Nouveau syndicat agricole : les asyndiqués

Aux nombreuses manifestations d’agriculteurs, se sont joints des « asyndiqués » tout aussi concernés. Malgré leur méfiance vis-à-vis des divers syndicats, comment les inciter à s’engager, sous quelque forme que ce soit ?

L’hiver qui vient de passer a vu se dérouler d’importantes manifestations d’agriculteurs menées tantôt par la FNSEA, tantôt par la Coordination rurale ou encore par la Confédération paysanne. Le tout mené parfois par de la surenchère, comme un jeu où sortirait gagnant le syndicat qui serait le plus visible et qui s’imposerait en véritable défenseur de l’agriculture. Ceci étant, les différents rassemblements étaient très souvent rejoints par des agriculteurs n’appartenant à aucun syndicat, mais qui décidaient enfin de sortir de leurs fermes pour crier leur détresse. Ces personnes asyndiquées ont très vite attiré mon attention, ne serait ce qu’à travers leurs paroles faisant écho à ce que j’entends souvent autour de moi : « Les syndicats sont de mèche avec les décideurs », « c’est politique tout ça », « les paysans syndicalistes sont éloignés de leur base ». Ces paroles m’ont toujours interpellé dans le sens où moi-même, syndicaliste, je me sens attaqué à tort car je n’ai pas l’impression de faire de la politique, si ce n’est que d’être dans la défense du paysan. Oui, je crois qu’un Arnaud Rousseau a perdu la fibre paysanne au fur et à mesure qu’il montait les échelons à la FNSEA, soudoyé par les lobbies industriels et financiers ; mais pour autant, faut-il mettre tout le monde dans le même panier ?

Que veut-on ?

Je pense sincèrement qu’on fait tous de la politique à partir du moment où on émet notre avis et qu’on a notre vision des choses. Et c’est tout à fait normal car dans une vraie démocratie, toutes les idées sont représentées par une diversité d’organisations. Cela vaut aussi pour le monde agricole où il existe plusieurs syndicats qui émettent eux-mêmes des opinions divergentes, permettant aux paysans de se retrouver chez les uns ou les autres. Veut-on des fermes nombreuses dans un territoire, mais alors petites pour se partager la production ? Veut-on des grosses fermes productives et très techniques pour nourrir la population mondiale à bas prix? Veut-on laisser faire tout et n’importe quoi sans aucune règle ? Autre chose ?

Où se situe l’asyndiqué dans tout cela ? S’il ne se retrouve dans aucune formation, a-t-il encore une autre perception de l’agriculture qui mérite d’être représentée à travers un autre groupe ? Une manifestation d’asyndiqués peut réclamer un meilleur revenu pour les agriculteurs, mais alors, quelles seront les idées à mettre en place pour y arriver ? C’est ce paramètre qu’il me manque afin de comprendre pourquoi un asyndiqué ne veut rentrer dans aucune case !

Ce qui fait un syndicat

Il me semble qu’intégrer un syndicat agricole ayant des valeurs qui nous ressemblent permet de contribuer aux débats pour définir les stratégies et les actions à mener pour défendre les autres ! Ce qui fait un syndicat, c’est avant tout les femmes et les hommes qui le composent ! Ce sont des réunions, des discussions, des sensibilisations des élus, acteurs économiques ou autres pour faire évoluer les réglementations, les lois ou les règles, pour que chaque paysan puisse vivre de son métier dignement.

Quant à moi, j’attends toujours la notice qui me permettra de comprendre comment convaincre un asyndiqué de s’investir dans un syndicat agricole, ou bien de créer sa propre association qui fédérera tout le monde avec des idées nouvelles ! Un asyndiqué est-il tout simplement un individualiste ? Ou bien a-til conscience de la force d’un collectif ? Fera-t-il partie des 50 % d’abstentionnistes habituels lors des prochaines élections syndicales? Cher asyndiqué : les récentes manifestations ont mis en lumière ta colère et ton désespoir : une vocation de militant va-t-elle naître chez toi ? Engage toi : l’union fait la force !

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

Utzi erantzuna

Zure e-posta helbidea ez da argitaratuko. Beharrezko eremuak * markatuta daude