Izan en ligne

PrintFriendly and PDF
C’est le groupe Izan (Etre) qui se définissait comme “Collectif abertzale autogestionnaire” qui eut l’idée à l’automne 1979 de travailler à la relance du jumelage Bayonne-Pampelune.

C’est le groupe Izan (Etre) qui se définissait comme “Collectif abertzale autogestionnaire” qui eut l’idée à l’automne 1979 de travailler à la relance du jumelage Bayonne-Pampelune.

L’action du collectif abertzale autogestionnaire Izan marqua la relance d’un abertzalisme essoufflé, à l’aube des années 80 en Iparralde. Izan développa une façon nouvelle d’agir en politique. Durant les quelques années de sa brève existence, il privilégia le travail auprès de la société civile en mettant en oeuvre plusieurs chantiers: Hemen Herrikoa et le plan 1.500 emplois, création d’un département Pays Basque, Fédération culturelle Ereileak, jumelage Baiona-Iruña, et candidatures aux élections municipales avec Herritarki. Le Pays Basque était à libérer de ses chaînes, mais il fallait d’abord le construire: hiaurek egiten bauk, baliatuko zauk!

Tout cela semble aujourd’hui d’un grande banalité, mais fut innovant à l’époque et eut lieu dans un contexte particulièrement défavorable.

Un mouvement abertzale groupusculaire —maladie infantile bien connue— et les actions d’IK, d’ETA et des escadrons de la mort en “Euskadi-nord”, alors à leur comble.

Izan publia un bulletin interne, Izan hitzak, introuvable aujourd’hui faute de dépôt légal. Il retrace en détail la mise en orbite du collectif, ses réussites et ses limites.

Tous les numéros de ce bulletin sont aujourd’hui consultables en leur intégralité sur internet.

Le tout est accompagné de deux études de Jean-Claude Larronde, l’une consacrée à l’histoire d’Izan et l’autre à l’association Iruña oeuvrant en faveur d’un jumelage populaire entre Bayonne et Pampelune.

Adresse sur le net : izantaldea.blogspot.com