Le Pays Basque vers sa souveraineté énergétique

PrintFriendly and PDF
Barrage hydro-électrique du côté de Banka

Barrage hydro-électrique du côté de Banka.

Une ambitieuse initiative, pour doter l’Iparralde d’une structure de fourniture d’électricité exclusivement renouvelable, prend son envol. Enargia marquera le grand rendez-vous Alternatiba des 6 et 7 octobre à Bayonne.

Un outil au service du développement territorial et un pas en avant vers la souveraineté énergétique du Pays Basque. C’est l’idée du projet Enargia qui, en complément de la production électrique développée par I-ENER, proposera dans quelques mois la la fourniture d’une énergie locale et renouvelable à la place des opérateurs comme EDF.

Une manière de conforter l’économie de notre territoire et de le doter d’un instrument crucial pour gagner la maîtrise de notre énergie.

Enargia proposera, avant la fin de l’année, une offre de fourniture d’électricité à un tarif qui ne devra pas dépasser celui d’EDF.

Une performance d’autant plus remarquable que l’électricité vendue sera d’origine non nucléaire et non fossile et qu’elle sera achetée, du moins dans un premier temps, à des producteurs indépendants basés aux portes du Pays Basque, Enargia rémunérant au passage leur production électrique à meilleur prix que ce que leur propose le marché.

Ce projet est d’abord rendu possible par la libéralisation du marché de l’électricité, il y a 11 ans, qui voit chaque année des centaines de milliers de clients se tourner vers de nouveaux énergéticiens.

L’an passé, 1,2 million de foyers ont ainsi quitté l’opérateur EDF, soit l’équivalent de près de 5.000 compteurs à l’échelle du Pays Basque. Enargia entend participer à cette dynamique, mais en affirmant sa singularité jusque dans sa structure. Car Enargia va se constituer en Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), dont la forme juridique permet d’abord une forte dimension inclusive et citoyenne, associant toutes les parties prenantes au projet, notamment les consommateurs, les producteurs, les salariés, les collectivités locales ainsi que divers partenaires, tout en privilégiant l’intérêt collectif par la composition même des organes de gouvernance et par la pluralité des acteurs, en favorisant un environnement financier vertueux, avec une activité lucrative limitée et non spéculative. Ce statut de SCIC répond à la volonté de gestion transparente et démocratique qui s’appuie sur des valeurs de collaboration et de solidarité.

Mais l’intérêt est ailleurs pour les habitants du Pays Basque qui sont autant de clients potentiels à cette entreprise. Car la création d’un fournisseur d’énergie au Pays Basque promet également la création d’emplois locaux et durables, l’accélération de la transition énergétique et environnementale par la mobilisation de l’ensemble des acteurs de notre territoire, le développement des circuits courts de l’énergie, en rapprochant les producteurs des consommateurs et la promotion de pratiques éco-vertueuses au sein de notre territoire.

Démarche globale

Une démarche locale qui s’inscrit plus largement dans un mouvement de réappropriation citoyenne de l’énergie. Au Pays Basque, la création en octobre 2014 de la société I-ENER a constitué un premier pas vers la souveraineté énergétique de notre territoire. Partant du constat que 99% de l’énergie consommée sur le Pays Basque est importée, I-ENER s’est déjà donnée pour ambition de relocaliser la production de chaleur et d’électricité, à l’échelle du territoire Pays Basque, de soutenir un modèle entièrement basé sur les énergies renouvelables. I-ENER offre ainsi la possibilité aux habitant.es de se regrouper et de mutualiser leurs ressources économiques dans le but de financer des projets locaux d’énergies renouvelables. Cette société citoyenne compte aujourd’hui près de 450 actionnaires pour un capital dépassant les 300.000€.

I-ENER offre la possibilité aux habitant.es
de se regrouper et de mutualiser leurs ressources économiques
dans le but de financer des projets locaux d’énergies renouvelables.
Aujourd’hui, cette société citoyenne
compte près de 450 actionnaires
pour un capital dépassant les 300.000€.

La preuve qu’il existe un véritable engouement citoyen autour des questions de transition énergétique et de gestion démocratique des ressources naturelles.

A terme, Enargia s’approvisionnera principalement auprès d’I-ENER, établissant ainsi un écosystème cohérent où l’on consomme ce que l’on produit localement. Dans cette attente, Enargia a besoin de financements. Cette fois, c’est sans douleur puisqu’il suffit de changer de fournisseur d’énergie, sans que cela n’implique de surcoût.

Enargia fera ainsi ses premiers abonnés à Bayonne pendant Alternatiba, les samedi 6 et dimanche 7 octobre.

Pour aller plus loin :

 

Utz iruzkin bat

Zuen emaila ez da sekulan argitaratua izanen, ez eta ere komunikatua. Betetzea baitezpadakoak diren guneak * batekin markatuak dira.

Connect with Facebook

*
*

Ondoko HTML elementuak erabil ditzakezue <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>