Egunez egun…

17-21 juillet : Euskal Kultur Erakundea et le Service pénitentiaire d’insertion et de probation organisent pendant une semaine des ateliers culturels basques à la maison d’arrêt de Bayonne (langues, jeux, concerts, etc.).

18 juillet : aux 2e Universités d’été transfrontalières à Bayonne,quatre chercheurs, dont Xabi Larralde, présentent le projet d’un réseau interentreprises Eusko Barter, au sein duquel circulera la monnaie alternative basque. Il nécessitera de regrouper 700 entreprises avec un investissement de 60.000 euros.

19 juillet : le conseil municipal de Guéthary préempte au prix de290.00 euros un bien de 25 m² pour protéger le commerce local mis à mal par la spéculation immobilière.

20 juillet : le Béarnais Didier Bayens refuse de faire partie de laliste La France insoumise pour les élections sénatoriales. Sa tête de liste Sandra Pereira-Ostanel a trop durement critiqué l’action des indépendantistes U14 contre le petit train pour touristes d’Hendaye,sans considérer les causes profondes qui y ont conduit.

23 juillet : Bizi! et Surfrider manifestent sur la plage de Bidart pour dénoncer la prolifération de l’algue toxique ostreopsis ovata et l’inaction des autorités face au réchauffement climatique.

24 juillet : l’opposition municipale abertzale de Bidart critique les incohérences du futur quartier des Trois-Couronnes prévoyant nouveaux logements, commerces et centre médical.

24 juillet : le préfet saisit le procureur de la République pour outrage au drapeau français par le collectif U14 lors d’une manif le14 juillet.

24 juillet : la municipalité abertzale d’Urruña acquiert pour 1,3millions d’euros le domaine de Briketenia (2.500 m² de bâti et 15hectares de terrain), rare opportunité foncière pour des projets d’intérêt public, dans une cité très impactée par les résidences secondaires et la spéculation. Les élus d’opposition de droite française et le PNV critiquent durement cette décision.

26-30 juillet : lors des fêtes de Bayonne, la mouvance ELB organise pour la 10e année consécutive un comptoir paysan, pour manger bio, local, bon et pas cher.

27 juillet : dans une tribune publiée par Mediabask, David Lannes,de la direction d’EH Bai, met un gros bémol à l’efficacité annoncée d’une ferme houlomotrice projetée par la CAPB pour produire de l’énergie renouvelable en quantité importante.

27 juillet : Alda commence à publier dans son journal des petites annonces présentant des logements HLM à échanger entre familles.La création d’une bourse d’échange de logements sociaux(BEL) est en projet.

27 juillet : les groupes féministes Emazteek diote, Zutik, Paf !, Noustoutes et Planning familial critiquent les affiches municipales des fêtes de Bayonne contre les agressions sexistes, parce qu’elles poussent à des comportements d’auto-restriction.

28 juillet : l’Agence départementale de tourisme annonce qu’en2022, douze fois durant l’été, 300.000 visiteurs par jour ont fréquenté la Côte basque. Durant juillet et août, 70 % de 2,3 millions de touristes et de 8,5 millions d’excursionnistes, ont fréquenté le littoral.

29 juillet : la Fédération internationale de pelote basque (FIPV) réunie à Mexico refuse de s’exprimer sur la création d’une fédération basque en son sein, suite à une très forte pression de la Fédération espagnole. Le président de la FIPV démet une partie du comité directeur, une nouvelle tentative pourra avoir lieu en 2024.

30 juillet et suiv. : renouveau sans précédent des cavalcades bas-navarraises à Luhoso, Arrosa, Heleta, et Mehaine sur le thème des Bohémiens si longtemps ostracisés. Les Souletins de quatre villages autour d’Etxebarre annoncent pour 2024 la relance d’une fête d’hiver, Albadakak ou Maskak, abandonnée depuis les années 70.

2 août : les militants du collectif Senpere Ostia s’invitent chez un notaire d’Urruña pour s’opposer à la vente de la ferme Olha pour1,3 million d’euros. En vain.

4-5-6 août : le festival Festilasai, vitrine pour l’euskara au travers d’activités musicales, sportives et artistiques, organise sa 17e édition au quartier Iraty de Biarritz.

4 août : le collectif Atxik Luhoso obtient l’abandon d’un projet de construction de 38 maisons individuelles par le promoteur toulousain Sporting Promotion. La mairie de ce village de 864 habitants a fait valoir son droit de préemption sur les terrains, via le bailleur social Habitat Sud Atlantic. Un projet immobilier à vocation médicale et résidentielle est lancé à l’initiative de la municipalité.

8 août : un collectif de 30 Hendayais·e·s réclame la réouverture du pont international à peine réouvert le 3 juillet puis refermé.

11 août : la 25e foire du label Idoki (production fermière de qualité)se déroule à Ezpeleta, avec partenariat avec Euskal Moneta.

15 août : Filipe Saez décède à Niort à l’âge de 64 ans. Il a fait partie du commando Argala d’ETA, avant de le quitter en 1982 ; il fut condamné en 1997.

15 août : les membres du collectif Ostia bloquent les entrées des trois magasins Adam à Donibane Lohizune pour protester contre le projet d’achat par cette société de la ferme Olha à Senpere, occupée par Lurzaindia et ELB.

16 août : à St-Palais, Mayi Daguerre, première adjointe abertzale en charge de l’urbanisme, démissionne du fait d’un manque de communication et de confiance avec le maire. Les autres élus abertzale demeurent pour l’instant dans la majorité.

17 août : sur la Côte, le promoteur Carrefour Property fait circuler un panneau publicitaire tracté par vélo sur le thème : « L’océan comme résidence secondaire, ça vous tente ? ». Pour un appartement acheté à Anglet, il offre un permis bateau. EH Bai proteste vertement et interpelle le maire d’Anglet qui, du coup, menace de prendre un arrêté d’interdiction.

21 août : Serge Letchimy, président du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique, refuse d’obéir au préfet local qui exige le retrait d’une délibération consacrant le créole comme langue officielle de l’île, au même titre que le français.

25 août : les entretiens d’Inxauseta à Bunus planchent sur la transition écologique et le logement pour tous. Le nouveau ministre du logement Patrice Vergriete annonce que la possibilité d’encadrer les loyers est décidée pour la Côte basque en zone tendue. Déception pour les mesures fiscales, il est urgent d’attendre… Le ministre échange avec les représentants d’Alda et reçoit en mains propres leurs 9 propositions sur les congés pour vente, qui prolifèrent dramatiquement en Pays Basque.

28 août : à Bassussarry, le groupe local de La France insoumise(LFI) considère que le montant du loyer payé par l’ikastola Biez Batà la cité est trop faible. Selon ses calculs et critères, il devrait êtrede 3.732,12 euros, au lieu de 1.425 euros. LFI demande au préfetde se saisir de ce dossier.

29 août : commencée le 27 juin, l’occupation de la ferme Olha à Senpere est levée par Lurzaindia, Ostia et ELB qui n’ont pu s’opposer à sa vente à un prix exorbitant. Ils manifestent à Baiona et Donibane Lohizune leur volonté de poursuivre la lutte contre la spéculation foncière.

30 août : Grazi Etchebehere, militante abertzale aussi persévérante qu’indomptable, rend l’âme en son village d’Ossès, à l’âgede 72 ans, des suites d’une longue maladie.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).