Passer de l’intérêt personnel à l’intérêt général…

Btz

Le Collectif des Maires pour la Communauté Pays Basque a présenté un projet alternatif à celui initié par le Préfet et soutenu par la grande majorité des Maires, la création d’un Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) unique regroupant les 158 communes du Pays Basque nord.

Cette nouvelle proposition de « Communauté Pays Basque » prendrait  la forme d’un pôle métropolitain, d’un syndicat mixte, d’une strate supplémentaire … d’une formule précédemment écartée par le conseil des élus.

Parmi les porteurs de ce projet on  retrouve un soutien à une collectivité basco-béarnaise portée par Barthelemy Aguerre à la Commission départementale de Coopération Intercommunale (CDCI), on retrouve aussi un Maire « pas contre un rapprochement avec le Béarn », pour certains d’entre eux cette solution pourrait être un palier intermédiaire, un palier nécessaire avant la création d’un EPCI unique, d’une collectivité à statut particulier, ou un éventuel ‘autre’ modèle…

Ce qu’il faut comprendre c’est surtout  leur refus de l’intercommunalité unique.

Et pourtant, transférer des compétences telles que la langue, la culture, le développement économique, le tourisme, l’eau ou la mobilité, à ce pôle métropolitain, leur apparaitrait  « stratégique ».

Le projet d’EPCI unique va dans le même sens, et même au-delà…

Comme le stipule la présentation du Conseil des Elus, la nouvelle communauté se verrait transférer l’ensemble des compétences qui lui incomberait pour un exercice mutualisé à l’échelle du Pays basque avec pour objectif, de mettre en œuvre des politiques publiques ambitieuses et initier une mutualisation des moyens financiers, techniques et humains, ainsi qu’une mise en cohérence de l’ensemble des actions à mener…

Pour ses détracteurs, l’EPCI unique mettrait en danger la fiscalité locale, certains allant jusqu’à regretter une « absence de simulation financière précise », discréditant au passage, le cabinet Acadie mandaté par le Conseil des élus, les services préfectoraux et les Maires ayant contribué à l’élaboration du projet.

A la demande de l’ACBA, un nouveau cabinet a été sollicité pour apporter sa contribution sur les conséquences financières et fiscales de la fusion des 10 intercommunalités du Pays Basque. Les conclusions de l’étude vont être dévoilées aux 158 Maires dans le courant de la semaine.

Le collectif des Maires pour la communauté Pays Basque n’a pas jugé opportun d’attendre ces conclusions et évoque dès à présent des conséquences aux niveaux des contribuables sans plus de précisions…

Pour ses détracteurs, la gouvernance d’un EPCI unique poserait également problème. La représentativité des territoires et des populations serait pourtant prise en compte au sein du Conseil Communautaire et l’instance exécutive serait proportionnelle à la démographie.

Et si au-delà des problèmes de fiscalité, de gouvernance, le principal blocage était ailleurs ?  La volonté de faire naitre un projet commun pour construire un Pays Basque représentatif au sein de la nouvelle Grande Région ne semble pas être la priorité de tous les acteurs de ce territoire.

Ailleurs en France, plusieurs projets similaires sont en cours d’élaboration. Certains EPCI pourraient recouvrir des départements entiers, à l’instar de l’Ariège, l’Aude, la Haute Loire, le Lot ou la Manche (EPCI regroupant plus de 200 communes) …  avec pour ambition là aussi d’aller vers des intercommunalités plus fortes, plus représentatives.

« A nous maintenant de tenir notre place et faire partie intégrante de cette dynamique économique » : le Maire de Biarritz, son adjoint au tourisme et au développement économique ainsi que le Directeur Général de Biarritz Tourisme se sont réjouis de « cette nouvelle qui va magnifiquement aider à porter l’image de la ville et de la région pour les années à venir ». La nouvelle c’est la création d’une marque territoriale qui associe « Biarritz » au « Pays Basque ». « Biarritz Pays Basque » sera une des « marques fortes » choisie par le gouvernement pour la promotion de la France à l’internationale. Pour que cette stratégie soit payante, les élus biarrots, souhaitent fédérer, créer le consensus,  autour de cette « marque ». Cela leur semble une évidence, une nécessité… Encore un effort et ils se rendront compte que la logique d’un EPCI unique à l’échelle du Pays Basque nord, n’est pas si éloignée de celle d’une marque territoriale associant « Biarritz » au « Pays Basque »…

Une logique où au-delà de l’intérêt personnel, chaque partenaire se préoccupe aussi de l’intérêt de l’autre.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

One thought on “Passer de l’intérêt personnel à l’intérêt général…

  1. L’idée d’une solidarité forte entre communes “vernaculaires” est un symbole respectable. Il faut par contre accepter que d’autres pour des raisons tout aussi respectables veuillent plus de diversités ,craindre les trop fortes homogénéités qui effacent l’altérité et développent la préférence culturelle pour ne pas dire linguistique voire dans l’esprit de certains la préférence ethnique…

Comments are closed.