Tartaro s’est étonné…

PrintFriendly and PDF
Tartaro
Tartaro
Beste artikulu batzu
Les trois candidats à la présidence de l'EPCI unique Pays Basque : Jean-Jacques Doyhénart, conseiller communautaire communiste d'Anglet , Bernard Lougarot (divers gauche), maire de Gotein-Libarrenx; et Jean-René Etchegaray, maire (UDI) de Bayonne.

Les trois candidats à la présidence de l’EPCI unique Pays Basque : Jean-Jacques Doyhénart, conseiller communautaire communiste d’Anglet , Bernard Lougarot (divers gauche), maire de Gotein-Libarrenx; et Jean-René Etchegaray, maire (UDI) de Bayonne.

●●● que Lougarot, maire de Gotein, opposant à l’EPCI unique, se présente à sa présidence pour défendre les petites communes de l’intérieur qui seraient bouffées par la côte. SOS, save our Soule!

●●● que dans le même temps, Alzuri, maire de Bidart, autre opposant acharné à l’EPCI, se lamente de ce que la Soule bénéficie de 36 délégués pour 13.500 habitants et Bidart seulement de 3 pour 6.500 habitants. Il n’a pas voté pour Lougarot quand même?

●●● pas tant que ça que Gonzalez, maire du Boucau, ne veuille pas entendre parler basque à l’assemblée de l’agglo “parce qu’ici on est en France”. A l’aise le gonze!

●●● et réjoui que l’une des premières initiatives de Jean-René Etchegaray, président de l’agglo, soit de recevoir à Bayonne le lehendakari Urkullu. Ca fait une de ces paires d’Urkullu!

One Comment

  1. etxeleku
    Posted 09/02/2017 at 18:54 | Permalink

    azken hori ez dut ulertu … argitu otoi , pixka bat “ttonttoa” naiz