Rémi Rivière

Rémi Rivière

Kazetaria

Le voile qui cache la mosquée

Avec une grande complicité politique et médiatique, le débat se décentre aujourd’hui vers les thèses d’extrême droite, libérant la parole et normalisant un discours qui annihile les valeurs Républicaines. (...)


Alfonso est revenu

Déporté pendant 33 ans sur l’île de Sao Tomé, en vertu de sombres “procédures d’urgence” des autorités françaises dans les années 80,...  

Alfonso Etxegarai vient d’obtenir, grâce à la pugnacité d’un avocat, son passeport de retour pour une nouvelle vie d’après-guerre… (...)


Violence au sommet

Cela devait être dit. Voici une restitution de l’ambiance tendue entre organisateurs et participants du contre-sommet G7 où de nombreux militants ont été pris en tenaille entre tenants ou pas de la non-violence.

La “voie du milieu”, prônée par d’autres, n’est pourtant pas satisfaisante dès lors qu’un camp empiète sur les plates bandes de l’autre. Un malentendu qui a plombé une implication déjà molle. (...)


Si on généralisait l’enseignement immersif de l’euskara à l’école maternelle ?

Le Conseil de développement et la Communauté d’agglomération montent au créneau pour l’euskara.

Aujourd’hui, un enfant d’Iparralde sur deux est en système immersif ou bilingue dès la maternelle. Généraliser l’offre, c’est pour le moins répondre à la demande. Généraliser la pratique, c’est revigorer la langue. (...)


On n’a pas tous les jours 30 ans

Condamnés pour avoir formé le “commando itinérant d’ETA”, Ion Parot, Unai Parot, Jakes Esnal et Xistor Haramburu ont débuté en ce début avril leur trentième année de réclusion.

Un séjour extrême dans la législation française que dénonce Bagoaz en organisant une nouvelle mobilisation pour réclamer la libération rapide des quatre sexagénaires, écroués en France et en Espagne. (...)


Bayonne, la bonne étoile des migrants

Près de 200 migrants dorment chaque jour au centre d’accueil de Bayonne, sur la route de leur exil.

Récit d’une nuit de maraude où les bénévoles sont désormais épaulés par des professionnels.(...)


Une transition de références

L’historien Peio Etcheverry-Ainchart publie un ouvrage éclairant sur Le Pays Basque dans la Transition démocratique en soulignant les différences d’attentes, de résultats et de tempo avec le processus espagnol, en écho aux problématiques politiques et sociales de notre époque.

L’image est parfaite pour illustrer ce que fut le Pays Basque sud dans la transition démocratique espagnole. Le 4 février 1981, le roi d’Espagne Juan Carlos est en visite officielle à la Casa de Juntas, dans la ville déjà symbolique de Guernica dont le statut définit le nouveau droit des basques. Les députés d’Herri Batasuna bafouent le discours royal en entonnant, poings levés, Eusko Gudariak. Leurs homologues du PNV applaudissent en contre-point le roi pour l’assurer de leur écoute. “Tout est là” résume Peio Etcheverry-Ainchart, auteur de ce nouvel ouvrage historique paru aux éditions Elkar. (...)


Alternatiba tente l’impossible contre l’impensable

Après une édition féconde à Bayonne il y a cinq ans, qui a inspiré la création de 175 éditions similaires dans le monde,

Alternatiba est revenu dans sa ville de naissance avec un nouvel élan, malgré l’urgence climatique plus pressante et une réelle stratégie d’action. (...)


L’Aquarius, une chance pour les citoyens d’Europe

Le navire de SOS méditerranée et de Médecins sans frontières symbolise simultanément le naufrage de l’Europe et une chance de repêchage pour la parole des citoyens solidaires.

Alors même que le flux migratoire en Europe est insignifiant, le discours médiatique focalise sur le chiffre impressionnant de 700.000 migrants en cumulant les cinq dernières années. Sur une population européenne de 600 millions d’habitants, cela représente un symbole,... (...)