Jean-Claude Iriart


CAPB : La nécessaire prise en compte de la diversité territoriale

Jean-Claude IRIART - Lors de la dernière séance du Conseil communautaire du 3 novembre dernier, la CAPB a ouvert par une délibération, un débat visant à redéfinir sa « politique de territoires ». Des réunions d’échanges par pôles constitueront la prochaine étape avant une autre délibération en conseil communautaire qui arrêtera le nouveau dispositif.

C’est un chantier stratégique pour notre collectivité, qui compte tenu de son périmètre, se doit de prendre en compte la diversité territoriale dans son fonctionnement, dans le déploiement de ses services et dans l’élaboration de ses politiques. C’est aussi un chantier sensible puisqu’il s’inscrira dans un contexte où de nombreux élus s’interrogent sur l’organisation de la CAPB, le rôle à confier aux anciens pôles dans le circuit des décisions et l’articulation des fonctions entre les élus et l’administration communautaire. (...)


Rentrée 2018 à Seaska : contribution au débat public

La Fédération Seaska vient de lancer un appel à la mobilisation car elle considère que les moyens en postes d’enseignants, annoncés pour la prochaine rentrée ne sont pas à la hauteur des besoins liés à son développement et à l’augmentation de ses effectifs.

Certains penseront qu’il s’agit là d’une simple mobilisation de plus afin d’obtenir quelques postes supplémentaires. Le contexte est plus complexe et malheureusement plus grave aussi. (...)


Fusion AB/BO : le fond et la forme

A l’image de beaucoup d’autres d’amateurs de rugby, je me sens très concerné par les initiatives et les débats qui rythment depuis quelques semaines le projet de fusion entre les clubs de Bayonne et de Biarritz.

En tant que Conseiller Municipal de Bayonne bien entendu, forcément attentif à tous les sujets de la vie communale, d’autant plus attentif sur ce sujet que mon point de vue se nourrit aussi de mon implication, comme trésorier de l’Association Aviron Bayonnais Rugby, fonction que j’assure depuis une douzaine d’années.


“Rien ne se crée sans les Hommes, rien ne dure sans les Institutions”

Si les Conseils des Elus et de Développement ou leurs successeurs souhaitent à l’avenir, continuer de peser sur les politiques publiques menées en Pays Basque, il leur faudra devenir légalement compétents pour définir ces politiques et disposer des moyens pour les réaliser. Toute organisation qui ne garantira pas cette exigence ne fera que maintenir l’illusion.

Le débat parlementaire qui se poursuit à la rentrée peut offrir des opportunités intéressantes pour enrichir le projet de loi (de réforme de l’organisation territoriale) d’un certain nombre d’articles susceptibles de faciliter le fonctionnement d’une intercommunalité à l’échelle du Pays Basque, respectueuse de ses originalités infra territoriales ou d’accélérer l’exercice de certaines compétences supplémentaires. Evitons de figer nos points de vue, pour des raisons partisanes ou personnelles avant de partager cet exercice d’analyse.