“Face une société monolingue proposée par Paris, nous préférons une société bascophone, plurilingue”

PrintFriendly and PDF
SEaska50

Peio Jorajuria, actuel Président de Seaska, en compagnie d’ancien·ne·s président·e·s de Seaska lors de l’hommage qui leur était rendu. le samedi 28/9/2019.

Prise de parole de Peio Jorajuria, Président de Seaska, ce samedi 28 septembre lors de l’inauguration de l’extension du Lycée Bernat et de l’hommage aux anciens lehendakari  de Seaska à l’occasion des 50 ans de la Fédération. 

Bienvenue Monsieur le président de la Région Nouvelle Aquitaine, Monsieur le Conseiller de la culture et de la politique linguistique du gouvernement Basque et Madame la directrice, Monsieur le président de l’Office public de la langue basque et vice-président de la Communauté Pays Basque, Madame et Monsieur les sénateurs, Monsieur le député, les acteurs de la société civile, amis des ikastola.
De nombreux maires et le président de la Communauté d’Agglomération Pays Basque nous ont fait part de leur souhait d’être parmi nous aujourd’hui mais ce matin se tient également le conseil communautaire de la CAPB et ils ne peuvent donc pas être ici. J’espère qu’ils pourront tout de même nous rejoindre à l’apéritif.

Seulement deux années se sont écoulées depuis l’inauguration de ce nouveau lycée. Nous avions débuté l’aventure avec 300 élèves et nous avons scolarisé 75 élèves supplémentaires en deux ans. Avant la construction du nouveau lycée, seulement 1 élève des collèges de Seaska sur 2 allait au lycée alors qu’aujourd’hui ils sont 3 sur 4.

C’est une étape qualitative impressionnante car au primaire on apprend le basque, au collège on l’approfondit et au lycée on savoure la langue basque. La plupart des futurs professionnels bascophones du Pays Basque Nord des différents secteurs d’activités seront passés par ce lycée.

Il y a deux ans, nous avions créé les infrastructures nécessaires pour le lycée. Aujourd’hui nous avons crée les 11 classes supplémentaires qui nous manquaient. Nous le savons déjà les effectifs ne cessant de croître, dans pas longtemps le lycée sera à nouveau trop petit.

A l’internat, en deux ans le nombre d’internes à quasiment doublé. A ce jour nous hébergeons plus de 100 élèves. L’internat, en plus d’héberger les élèves qui habitent loin, est un lieu pédagogique qui offre un suivi aux élèves en dehors de la classe.

La cuisine que nous avons créée il y a deux ans connaît également un grand succès. Le projet que nous avons conçu avec Ausolan et la Chambre d’agriculture du Pays Basque a dépassé toutes les prévisions. Aujourd’hui 4000 repas sont servis chaque jour aux ikastola d’Iparralde, aux écoles publiques et privées. Nous avons davantage de demandes de repas, mais nous ne pouvons pas y répondre. Étant donné que la demande est forte, nous devons en profiter pour aller plus loin dans l’approvisionnement de produit locaux et de qualité.

La filière professionnelle s’est également développée. Après une longue bataille, nous avons réussi à ce que le Ministère de l’Education Nationale reconnaisse les filières Commerce et Sociale. Nous avions démarré avec 10 élèves et nous en sommes actuellement à 50 scolarisés dans la filière professionnelle que nous allons continuer à développer dans les prochaines années. Pourtant au départ peu ou personne ne croyait dans ce projet. Justement, cette année va sortir la première promotion du Baccalauréat professionnel de la branche sociale et de la branche commerce.

Beaucoup de travail a été fait en si peu de temps

Nous devons remercier l’architecte Jean Paul Alaman et l’entreprise Etchart qui a exécuté les travaux dans un délais très court ainsi que Nicolas Ostarena, président bénévole d’Ikastolen Egoitzak qui fait un travail remarquable au service des ikastola.

Mais ce projet n’aurait pas vu le jour sans l’aide de La Région Nouvelle Aquitaine. Milesker Alain pour l’aide que tu nous as consentie. Milesker vraiment Mathieu pour nous avoir boosté sur ce projet. Ce projet n’aurait pas pu se faire non plus sans l’aide des ikastola. Milesker Koldo. Il n’aurait pas pu se réaliser non plus sans l’aide de la Communauté Pays Basque, sans l’aide du gouvernement basque. Milesker Bingen. Cela n’aurait pas pu exister non plus sans l’apport annuel de milliers d’habitants du Pays Basque lors de Herri Urrats. Remercions et applaudissons donc toutes ces personnes qui nous ont aidées …

Nous avons franchi le seuil des 4000 élèves en cette rentrée. Nous avons ouvert la 37ème ikastola. Nous allons continuer à développer les ikastola car la demande est de plus en plus forte. Et en même temps nous nous réjouissons d’entendre que les écoles bilingues publiques et privées veulent aller vers le système immersif. Aujourd’hui nous avons parmi nous les représentants des écoles privées et des écoles publiques. Sachez que pour développer la langue basque, pour promouvoir la langue basque, nous serons toujours à vos côtés.

Nous n’aurons pas toujours un G7, pour avoir une solution de dernière minute comme l’année dernière. Mais en travaillant ensemble nous allons réussir à obtenir le système éducatif basque dont le Pays Basque a besoin. De nouvelle menaces commencent à planner depuis Paris. Face une société monolingue proposée par Paris, nous préférons une société bascophone, plurilingue. Une société multiculturelle, basée sur la solidarité et l’ouverture au monde.

Hommage

Avant de terminer ces quelques mots, je souhaite rappeler que nous avons organisé plusieurs événements cette année à l’occasion des 50 ans de Seaska. Et nous allons poursuivre avec les le Colloque pédagogique des 18 et 19 octobre, organisé avec d’autres réseaux de l’Hexagone faisant parties des structures Eskolim et ISLRF : Diwan, Bressola, ABCM et Calandreta.

Mais nous voulons surtout rendre hommage à cette occasion aux anciens présidents de Seaska avec qui cette aventure a démarré et perduré jusqu’à ce jour.

Pour cela je vais demander à Koldo Tellitu, président d’Ikastolen Elkartea, de venir me rejoindre.

Et maintenant je vais appeler un à un les anciens présidents et Koldo Tellitu leur offrira un cadeau au nom de la communauté des ikastola.

En premier Argitxu Noblia, qui a débuté l’aventure de Seaska. Argitxu a été présidente de 1969 à 1979.

Après Argitxu en 1979 ce fut Jean Pierre Seilliez qui prit la suite pendant un an. Et de suite Jean Louis Maitia de 1980 à 1983. Malheureusement Jean Pierre et Jean Louis ne sont plus de ce monde et nous ne les remercierons jamais assez.

Ensuite ce fut le tour de Mailux Zaldunbide qui prit le flambeau de 1983 à 1985.

Jean Berria prit la suite de 1985 à 1986. Jean est très peiné car il serait venu de bon cœur mais d’après ce qu’il nous a dit il a des difficultés à se déplacer.

Gexan Alfaro prit la présidence de 1986 à 1987. Merci Lantziri.

De 1987 à 1992 Jean Louis Maitia repris les reines. Ensuite et pendant 5 ans Filipe Goyetche fut président jusqu’en 1997.

De 1997 à 1999 ce fut le tour de Marjo Anetas.

Ensuite ce fut la période d’Itxaro Borda.

En 2000 Mixel Etxeberri devint le président de Seaska durant 3 ans.

Par la suite Filgi Claverie prit le témoin jusqu’en 2004. Mais aujourd’hui étant le directeur culturel de la Communauté d’Agglo, il est en pleine saison culturelle et n’a pas pu se libérer.

Nous avons par contre Ixabel Charritton, que nous tenons à remercier car malgré quelque soucis, elle est venue tout de même. Ixabel a dirigé Seaska de 2004 à 2008.

Et pour terminer, je vais appeler celui que l’on ne présente plus, notre ami Paxkal Indo qui a été président durant 11 ans jusqu’au mois d’août dernier.

Nous voulons vous faire un hommage humble, car même le plus grand des hommages ne pourrait pas remercier tout ce que vous avez donné. Vous avez écrit des pages importantes de l’histoire du Pays Basque. Au sein de Seaska bien sur, mais au delà de Seaska aussi, car vous êtes les principaux référents de la langue basque, de la culture basque et de la société civile basque. Si la langue basque est encore en vit aujourd’hui au Pays Basque Nord c’est en grande partie grâce à vous.

Et à travers vous, je voudrais remercier les membres du Conseil d’administration de Seaska, les parents d’élèves des ikastola qui ont prit des responsabilités durant 50 ans. A travers vous je voudrais aussi remercier les enseignants et salariés des ikastola qui œuvrent pour la langue basque ainsi que les salariés des services de Seaska.

Vous vous êtes passé le témoin de la présidence de Seaska et grâce à vous Seaska est restée une structure militante et elle continue ainsi aujourd’hui encore. Afin de remercier de tout cœur votre engagement, 2 élèves du lycée, Ainhoa et Enaitz vont danser « Ohorezko agurra » accompagnés par les anciens et actuels élèves musiciens du lycée.

Seaska50-Ohoroezko

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak