Communiqué de Presse


11 000 personnes manifestent à Paris pour la Paix en Pays Basque !

ARTISANS DE LA PAIX - L’objectif initial des organisateurs de réunir 5 000 personnes à Paris pour demander la fin du régime d’exception qui affecte les prisonniers basques et leurs familles, a été largement dépassé. Ce sont finalement 11 000 personnes qui ont manifesté ce samedi 9 décembre à Paris à l’appel des Artisans de la Paix et de Bake Bidea (« Le chemin de la paix »), pour demander au gouvernement français de contribuer à son tour au processus de paix en Pays Basque, après l’épisode marquant du désarmement total de l’organisation E.T.A. en début d’année.

Une banderole « Paix en Pays Basque : maintenant les prisonnier.e.s ! », portée par la totalité des parlementaires du Pays Basque, le président du Biltzar (Assemblée regroupant la totalité des municipalités) des maires du Pays Basque et la délégation menant depuis juillet dernier les discussions avec le ministère de la justice (*), a ouvert la manifestation dès 12H30. (....)


Au risque de la paix

Communiqué des Artisans de la paix, de Bake Bidea et de la LDH. Plus de 100 personnalités et 40 organisations soutiennent le rassemblement pour la paix au Pays basque prévu le 9 décembre à Paris.

Voici l'appel "Au risque de la paix" en faveur de la mobilisation massive et déterminée intitulée « Paix au Pays basque : maintenant les prisonniers ! » et organisée par les Artisans de la paix, le 9 décembre prochain, à Paris, ainsi que les différentes façons de contribuer à la réussite de ce rendez-vous extraordinaire. (...)


L’abandon des LGV pourrait permettre d’investir sur l’existant

Le PDG de la SNCF Guillaume Pépy aurait annoncé au maire de Bayonne et président de l'agglo Pays Basque, Jean-René Etchegaray, que le projet, controversé au Pays Basque, ne verrait pas le jour. A la place, la SNCF engagerait un investissement de 20 millions d'euros pour rénover la ligne Bayonne-Hendaye déjà existante, a indiqué Jean-René Etchegaray.

Voici la réaction du Cade à cette annonce. (...)


Aberri Eguna 2017

Enbata.Info publie la déclaration français-euskara du Comité National du syndicat ELA, faite à l'occasion de l'Aberri Eguna 2017.

Du désarmement devant contribuer à la consolidation de la paix, au droit de vivre et de travailler en euskara en passant entre autres par le renforcement de l’indépendance syndicale pour résister à la dégénérescence démocratique, cette déclaration aborde aussi le cas de l'autonomie navarraise, de la gauche face au mécontentement social et de la nouvelle étape s'ouvrant en Iparralde. (...)


Solidarité migrants-etorkinekin

Solidarité migrants-etorkinekin kolektiboak, Majid, Calais-ko «basa oihanetik» pasa den migratzailea ; Jean Sébastien Mora, erreportaria, Mediapart eta Le Monde diplomatique-ko parte hartzailea ; eta François Guénnoc, haren errola eta funtzinamenduagatik ohiz kanpokoa den « Auberge des migrants à Calais » elkartearen arduraduna errezebituko ditu azaroaren 18an, ostiralarekin, Uztaritzen, gaueko 7etan.

Herritar gisa eta nola ez gizaki gisa, ezinbestekoa zaigu gai horiek berriz gureganatzea, ezagutza ezak eta elikatzen duen bestearenganako herrak ez dezaten gaina har. Zeren ez gaitezela tronpa, Calais-ko basa oihanaren desegitea aterabide faltsu bat da : Calais Bretainia Handiko hiri hurbilena geldituko da, tunelaren eta itsas-ontzien abiapuntua. Herbesteratuek segituko dute leku hortan bateratzen. Elkarrekin, segi dezagun beraz elkartasunezkoa den haurnasketa zuzen eta demokratiko bat eraikitzen.


Enfin, nous aussi, nous aurons notre maison!

Plus de 150 personnes ont participé ce dimanche 14 août à l'événement "Herri Elkargoa jalgi hadi plazara" de Saint-Jean-Pied-de-Port. Ce rendez-vous organisé par les groupes locaux de Batera en Basse-Navarre a donné suite à l'événement bayonnais du 27 juillet dernier, et sera suivi par deux autres célébrations le 11 et 17 septembre prochain, à Sare puis à Mauléon.

«Le moment est venu de se rassembler : personne ne doit porter atteinte à ce travail commun de construction de notre maison. La solidarité sur l’ensemble du territoire, la prise en compte des besoins de tous ses habitants, et la volonté de faire d’Iparralde une entité physique et une conscience partagée, voilà la ligne d’horizon du chemin sur lequel nous sommes engagés. Elus ou société civile, nous en avons tous la responsabilité ! Maintenant, afin de structurer le fonctionnement de la maison et l’organisation des chantiers, les élus travaillent dans cette phase dite de préfiguration pour que la Communauté Pays Basque qui verra le jour le 1er janvier réponde aux attentes des citoyens. Tous les sujets seront traités : ceux liés au fonctionnement avec les statuts, la gouvernance ou la fiscalité, et ceux liés à notre vie quotidienne comme l’emploi, le logement, les transports, l’environnement, la langue, l’agriculture, l’enseignement supérieur, etc.»


SAFERa Lasserren laguntzaile?

Edouard Exilard, ELBko lur taldearentzat - Duela zonbait denbora, 20 hektarako etxalde bat saldu zela Akamarren entzun dugu. Usaian, laborantxako ontasunak saltzen direlarik, sindikatak eta tokian duen lur delegatuak abisatuak dira SAFERarenganik, idatzi baten bidez. Ondorioz preenpzioa egitea galdegiten ahal diogu SAFERari, prezioa goregia dela pentsatzen badugu, lurrak laborantxako balioaren galtzeko irriskuan balin badira, laborari ez den batek erosi nahi badu, lur ainitz dituen laborari bat balin bada eroslea, inguruan behar gehiago duten laborariak izanki, etab.

Akamarreko etxaldearen saltzeaz deus informaziorik ez dute ukan sindikatek alta sistematikoki hala delarik usaian.


L’Europe des Etats c’est l’Europe en mauvais état

Le résultat du référendum sur le «Brexit» manifeste une fois encore ce que chacun sait depuis longtemps : les populations ne croient plus en l’Europe telle qu’elle fonctionne.

Cela vaut ne vaut pas seulement pour le Royaume-Uni où le Premier Ministre a joué à la «roulette russe», pour lui-même et pour son Pays, donnant ainsi aux Ecossais un argument supplémentaire pour justifier leur revendication d’indépendance au sein d’une Europe démocratique à laquelle ils aspirent légitimement. Cela vaut aussi pour la quasi-totalité des pays de l’U.E où les citoyens ne se retrouvent pas dans la politique européenne dont ils attendent autre chose qu’un marché unique fondé sur l’ultra-libéralisme et sur laquelle ils n’ont aucune prise. Ils condamnent aussi un fonctionnement qui n’est pas démocratique.


Energia eta sare elektrikoak Euskal Herriko ikuspegitik

Ingurumenean, gizartean eta ekonomian duen eragin handiaren ondorioz, energiaren gaiak garrantzi handia du azken urteotan. Energia mota desberdinen artean, gehien hazten doana, besteak beste kalitate handienetakoa delako erabilpen/manipulazio aldetik, energia elektrikoa da.

Udako Euskal Unibertsitateak Bidarteko ESTIA Ingeniaritza Eskolan uztailaren 6 eta 7an antolatzen dituen jardunaldi hauek gai hori jorratu nahi dute, Euskal Herriaren ikuspegitik bereziki. Gaur egungo egoera, proiektuak, aktoreak aztertzeaz gain, etorkizuneko aldaketei eta aukerei buruz hausnartuz.