Qui est Charlie ?

PrintFriendly and PDF
Martine Bisauta
Martine Bisauta
Ekologista, Herritar Parte Hartzeaz eta Garapen Iraunkorraz arduradun, Baionako auzapez-orde gisa.
Beste artikulu batzu
QuiestCharlie

www.ibaifoto.com

Le début de l’année 2015 aura été tragiquement marqué par l’exécution de 17 personnes qui soit étaient visées comme une bonne partie des 12 de Charlie-Hebdo, soit se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment.

Une onde de choc a traversé l’Hexagone, ici même à Bayonne, on ressentait le mercredi soir place de la Liberté, l’intense émotion qui traversait les 2.000 personnes rassemblées.

Depuis, le 7 janvier, la France a connu une mobilisation sans précédent et cette mobilisation a traversé frontières et continents. “Je suis Charlie”, semblait alors être devenu le symbole d’identification de tous ceux et celles qui placent la liberté d’expression au premier rang des libertés fondamentales.
Depuis, les débats se multiplient, et il n’est pas difficile de constater que les mots ne recouvrent pas toujours la même signification pour tout le monde.

D’une vision “no limit”, pour certains d’autres l’assortissent immédiatement d’un “mais” plus ou moins réducteur.

La couverture de l’hebdo “d’après” a, à nouveau, déchaîné des protestations violentes et dans certains pays des victimes supplémentaires.

Cette passion fondée sur des croyances religieuses ne manque pas d’inquiéter et surtout il n’est pas rare autour de nous d’entendre que cette liberté va peut-être trop loin.

Et bien sûr, chacun a sa propre idée de cette invisible frontière qu’il conviendrait de respecter.

Erik Emptaz signe dans le Canard Enchaîné de cette semaine un article dans lequel il indique “nous allons continuer à rire de tout sauf avec la liberté de pouvoir le faire.”

Cette formule me convient bien, car si des bornes sont dépassées il revient à la justice en s’appuyant sur la loi de les condamner si cela s’avère nécessaire.

Pour les créateurs, artistes de toutes obédiences il est nécessaire que les croyances des uns ou des autres ne viennent pas entraver leur capacité d’expression, sinon c’est une véritable chape de plomb qui s’abattra sur nous, un vrai retour vers l’obscurantisme.

Ceci me paraît d’autant plus impératif, que nous connaissons ces dernières années un empiétement des religions sur nos modes de vivre, de penser, d’aimer. S’il convient de rappeler que nous sommes attachés à la liberté des cultes, c’est pour rappeler aussitôt que nous sommes tout aussi attachés à la liberté de n’en pratiquer aucun !

La bataille sur la laïcité au cours de la troisième république s’est soldée par un modus vivendi en 1905 qui a instauré la séparation entre les églises et l’Etat. Il y a 110 ans ! Qui s’en souvient ?

Pas l’église catholique qui l’an dernier s’est particulièrement distinguée en menant un effrayant combat contre le mariage de personnes de même sexe. Que l’église n’approuve pas ce mariage est normal, que cela soit interdit aux catholiques comme le divorce ou l’avortement est légitime, mais combien sommes-nous à ne pas être concernés par ces prescriptions ? Une très large majorité sans doute !

Personnellement j’ai vécu ces moments comme d’insoutenables attaques contre ma liberté de penser et d’agir. Qui étaient-ils ces religieux pour m’interdire quoi que ce soit dans ce qui est ma sphère privée, pour m’indiquer ce qu’il convient de faire ou pas ? Est-ce que je me mêle moi de conclure à la nécessité d’ordonner les femmes ou de marier les prêtres ? Non, je pense que cela leur appartient et pour tout dire, je m’en fous …

On commence par vouloir interdire une caricature, un film, une pièce de théâtre, on vire un tableau qui dérange dans une église bayonnaise, puis on provoque de vieux relents d’homophobie, puis on veut réduire l’accès de jeunes femmes au savoir, séparer garçons et filles dans les piscines, et au final toutes croyances confondues imposer à d’autres ce qui relève du fait religieux.

Ces derniers jours, il a beaucoup été question de liberté, d’égalité, de fraternité, beaucoup moins de laïcité. Et l’absence de cette dimension n’est pas neutre, car cela a permis des expressions très confuses, y compris de la part des grands responsables politiques qui font souvent de la laïcité la compilation des différentes religions. Communauté musulmane, communauté juive, communauté catholique sont des expressions employées à tout va, oubliant par là qu’il existe des arabes non musulmans, des juifs non pratiquants, qu’ils sont souvent français comme vous et moi, et que nous ne sommes pas tous catholiques ou protestants ! Il y a même, paraît-il, sur le sol de la République des bouddhistes, des hindouistes et des adorateurs de l’oignon !

Revenir aux fondements de la loi de 1905, me paraît d’une urgence absolue car il en va du vivre ensemble, du consensus social difficilement acquis par le passé. La particularité française est d’être une société areligieuse et cela doit nous éviter des âneries comme les apéros “saucisson /vin rouge” ou encore comme le triste débat sur les crèches dans des lieux où elles n’ont rien à faire ! Car cela n’est mis en oeuvre que pour être exclusif d’autres, pour servir de marqueur d’appartenance.

C’est étouffant, alors que nous avons besoin de respirer à pleins poumons !

Si Charlie doit représenter quelque chose, après les tueries de ce début d’année, c’est bien cet idéal laïque respectueux de ceux qui croient au ciel mais aussi de ceux qui n’y croient pas !

Mais tous ont le droit de lever la tête pour contempler un magnifique ciel étoilé et rêver à un monde meilleur…

One Comment

  1. christmann
    Posted 02/02/2015 at 20:30 | Permalink

    chrétienne sans être fière de l’être , je ne supporte pas pour autant l’homophobie et l’ingèrence dans ma sphère privé. Croyance et principe de réalité, (je ne vois pas d’appellation plus explicite pour l’instant) ne m’enpêche pas d’adhére à l’un et l’autre,la liberté d’expression, d’opinion passent devant tout.
    Surtout ne lâchons rien!

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak