Lettre ouverte de la Cimade Pays Basque au député Vincent Bru

PrintFriendly and PDF
Cimade1

De : La Cimade Groupe local Pays Basque
A : Monsieur Vincent Bru Député, 6eme Circonscription des Pyrénées Atlantiques

Monsieur le Député,

La loi Immigration vient d’être votée au parlement avec votre soutien.

Ce que nous déplorons fortement.
Vous vous êtes abstenu pour l’article 16 du projet de Loi asile et immigration.
Vous avez voté “POUR” pour le vote sur ce projet de Loi pris dans son entièreté.
Nous espérions pour le moins un “CONTRE” et une abstention.

Nous sommes profondément choqués. Et c’est le moins que l’on puisse dire.
Malgré les nombreux contacts que nous avons eus avec vous et les débats et échanges où nous avions pu croire que vous compreniez nos positions, vous avez préféré une attitude purement politicienne. Nous sommes loin des promesses électorales “d’une autre manière de faire de la politique“.

Hormis de rares avancées à la faveur de quelques rares amendements parlementaires retenus, cette loi reste essentiellement tournée vers la répression et la restriction des droits des personnes étrangères. Le doublement de la durée de rétention, le maintien de l’enfermement des enfants en rétention, les restrictions au droit d’asile, la généralisation du refoulement aux frontières, du bannissement, pour ne reprendre que ces dispositions, représentent un tour de vis supplémentaire contre les droits des personnes réfugiées et migrantes. Par votre vote vous avez approuvé et cautionné ces reculs du droit des personnes le plus fondamental. Vos collègues Mme. Florence Lasserre et Mr. Jean Lassalle quant à eux ont brillé par leur absence.
Nous prenons bonne note de vos positions à tous trois.

La Cimade nationalement et au Pays Basque va continuer sa mobilisation et alerter les sénatrices et les sénateurs des dangers de cette loi. D’autant plus que ce projet de loi n’est pas en rupture avec la politique migratoire actuelle, au contraire il vient amplifier des pratiques déjà fortement attentatoires à la dignité et aux droits fondamentaux des personnes étrangères.

Pour notre part, symboliquement, à chaque enfant enfermé au CRA d’Hendaye (CRA que vous aviez visité il y a peu) nous vous enverrons son nom, son état civil, un descriptif de son parcours, et dans la mesure du possible une photo.
Exemplaires de cette lettre sont aussi adressés aux  Député.es de la 4ème et 5ème circonscription, aux Senateurs.trices  de notre département. Une copie est envoyée aux Medias du Pays basque.
Groupe Local La Cimade Pays Basque
Cimade

2 Comments

  1. Chena Basanta christ
    Posted 30/04/2018 at 16:19 | Permalink

    Cette loi est indigne de notre pays soi-disant “terre d’asile”.

  2. Petricorena laurent
    Posted 01/05/2018 at 11:37 | Permalink

    Je suis profondément déçu par les décisions prises par ces élus il faudra s’en rappeler aux prochaines échéances électorales