ignorants

Le porte-parole d’ERC au parlement Gabriel Rufián


Les députés de l’Etat espagnol ont débattu la 19 septembre d’un changement du règlement qui a fait du bruit : le droit pour les députés d’utiliser dans l’hémicycle une des quatre langues officielles du pays, comme cela se pratique dans plusieurs Etats, la Belgique, le Canada, la Suisse… A cela s’ajoute la publication des textes de loi en quatre langues, ils auront même force juridique. L’avancée va bien au-delà du symbolique.

Parmi les porte-paroles qui se sont succédé à la tribune, l’intervention du catalan Gabriel Rufián (ERC) était très attendue.

Récemment encore, il s’était fait sanctionner par la présidente pour avoir voulu s’exprimer dans sa langue, devant ses collègues. « Aujourd’hui, on ne bafoue les droits de quiconque, parce que ce sont les droits de tous qui sont reconnus», a déclaré celui qui se présente comme un « fils d’Andalou » immigré en Catalogne. C’est une erreur que de présenter le droit d’utiliser le catalan au parlement espagnol comme une « victoire historique», parce que l’Espagne n’a rien « perdu », a-t-il poursuivi. « Le castillan, j’en suis le parfait exemple, n’est ni persécuté ni menacé en Catalogne. Le catalan n’est pas le patrimoine exclusif des indépendantistes, le catalan appartient à tous les habitant(e)s de ce pays qui ont des opinions diverses et variées». Ceux qui s’opposent à l’usage du galicien, du catalan ou du basque dans cette enceinte, sont aveuglés par « un patriotisme aussi fragile que toxique », a ajouté Gabriel Rufián. Ce qui gêne tous les opposants à la réforme que nous allons voter « ne sont pas gênés par nos langues, mais par ce qu’elles représentent ».
« L’usage du catalan ne menace en rien la langue espagnole », a-t-il poursuivi. Alors qu’une autre menace pèse sur cette dernière. « Connaissez-vous ces mots : checking, coaching, mobbing, selfie, meme, follower, streaming, meeting, hardcore, low-cost, outfit, start-up, gap, tracking, breaking, outsourcing, partner, running, break, afterwork, target, frame, vending, softpower, brainstorming, briefing… Ces mots vous parlent ? Vous les utilisez ? Et ensuite, vous venez nous expliquer que c’est le catalan, le galicien, l’aranais ou l’euskara qui mettent en péril la langue espagnole? »
Autre argument des adversaires de l’usage des langues co-officielles au parlement, le coût de la mesure qui est de l’ordre d’environ 350.000 euros. Gabriel Rufián a rétorqué en rappelant le prix du drapeau de Christophe Colomb installé à Madrid (400.000 euros) ou le coût du nouveau voilier du roi (deux millions d’euros).
« Ce vote est un succès pour mon parti, Esquerra republicana catalana, pour sa lutte et pour mon pays. Mais ce n’est en rien une victoire, je nie cela en tant que citoyen indépendantiste catalan parce ma culture et ma langue n’ont nul besoin de perdants. Ici, il n’y a aucun perdant, il y a juste beaucoup d’ignorants », a-t-il conclu en citant quelques vers du chanteur et poète Raímon : « Je viens d’un silence ancien et très long. Je viens d’un silence que mon peuple va rompre parce qu’il se soulève depuis le fond des âges. Il veut être libre. Je viens d’une lutte sourde et constante » (1).

(1).« Jo vinc d’un silenci », https://www.youtube.com/watch?v=4skMnle8R1c

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).