Ouvrir sa porte

SolidaritéJean-Daniel ELICHIRY, Directeur général d’Atherbea

Dans un monde en profonde mutation, une société française désemparée questionne les idéaux républicains (Liberté – Egalité – Fraternité). C’est ainsi que se dessine, à bas bruit, un climat d’insécurité sociale ressentie par le nombre croissant de nos concitoyens, soucieux de leur propre devenir mais aussi de celui de leurs enfants.

Des habitants de pays lointains chassés par la guerre, les conflits ethniques, les aléas climatiques, la famine, la misère, frappent à nos portes.

Nous les qualifions de migrants ou étrangers ou sans-papiers, clandestins, demandeurs d’asile, exilés, réfugiés, déboutés…

Ils nous sont inconnus.

Or l’inconnu est soit attrayant, soit inquiétant. Quand l’inquiétude est là, elle engendre la peur qui, elle-même, provoque le rejet.

«L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. » (Averroès)

Cette situation suscite des réflexes de replis défensifs individuels, familiaux ou communautaires où le réseau de proximité affectif, territorial, identitaire ou d’appartenance sociale tente de faire rempart à l’inattendu.

Dans le même temps, la stigmatisation des sans (-papiers, -abri, -emploi, -santé) se déploie et suscite, par la confrontation entre groupes sociaux, la reviviscence d’un ostracisme teinté de xénophobie. C’est ainsi que certains de nos concitoyens (sans-abri notamment) se trouvent rejoints par les étrangers sans papiers dans la mise au ban de nos cités.

Nous ne pouvons poursuivre ainsi, à moins de générer des relations entre humains telles qu’illustrés par ce proverbe afghan :

« Moi contre mon frère

Moi et mon frère contre mon cousin

Moi, mon frère et mon cousin contre l’étranger ».

Ouvrir sa porte à l’autre n’est pas un problème de serrurerie mais d’ouverture d’esprit « préparé ». Ce qui engage chacun d’entre nous à se « préparer » à la rencontre avec l’autre, inconnu.

« A force de tout voir l’on finit par tout supporter… A force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! » (Saint Augustin)

Le Collectif Solidarité Migrants ETORKINEKIN, les associations BIZI! et ATHERBEA ont souhaité ouvrir un Forum, espace de présentation de la situation en matière d’immigration, de débats, de confrontations d’exposés d’expériences au moment où le projet de loi très controversé « pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif » est débattu au Parlement.

Or la question de l’immigration ne peut être circonscrite à nos frontières nationales mais doit être traitée au niveau de l’Europe toute entière.

Ce Forum aura lieu à la Cité des Arts à Bayonne (l’ancienne Fac, à côté du Conservatoire).

Il s’adressera le vendredi 20 avril après-midi aux praticiens (travailleurs sociaux, agents hospitaliers, bénévoles associatifs) ainsi qu’aux étudiants (en Droit, en Travail Social, en Soins Infirmiers) susceptibles de rencontrer, dans leur exercice actuel ou futur, des personnes immigrés, migrantes, sans-papiers, réfugiés… Il s’agira de compléter leur information sur les questions suscitées par le contexte actuel.

Et le samedi 21 avril sera une journée destinée au grand public permettant de favoriser l’échange de réflexions, de témoignages et propositions afin de consolider le Pays Basque comme terre d’accueil digne de son histoire et de ses valeurs.

« On aura beau installer des barbelés et des gardes aux frontières, on n’empêchera pas les gens de passer.

La pression de la vie l’emporte toujours. » (Abbé Pierre)

Vous trouverez, ci-dessous, l’affiche ainsi que le programme détaillé de ces 3 demi-journées.

Espérant vous compter parmi nous à cette occasion afin de nous enrichir de nos réflexions mutuelles, nous vous transmettons, au nom de l’ensemble des organisateurs et intervenants, nos très sincères salutations.

 

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

One thought on “Ouvrir sa porte

Comments are closed.