Rajoy&MAcron

Le «bon sens» et «l’illusion» ou l’illusion du «bon sens».

David Grosclaude - Petites réflexions lexicales a l’intention des autorités françaises sur la question catalane.
Pour vous, vous qui nous avez fait un beau discours sur l’Europe il y a quelques semaines, les choses sont simples. Il y a d’un côté un État et de l’autre une région, une province même. Et pour vous l’ordre des choses est évident : le bon sens veut que l’État soumette la Région et ses habitants à sa volonté, à sa loi. (...)

Alki

Une voie possible pour un avenir désirable au Pays Basque

Tribune Libre - Bixente Etcheçaharreta Président Du Pays Basque aux Grandes Ecoles - Agir pour une population mieux formée est un premier pas vers la reprise en main de notre économie.
Ce rattrapage agira mécaniquement sur notre écosystème en renforçant nos capacités d’innovations, d’anticipation et de projection.(...)
LoveDEmocracy

Per Catalunya ! la liberté des nations doit l’emporter

Tribune Libre - Quel est ce «droit» qui prétend nier celui des «peuples à disposer d'eux-mêmes»?, s'interroge le philosophe Yves Roucaute. Professeur de sciences politiques à Paris X-Nanterre et auteur de plusieurs ouvrages dont La puissance d’humanité, éditions François-Xavier de Guibert, 2011.
"Le mardi 10 octobre, en proclamant ouvert le chemin de l'indépendance, en donnant un temps pour le dialogue et en -dénonçant la stratégie de peur déclenchée par Madrid, le président de la région de Catalogne, Carles Puigdemont, a appelé chacun à sa responsabilité. " Nous ne sommes pas des fous, pas des putschistes ", mais " un peuple ne peut accepter un cadre qui ne lui convient pas ". L'Europe restera-t-elle sourde, une fois encore, à la demande pacifique de cette Catalogne qui réclame depuis quatre siècles le droit de choisir son destin ? L'Espagne persistera-t-elle à jouer le conflit civil au lieu de l'apaisement ?"(...)
TLLemonde

La diabolisation des Catalans est inutile et injuste

Tribune Libre - Dans une tribune au journal Le Monde, parue le 12 octobre 2017, Nicolas Marty, professeur d'histoire contemporaine à l'université de Perpignan Via Domitia, estime que le débat soulevé par les velléités sécessionnistes catalanes conduit de nombreux commentateurs à présenter une image fausse d’une crise prévisible.
"Le référendum n’est pas un coup de tonnerre dans un ciel sans nuages. Cette crise était prévisible. Elle s’appuie sur la convergence entre un sentiment profond de la société catalane et un ensemble de faits récents. La Catalogne se considère très largement comme une nation. Mais ce n’est pas un nationalisme borné et chauvin. Les Catalans sont des gens ouverts sur le monde, très favorables à l’Union européenne (UE) ; ils ne défendent en aucun cas un nationalisme de puissance, mais plutôt un nationalisme d’existence. La force de ce phénomène a été décuplée par une séquence politique qui, depuis 2010, a vu le gouvernement espagnol enchaîner une invraisemblable succession d’humiliations et de manifestations d’autoritarisme." (...)
"Lotsa eta duintasuna", 'Ara' egunkari kataluniarraren azala euskaraz. Ara egunkari kataluniarrak gaurko azala munduko hainbat hizkuntzatan itzuli du, baita euskaraz ere. "Lotsa eta duintasuna" titulatu dute, igandean Kataluniako erreferenduma galerazten saiatu ziren poliziak eta herritarren irudiak uztartuz.

Kataluniako demos soberanoa jaioa da

Iruzkin 1
Tribune Libre - Español Estatuko poliziaren eraso larriek ez dute lortu ezeztatzea Kataluniako bi milioi herritar baino gehiagok autodeterminazio erreferendumean bozkatzea urriaren 1ean. %90 inguruk baiezkoaren alde bozkatu du. Emaitza loteslea dela erran eta egoera kudeatzeko nazioarteko bitartekaritza galdatu du Carles Puigdemont Generalitateko presidenteak.
Hara Asier BLAS-ek Argia.eus-en argitaratu iritzi artikulua. "Kataluniako procés-a demos soberano baten eraikuntza izan da. Manifestazioz manifestazio, botoz boto taxutu dute herri burujabe baten etorkizuna. Horrelako bideek une fundatzaile sinboliko bat behar dute herria kohesionatu eta trinkotzeko. Hori izan da urriaren 1a. Historiarako geratuko da egun honetan Kataluniako subjektu soberanoaren aurkezpena nazioartean".(...)
LarrunEzHunkio

Larrun ez hunki!

Tribune Libre - 64 departamenduak eta EPSA-k abiatu dute Larrun berantolatzeko «La Rhune 2020» proeiktua. Berriki sortua den ‘’Larrun ez hunki!’’ kolektiboak, Sara, Azkain, Bera eta Urruñako herrietarik abiatu den kolektibo hunek, bertze herrietako herritarrak ere biltzen ditu. Larrun zaintzeko altsatuak diren herritar eta elkarteen mugimendua da "Larrun ez hunki!" Larrun, mendi bat dela eta ez ustiatu behar den produktu bat oroitarazten duena.
Mendia jada sobera eraldatua eta gehiegi erabilia izan dela pentsatzen baduzu, hots mendia zaindu nahi baduzu... zato buruhilaren 19an Sarako Lurberri gelara arratseko 7tan "Larrun ez hunki"k eginen duen biltzar publikora. (...)
Sénat2017

Un train de sénateur

Tribune Libre - Les élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre 2017. Tous les trois ans, la moitié des sénateurs sont renouvelés pour un mandat de six ans. Ainsi, cette année, les sièges de 170 sénateurs sur les 348 de la Haute Assemblée seront remis en jeu.
Le département des Pyrénées-Atlantiques est concerné, qui enverra trois représentants au Palais du Luxembourg. (...)
Larrun

“Izadia eta jendeak produktu bilakatzeari, ez!”

2 Iruzkin
Interview - Pirinio Atlantikoetako Kontseiluak “La Rhune 2020″ proiektua sustatzen du, Larrun mendiko instalazio turistikoak “eguneratzeko” helburuarekin. Gaur egun Larrunek urtero 360.000 bisitari ditu urteana eta, horren ondorioz Iparraldeko eta Departamentu osoko lekurik bisitatuena da.
"Larrun ez hunki!" kolektiboa joan den uztailan sortu da izadia edo natura eta jendea produktu bilakatzea arriskatzen den "La Rhune 2020" proiektu horren gaitzesteko. Kolektiboko kide den Ellande Alfaro-k Enbata.Info-ren galderei erantzun die. (...)
ELB et Lurzaindia ont dénoncé le 19 juillet à Arcangues une nouvelle vente spéculative qui montre en outre l'indécence des puissants.

Ici prend ses aises un saigneur de paysans

Tribune Libre - Marie-Claire Leurgorry, membre de la commission foncier d’ELB & Dominique Amestoy, président de Lurzaindia ont dénoncé le 19 juillet dernier à Arcangues une nouvelle vente spéculative qui montre en outre l'indécence des puissants.
La volonté politique et les outils législatifs sont indispensables et urgents pour lutter contre la disparition du foncier agricole. (...)