Egunez egun…

PrintFriendly and PDF

1er novembre : à l’appel d’Etorkinekin et de nombreuses organisations d’Ipar et d’Hegoalde, sous le mot d’ordre « mugak apurtu, zubiak eraiki », plusieurs centaines de personnes se rassemblent sur le Pont St-Jacques (Hendaye-Irun) et enlèvent les barrières qui bloquent la frontière.

3-4 novembre : une agence immobilière Bouygues d’Anglet est taguée de « Lurra ez da salgai », « Kasu » et « Marienia laisse béton ».

4 novembre : Xiberoko espekulazioaren kolektiboa organise une réunion publique à Ordiarp pour présenter les actions menées par cinq communes souletines soucieuses de répondre aux besoins de logements.

4 novembre : Euskaraz bizi Hiriburun présente les activités culturelles et sportives qu’elle met en oeuvre à Saint-Pierre-d’Irube pour favoriser la pratique de l’euskara.

5 novembre : la radio souletine Xiberoko Botza fête ses 40 ans à Musculdy.

5 novembre : le festival de musique EHZ, Euskal Herria zuzenean, verse un don de 15 000 euros à Lurzaindia, pour la préservation du foncier agricole.

5 novembre : le quotidien Le Monde consacre une page entière à la crise du logement en Iparralde, plusieurs collaborateurs d’Enbata y sont cités.

6 novembre : aux côtés du collectif Bide berria, le maire abertzale de Lekunberri Jojo Goyheneix lance un appel auprès des maires de Garazi pour régler l’éternelle question du contournement de Donibane Garazi.

7 novembre : pour sortir de la crise suscitée par le projet immobilier Marienia à Kanbo, porté par Bouygues sur 3,7 hectares de terres agricoles, la mairie demande un diagnostic sur la question du logement à Soliha, acteur de l’habitat solidaire.

7 novembre : la fromagerie des Aldudes et la Coopérative laitière du Pays Basque (CLPB) victimes de graves malfaçons et d’interminables procès, sont placées en redressement judiciaire, des repreneurs sont en vue.

8 novembre : le quotidien Sud Ouest publie un supplément de huit pages sur les Rencontres de l’immobilier 2022, autour du thème : « Existe-t-il encore des logements abordables au Pays Basque ? »

8 novembre : le sénateur Max Brisson interpelle en commission le ministre de l’Éducation Pap Ndiaye sur l’enseignement immersif et le passage des examens en langue régionale, dans sa réponse le ministre parle d’une « ouverture raisonnable » à ces questions auxquelles il est « personnellement très ouvert ».

8 novembre : Biga bai, association de parents d’élèves de l’enseignement public, présente sa feuille de route pour 2022-2023 et souligne que sur 115 écoles publiques proposant une section bilingue, 24 maternelles sont en immersion et seulement 15 collèges et six lycées proposent des classes bilingues.

9 novembre : les élus abertzale écologistes de Biarritz présentent leur projet alternatif pour la réhabilitation des 11 hectares du plateau d’Agilera, avec 300 logements sociaux ou à prix maîtrisés et des équipements-sportifs financés en partie par la taxe sur les résidences secondaires.

10 novembre : lors d’une conférence de Marie Hirigoyen-Bidart, Arteen artean présente à Bayonne les collectes sonores réalisées en 1947, 1958 et 1973 en Iparralde par le musée parisien des Arts et traditions populaires.

10 novembre : après la démission de cinq élus abertzale, puis de cinq membres de la majorité, sept conseillers d’opposition quittent le conseil municipal de Senpere, des élections sont en vue.

10 novembre : le groupe scolaire public d’Urt organise une conférence destinée aux (futurs) parents pour proposer un enseignement en immersion aux élèves de la section bilingue en maternelle.

10-11 novembre : à Hazparne, l’agence Era immobilier est taguée « Euskal Herria ez da salgai ! ».

11 novembre : sous la houlette du PNV Peio Etxeleku, 36 conseillers communautaires lancent un appel pour créer un groupe politique au sein de la CAPB, au nom de Elgarrekin herriarentzat, Amassas entau païs. Y figurent le maire de Donibane Garazi Laurent Inchauspe, le luzien Manuel de Lara, le maire d’Arancou Alexandre Bordes, le biarrot Guillaume Barucq, le maire de Duzunaritze Bruno Jaureguy, la maire LR d’Uharte Garazi Claire Dutaret-Bordagaray, la maire de Larresoro Laurence Samanos, etc.

11 novembre : pour la commémoration de l’armistice de 1918, une inscription « Morts par la France, rien à célébrer » est apposée sur le fronton d’Hendaye, le maire dépose plainte.

10-12 novembre : la 17e édition de Lurrama la ferme Pays Basque a lieu à la Halle d’Iraty de Biarritz. Sont à l’honneur l’égalité hommes-femmes, l’agriculture de montagne et les oeuvres de Zigor qui fut photographe d’Enbata.

12 novembre : autour du thème « Quelle transmission pour demain ? », une table ronde rassemble à Bayonne de nombreux professionnels de la culture basque et des élus de la CAPB.

AzterketakEuskaraz

14 novembre : les trois collèges et le lycée de Seaska manifestent à Bordeaux en faveur du passage des examens en euskara, sous la forme d’une chaîne humaine entre le rectorat et le parvis de Droits de l’Homme. Le maire écologiste de Bordeaux Pierre Hurmic, natif de Saint-Palais, est présent pour les soutenir.

15 novembre : à partir de cette date, la municipalité abertzale de Ziburu lance une opération test pendant trois mois, d’extinction fractionnée de l’éclairage public, pour faire baisser la facture de 20 % et la pollution lumineuse.

15 novembre : l’association de défense des locataires Alda présente à la ZUP de Bayonne ses candidats aux élections des offices HLM qui ont lieu du 16 au 30 novembre.

15 novembre : le nouveau préfet en visite à Biarritz confirme le bon fonctionnement du Comité territorial de lutte contre les baux frauduleux et annonce la mise en place en décembre de la Commission territoriale du logement du Pays Basque.

17 novembre : Euskaraldia lance pour quinze jours sa campagne en faveur de l’usage de l’euskara à travers des espaces dédiés, les arigune, le port des pin’s ahobizi et belarri prest et des centaines d’animations dans les villes du Pays Basque. Pour cette opération, la CAPB apporte une subvention de 40 000 euros.

17 novembre : une autre banderole « Morts par la France, Frantziak erailak » est découverte à Urruña, le maire abertzale d’Urrugne Philippe Aramendi se dit attristé, dénonce le procédé injurieux et envisage de porter plainte, le collectif U14 et EHBai désavouent l’élu.

18 novembre : Bake Bidea annonce les procès de 20 militants à Dax (15 décembre) et à Bayonne (2 février), ayant participé au blocage du Pays Basque le 23 juillet en faveur de nos presos.

19 novembre : la municipalité de Guéthary organise une rencontre interrégionale sur le logement avec le député breton Paul Molac, le député européen François Alfonsi et le député corse Jean-Félix Acquaviva qui a présenté sa proposition de loi pour lutter contre la spéculation immobilière sur l’île adoptée en février dernier. Une autre proposition de loi est en cours d’écriture pour juin 2023.

19 novembre : Ezkia ikastola d’Ayherre fête ses 50 ans avec un repas chantant, auparavant elle avait présenté à Hazparne la pièce Antxo Azkarra d’Antton Luku.

19 novemebre : Xuti gazte, groupe de jeunes abertzale de gauche, répand de la paille sur une parcelle du golf d’Arcangues, pour protester contre les riches et les gouvernements inactifs face à l’urgence climatique.

20 novembre : Alda dénonce une agence immobilière de Ziburu pour la location d’un garage aménagé en studio à Urruña dont le locataire payait l’électricité du propriétaire vivant dans la maison attenante.

Alda (2)

21 novembre : Plus de 500 personnes participent à la conférence urgence logement organisée par Alda, où interviennent le député et journaliste F. Ruffin, aux côté de l’ex-ministre du logement C. Duflot, S. Coupechoux, responsable Europe de la Fondation Abbé Pierre et J.-B. Eyraud, porte-parole de Droit au Logement.

21 novembre : jusqu’au 25, se déroule la deuxième édition de la filière Herriko haragia en faveur de la production locale de viande qui regroupe 250 éleveurs et quatre abatteurs d’Iparralde.

21 novembre : le Sénat rejette à une voix près la proposition de loi du député abertzale corse J.-F. Acquaviva contre la spéculation immobilière organisant une plus forte taxation des ventes, Max Brisson a voté contre.

22 novembre : le sénateur Max Brisson présente au débat sur le budget 2023 neuf amendements, sur la TVA dont sont exonérés certains propriétaires de meublés saisonniers, contre l’abattement fiscal de 50 ou 71 % dont bénéficient les loueurs d’au moins trois meublés de tourisme, sur l’application de la taxe de séjour aux meublés de tourisme et la levée du secret fiscal pour que les communes contrôlent la véracité des déclarations de bailleurs. Les trois premiers ont été adoptés.

22 novembre : le CADE révèle une information de la Commission européenne au sujet du trafic fret prévu pour 2030 sur la future ligne TGV. Il ne dépasse pas les chiffres de 1999, donc des milliards seront dépensés pour rien.

22 novembre : le commissaire enquêteur donne un avis défavorable contre le lotissement Etxeta à Arbonne, lancé en 2017 avec l’achat de 14.871 m² de terre agricole, Lurzaindia avait attaqué avec succès ce projet.

24 novembre : le ministère français de la Culture inscrit le bertsularisme dans son catalogue du patrimoine culturel immatériel.

25 novembre : à la veille du congrès d’EHBai, la coalition Abertzaleen Batasuna, née en 1988, annonce sa dissolution.

25 novembre : à Azkaine, l’agence immobilière Logic-Immo est taguée sur le thème Euskal Herria ez da salgai.

26 novembre : pour fêter ses 50 ans, l’ikastola d’Amikuze présente un film et un livre sur l’histoire de cette école basque à la médiathèque de Donapaule.

26 novembre : Kolektibo feminista manifeste à Bayonne à l’occasion de la journée internationale pour l’éradication des violences faites aux femmes.

26 novembre : Eperra ikastola en Soule fête ses 50 ans avec trois conférences, de Libe Goñi, Peio Jorajuria et Margaita Etxart, première andereño.

26 novembre : l’INSEE confirme la forte augmentation des résidences secondaires sur toute la côte aquitaine, le littoral basque en compte 16,2 % avec une croissance de 1,2 % entre 2013 et 2018, alors que la population augmente de 1 %.

26 novembre : EHBai réunit son premier congrès avec 235 membres présents et élit une nouvelle direction composée de Itxaso Cuevas, Xabi Thicoipe, Ibai Agirrebarrena, Lola Garcia, Jon Irazola, Gaby Arestegui, David Lannes, Xabi Larralde, Nerea Peponnet, Mattin Etcheverry et Mikaël Treilhaud Daramy, ainsi que Mathilde Hary et Nikolas Blain qui sont les deux porte-paroles de la formation.

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak