RPS une force politique

Pour la deuxième année consécutive la fédération Régions & Peuples Solidaires tenait, du 25 au 28 août, son Université d’Eté et son Congrès à Mouans-Sarthoux en Occitanie. RPS regroupe dix partis politiques régionalistes, autonomistes et indépendantistes (1). Le Congrès Mondial Amazigh (CMA), qui défend les intérêts du peuple amazigh (berbère), y adhère également comme membre associé. Présidé par l’occitan Gustav Allirol, RPS représente sept territoires et un mouvement culturel non territorialisé. L’élection d’un député européen en la personne de François Alfonsi, de quinze conseillers régionaux dont le Béarnais David Grosclaude, et les nombreux élus territoriaux et municipaux propres à chaque parti membre attestent la percée de la fédération RPS comme force politique.

Eva Joly défend l’autonomie
et les langues minoritaires
Devant les 200 délégués de la fédération, Eva Joly, candidate à l’élection présidentielle pour Europe Ecologie-Les Verts, a créé l’événement. Les propositions de la candidate et les réponses apportées à chacun des partis membres, ont été particulièrement satisfaisantes, notamment en ce qui concerne les langues minoritaires avec la modification de l’article II de la Constitution française, l’abrogation de la loi Sarkozy du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales, la création de collectivités spécifiques correspondants aux différents territoires, une régionalisation incluant des statuts d’autonomie selon les standards européens les plus avancés (cf. le discours d’Eva Joly ci-contre).
A cette occasion, les observateurs ont découvert une facette de la candidate écologiste qu’ils ne connaissaient pas, celle de la marraine d’une université à l’extrême nord de la Norvège qui assure la sauvegarde et le développement de la culture sami (lapone), où elle continue à enseigner.
Les autres moments forts de l’université d’été
Un volet international a permis de jeter un éclairage sur les situations écossaise, flamande, amazigh, et celle des minorités en Italie. L’eurodéputé Alyn Smith du Scottish National Party, a décrit le succès électoral de son mouvement qui détient la majorité absolue au parlement écossais et la politique volontariste de son gouvernement en matière de développement des énergies renouvelables. Un projet économique qui donne la priorité à une reterritorialisation de l’économie, à l’opposé du «modèle nucléaire français», archétype du développement promu par un Etat centralisé. Des représentants des minorités d’Italie —Sud Tyrol, Vénétie, Sardaigne et Val d’Aoste— ont expliqué le regroupement de leurs partis au sein d’un R&PS italien, «Alleanza dei Popoli Liberi». La députée basque au parlement foral d’Araba, Lorena Lopez de Lacalle, membre d’EA et de la coalition Bildu, a suscité l’intérêt des congressistes en décrivant la nouvelle donne basque, où les abertzale redeviennent majoritaires dans la Communauté autonome et sortent renforcés en Navarre.
Succédant à Eva Joly, le président du Con-grès Mondial Amazigh, Belkacem Lounes, a décrit son récent voyage en Lybie (cf. article d’Enbata de la semaine dernière) et plus largement la situation et la lutte des Amazigh depuis le printemps contre les dictatures des Etats en Afrique du Nord.
Réunis en Congrès le samedi 27, la fédération a décidé la création d’un collège spécifique en son sein dédié aux diasporas organisées dans l’Hexagone. Ce collège comptera 18 droits de vote, à l’instar de ce qui est réservée à une nation territorialisée. Six droits de vote sont attribués au mouvement amazigh. Un avenant aux statuts précisera les modalités d’association de ces mouvements aux différentes élections.
Les délégués d’AB et d’EA ont été chargés d’étudier l’organisation de l’Université d’Eté et le Congrès 2012 qui auront lieu au Pays Basque.

(1) Unser Land (Alsace), UDB – Union Démocratique Bretonne (Bretagne), PNC – Parti de la Nation Corse (Corse), CDC – Convergencia Democratica de Catalunya et ERC – Esquerra Republicana de Catalunya (Catalogne), Eusko Alkartasuna, Parti Nationaliste Basque et Abertzalen Batasuna (Pays Basque), Partit Occitan (Occitanie) et MRS – Mouvement Région Savoie (Savoie).

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).