Trois questions à Marie-Pierre Arrieta

Marie-Pierre Arrieta

Trois questions à Marie-Pierre Arrieta, ancienne membre du Conseil de surveillance de Herrikoa (Cogérante de la coopérative Lan Berri, bénévole de l’association Andere Nahia).

Pouvez-vous nous rappeler les raisons de votre démission de 2020 ?

La polémique est née quand Txistu Bergara a posé le renouvellement du conseil de surveillance de Herrikoa. Selon lui, il y avait une surreprésentation de structures c’est-à-dire de personnes morales. Il souhaitait équilibrer au profit de personnes physiques et il a alors demandé à Caroline Phillips de céder sa place.

Nous étions quatre femmes sur 16 membres, on s’est offusqué de cette demande ! Le ton est monté… et Bergara a eu l’une de ses colères qui font sa réputation ; il peut se montrer vraiment menaçant ! Il a entre autres lancé que Andere Nahia ne représentait rien et qu’il ne comprenait pas bien ce que ses représentantes faisaient là…

Nous avons démissionné toutes les  quatre, suivies par trois autres membres. Avec le recul, cela a été une très mauvaise décision. Notre départ, c’était la stratégie de Bergara pour nous remplacer par d’autres plus en adéquation avec sa vision.

Lors de l’AG de Herrikoa qui a suivi, comment avez-vous ressenti l’absence de réactions de soutien ? Et que vous inspire le fait que trois ans et demi plus tard, le Conseil de surveillance n’ait toujours pas désigné de président en remplacement de Peio Bellan ?

L’absence de réactions peut s’expliquer. Les actionnaires de la société civile sont très peu informés de ce qu’il se passe à Herrikoa, de sa situation. Le montage juridique mis en place est extrêmement complexe. Qui le comprend d’ailleurs ? De plus, les actionnaires sont de moins en moins présents lors des AG, et cela est encore plus vrai depuis le COVID…

Ce que m’inspire l’absence de président du Conseil ? C’est Herkide qui détient tout le pouvoir. Il n’existe plus de contre-pouvoir pour défendre une autre vision de celle de Acheritogaray et Bergara qui se posent en experts du monde des affaires. Tout cela est très éloigné du monde coopératif et de notre vision avec ses dimensions sociale et culturelle.

Que pensez-vous de l’implication de Herrikoa dans “l’affaire Enargia” ?

C’est la goutte de trop ! J’espère que la génération qui arrive pour prendre notre relais va être capable de dépasser l’espèce d’omerta qui existe chez nous : il ne faut pas faire d’histoires, pas de vagues… Bergara et Acheritogaray sont dans une espèce de toute-puissance. Cela me semble incroyable et aussi très inquiétant car je pense que la situation actuelle peut avoir des répercussions à Sokoa.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Utzi erantzuna

Zure e-posta helbidea ez da argitaratuko. Beharrezko eremuak * markatuta daude