Action à Mauléon : Bizi repeint une voie cyclable pour exiger le respect de la loi

PrintFriendly and PDF

Maule

Les sentinelles écologiques de Bizi ont mené une action de désobéissance civique ce vendredi matin 26 mars à Mauléon pour appeler le maire à respecter la loi et ses engagements de métamorphose écologique. Elles ont rétabli le marquage au sol d’un double sens cyclable que le 1er édile, Louis Labadot, a pour projet de supprimer afin de redonner la totalité de la chaussée aux voitures.

15 sentinelles écologiques de Bizi ont repeint les marquages au sol d’un aménagement cyclable du pont du collège av Alsace Lorraine à Mauléon, effacés par les services municipaux. Ces citoyen·ne·s ont agi pour rappeler au maire de la commune, Louis Labadot, ses engagements en tant que signataire du Pacte de métamorphose écologique de Bizi, mais aussi le respect de la loi.

En effet, le 1er édile a pris l’engagement, en signant le Pacte, de rendre cyclables l’ensemble des voies de sa commune. Pourtant, les premiers travaux qu’il envisage ne sont pas une création mais une suppression d’aménagement cyclable. Malgré des courriers et une rencontre avec le groupe local Bizi Xiberoa, il prévoit d’annuler le double sens cyclable (et le sens unique pour les voitures) du pont du collège avenue Alsace Lorraine pour remettre la circulation en double sens pour les voitures. Or, l’étroitesse de cette route implique la disparition de toute voie cyclable.

A ce titre, ce projet municipal viole également l’article L.228-2 du code de l’environnement qui instaure l’obligation d’aménager des itinéraires cyclables lors de la réalisation ou de la rénovation de voies urbaines et qui a été récemment réaffirmée par la Loi d’Orientation des Mobilités (loi LOM).

Cette loi affirme aussi un droit à la mobilité, notamment à la mobilité active, et pas seulement dans les villes. ”Les souletin·e·s aussi ont droit à des aménagements qui leur permettent de se déplacer en sécurité à vélo ou à pied, s’ils souhaitent opter pour une mobilité qui préserve leur santé et le climat”, déclare Marie-Christine Lagrange, porte-parole de Bizi.

L’aménagement du pont a permis de pacifier et redynamiser le centre-ville ; ainsi qu’un meilleur partage de la voirie entre piétons, cyclistes et automobiles. Cette régression pour gagner 2 min en voiture serait un contresens climatique !

Ce projet d’aménagement urbain se présente alors que depuis le 17 mars la France a déjà dépassé le jour du dérèglement et vit à découvert climatique (1). L’objectif de neutralité carbone hexagonal est menacé tant par le non-respect des engagements climatiques locaux que par le non-respect des engagements présidentiels envers la Convention Citoyenne pour le Climat. Bizi appelle donc à participer à la marche pour une vraie loi climat dimanche 28 mars à 10h30 au départ de la mairie d’Anglet.

 

(1)  L‘Etat français a déjà émis l’intégralité des gaz à effet de serre qu’il pourrait rejeter en une année s’il respectait aujourd’hui l’objectif de neutralité carbone fixé pour 2050.

4 Comments

  1. ANTTON B
    Posted 27/03/2021 at 07:09 | Permalink

    Je ne sait pas ou Bizi nous conduit mais j’ai de plus en plus l impression que l on va vers une forme de dictature . La stratégie qui consiste a montrer les élus du doigt , a les listés et a les fliqués par des “sentinelles ” n’aide en rien l’écologie . Aujourd’hui Mauleon et hier le conseil communautaire qui passent devant une haie de militant insistant sa commence a bien faire ! Que Bizi se présente aux élections devant le peuple comme les autres , avec sont programmes .

    • BEGIRALE
      Posted 28/03/2021 at 18:35 | Permalink

      Agur,
      Bizi défend un exercice actif de la citoyenneté et une conception ambitieuse de la démocratie. Celle-ci ne se réduit ni au seul temps des élections, ni aux élu·e·s. Une démocratie n’est vivante que si les citoyen·ne·s s’expriment et agissent pour défendre leur vision du bien commun tout au long des mandats. Cela implique également des mobilisations lorsque les actes politiques ne suivent pas effectivement les paroles.
      Or, nous sommes aussi en situation d’urgence écologique où les conditions d’habitabilité terrestre pour l’humanité sont menacées et où les réponses politiques ne sont pas à la hauteur. Tout comme les espèces sentinelles signalent les changements de leur écosystème qui mettent en péril leur habitat, les sentinelles écologiques alertent face à l’inertie voire aux régressions politiques locales qui entravent la métamorphose écologique du territoire ; elles mettent aussi en lumière et encouragent les évolutions locales favorables.
      Plus de détails ici : https://bizimugi.eu/engagements-municipaux-bizi-devoile-les-1ers-resultats-des-sentinelles-ecologiques eta euskaraz hemen: https://bizimugi.eu/eu/herriko-etxeen-mailako-engaiamenduak-bizik-begirale-ekologikoen-lehen-emaitzak-erakusten-ditu
      Et nouvelles du jour ici : https://bizimugi.eu/430-personnes-mobilisees-pour-une-vraie-loi-climat-a-anglet

      • ANTTON B
        Posted 29/03/2021 at 23:26 | Permalink

        Je constate que les heures de formations ont été utile a quelque chose , un véritable formatage idéologique , avec en prime un uniforme vert . Finalement Bizi a le bon role sans trop se salir les mains , il distribue les bons points et les mauvais points , organise des fétes , des conférences , des manifestations , des actions coup de points dont le seul but est d’occuper l’espace médiatique et celui des réseaux sociaux . Sans oublier parfois d’aller kidnapper d’une mairie le portrait officiel a 3,50 euro d’un Président en exercice .
        Mais ou sont réellement les actes écologistes dans tous ça ??
        Planter des arbres ( et le Pays Basque dispose de dizaine de milliers d’hectares ou peuvent étre planter des chènes , chataigniers , hétres , noyer ) . Financer l’installation participatif de panneaux photovoltaiques ( i-ener ) . Créer en Pays Basque des usines coopératif de recyclage , de démontages de matériel usager . ect

    • baratzezaina
      Posted 03/04/2021 at 21:36 | Permalink

      Curieuse époque où les tenants de l’ordre établi passent pour les rebelles se plaignant du politiquement correct (“ahlala ces féministes, ces décolonialistes, ces écolos, décidément on peut plus rien dire, où est passé le bon vieux temps où on pouvait se comporter salement sans être emmerdés?”), tandis que ceux qui essaient d’alerter sur l’urgence sont qualifiés de menace, d’extrêmistes, de dictateurs en puissance.
      Les propos que Michel Onfray a tenus en 2019 sur Greta Thunberg, condensent cette vision.

      Supprimer des pistes cyclables en 2021 est un non sens et doit être dénoncé comme tel. Mais pourquoi le mettre en opposition avec les démarches de construction d’un territoire plus soutenable? L’un empêcherait-t-il l’autre? Vous pensez qu’il n’y a aucun travail commun entre Bizi et I-Ener? Entre Bizi et EHLG?

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak