Soutien a David Grosclaude, en grève de la faim a l’hôtel de région de Bordeaux en Aquitaine

Communiqué de Presse - La Fédération Régions et Peuples Solidaires apporte tout son soutien à David Grosclaude, élu du Partit Occitan de la Région Aquitaine, qui vient d’entamer une grève de la faim dans les locaux de l’Hôtel de Région.
Deux des Régions occitanes actuelles, Aquitaine & Midi-Pyrénées, ont délibéré en faveur de la création d’un Office public de la Langue Occitane porté par un Groupement d’Intérêt Public regroupant les différentes collectivités, et, depuis des mois, cette création est bloquée par le gouvernement qui se refuse à promulguer le décret ministériel correspondant. Ce comportement est anti-démocratique, il bafoue toutes les conventions européennes en faveur des langues régionales, et il renie les engagements de campagne de François Hollande.

Le Tribunal Suprême espagnol refuse d’appliquer la loi européenne sur la confusion des peines : il maintiendra en prison 56 hommes et femmes ayant déjà effectué une partie de leur peine dans les prisons françaises

Communiqué de Presse - ETXERAT - Cette mesure nous affecte directement. 56 personnes sont frappées. Mais derrière ces 56 hommes et femmes, il y a des familles entières. L’État espagnol a clairement montré son choix de maintenir ces personnes en prison.
Malgré la loi, malgré la législation européenne, malgré tout ; donc en continuant d’utiliser la politique pénitentiaire comme moyen de vengeance contre notre peuple.
Lurra&Etxebizitza

La propagation des résidences secondaires en ligne de mire

Communiqué de Presse - Collectif Lurra eta etxebizitza - L’Assemblée Nationale vient de voter une augmentation de 20% de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires non louées. Elle tente de répondre à un problème général d’accès au logement dans des «zones tendues» telles que définies par la Loi Alur : là où l’offre de logements est inférieure à la demande.
Cette loi a au moins le mérite de désigner publiquement le phénomène de propagation des résidences secondaires comme problématique ! Mais à elle seule elle ne pourra pas résoudre la difficulté d’accès au logement.
Unmorttroptard

Un mort trop tard

Iruzkin 1
Communiqué de Presse - Bizi ! et le CADE (Collectif des associations de défense de l'environnement)appellent à un rassemblement de solidarité et de protestation ce mardi 28 octobre à 18h30 devant la Sous-Préfecture de Bayonne pour protester contre la mort au Testet du jeune Rémi Fraisse, étudiant en droit de l'environnement de 21 ans.
D'après les informations du site Reporterre, Remi Fraisse est décédé lors de la journée d'opposition au barrage inutile et imposé de Sivens, au Testet, après avoir reçu une grenade ou un flashball policier. L'Etat vient de décider la suspension des travaux, après qu'une forêt entière ait été détruite, et surtout un jour trop tard, un mort trop tard.
Les lobbies sont nos amis

Suspension de l’écotaxe: un vrai scandale !

Communiqué de Presse - Bizi! - Scandale démocratique et écologique, la ministre Ségolène Royal vient d'annoncer la suspension sine die de la version light de l'écotaxe, quelques jours après que les principales fédérations de patrons routiers aient annoncé leur intention de bloquer les routes françaises.
Ainsi donc les lobbies patronaux arrachent une nouvelle victoire face au gouvernement "socialiste", alors que les syndicalistes, écologistes, défenseurs des libertés et des droits de l'homme n'arrivent quasiment jamais à obtenir satisfaction.
Aiete

Une Conférence qui a impulsé le dialogue et la mobilisation au sein de la société civile

Enbata - Il y a trois ans à Saint Sébastien, se tenait la Conférence internationale d'Aiete, impulsée par 6 experts internationaux en désarmement et résolutions de conflit - parmi lesquels Kofi Annan - ainsi que de nombreux acteurs politiques, syndicaux et associatifs de notre territoire. De leur réflexion émergeait une feuille de route en 5 points pour la résolution du conflit en Pays Basque.

Trois ans après où en est-on ?
1969ko ikasturtetik, 2013kora, Seaskaren Ikasle Kopuruaren igotzea

Seaskak azken urteetan 100-150 ikasle gehiago sartze bakotx

Prentsa Agiria - 2013-2014 ikasturtea biziki gogorra izan da Seaskarendako. Hendaian hasi zenak Beskoitzen ukan zuen segida eta ondotik Hazparneko lurraldean barna hedatu ziren mehatsuak. Baina erasoen aitzinean beldurtu gabe, urte luzetan eraiki dugun ikastolen Etxea defendatzen jakin dugu, mobilizatuz eta elkartasunez, indartsuago jalgitzen gara gatazka horietatik. Aurten hastapen lasaiagoa espero genuen, baina dakizuen gisan ikasturte berri hau arranguraz beterik hasi dugu Ziburu aldean. Sartzea orokorki aipatuko dugu eta gero nahi baduzue itzuliko gira Ziburuko egoera aipatzerat.
Irail huntan 3 200 ikasleen heina gainditu dugu. Ikasle horiek euskaldun izan daitezen, baldintza egokietan lan egitea da gure xede bakarra. Horretarako ikastolak sortu eta handituko ditugu. Eta hori ahalbidetzeko, murgiltze ereduaren eta euskararen aldeko lege bat lortzeko lanean segitu beharko dugu ikasturte berrian ere.
David Grosclaude

Le débat sur les régions devient une grande comédie

David Grosclaude - Nous ne pouvons que redire une fois de plus que le refus de tenir compte des affinités culturelles et linguistiques est d’une bêtise sans nom. C’est ignorer les territoires et leur culture politique, leur histoire. Et croire que tout cela n’a pas ou plus d’importance est une façon de nier l’histoire. C’est ignorer les comportements politiques, sociaux et culturels qui prennent encore plus d’importance en période de crise.
Et cela ne signifie pas que l’on ne veut pas de solidarité ou de collaboration avec les autres mais cela signifie que l’on tient compte des affinités qui sont fruit d’un long parcours et qui sont des facteurs de dynamisme, d’envie de faire ensemble. Cela ne signifie pas que l’on veut revenir en arrière comme certains le disent mais au contraire que l’on bâtit demain sur des réalités que d’autres veulent nier.

EELV Pays Basque : intérêt et scepticisme face aux propositions du Préfet

Communiqué de Presse - Les Verts (puis EELV), ont dès le début été partisans de la prise en compte du territoire Pays Basque par l'institution d'un statut particulier, et regardent les propositions de gouvernance avancées par le Préfet avec intérêt mais encore avec un certain scepticisme.
Constatons tout d'abord que cette proposition ignore l'article 72 de la Constitution permettant la création d'une collectivité territoriale à statut particulier, revendication portée par une large majorité des élus et de la société du Pays Basque. Toutefois, EELV Pays Basque, qui n'est pas pour le « tout ou rien », considère que les propositions d'une structure intégrée -communauté d'agglo ou communauté urbaine – nécessite d'être débattue de façon démocratique.