Nous ne pourrons t’oublier

ClaudeLarrieu

C’est avec une vive émotion que nous apprenons la disparition brutale de notre ami Claude Larrieu. Toujours fidèle à l’idéal qu’il défendait sans être sectaire, actif sans être autoritaire, aimant le travail collectif sans chercher à en tirer profit, il nous avait accompagnés efficacement à la création en 1984 de notre Comité pour la Défense des Droits de l’Homme en Pays Basque, et durant de nombreuses années. C’est ainsi que nous avions déjà pu apprécier cet infatigable militant dévoué et consciencieux.

Nous ne nous étions jamais perdus de vue, le retrouvant pour des actions communes, et notamment ces dernières années au sein du Collectif Bagoaz, et à Bake Bidea, où la réussite de la résolution du conflit en Pays Basque lui tenait à coeur.

Merci Claude, tu auras marqué toute une époque, ici, au Pays Basque.

Nous ne pourrons t’oublier.

Pour le CDDHPB, Claire Frossard, Secrétaire

 

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

2 thoughts on “Nous ne pourrons t’oublier

  1. Très peiné par cette nouvelle.
    J’ai eu la chance d’être son élève en mathématique au Lycée Malraux de Biarritz, et de le cotoyer comme compagnon de lutte peu après sa retraite, lors des premières réunions d’Oldartu, une intersection de mouvements citoyens locaux.
    Un grand chapeau à ce grand monsieur plein d’humilité.
    Paix à lui et ses proches.
    Qui vivent les “dénominateurs communs”, causes communes qui lui étaient chères.

  2. comment traduire par des mots, la tristesse, qui a envahi nos cœurs, depuis cette affreuse nouvelle, samedi, j’ai connu Claude en 1978 , et depuis nous avons fait ensemble, un très long chemin, tant au niveau syndical que politique. Les prochaines manifs verront des larmes couler, et cette fois ci les flics , n’y seront pour rien…

Comments are closed.