Appel de Pau : “Stop aux forages en eaux profondes !”

PrintFriendly and PDF

TotalHD1Moins de 4 mois après la COP21, les principales multinationales du pétrole et du gaz du monde, ainsi que les principaux opérateurs de l’Offshore, vont se réunir à Pau pendant trois jours.
L’objectif de cette rencontre internationale, intitulée MCE Deepwater Development ? Etablir des stratégies et des partenariats pour multiplier l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures offshore en eaux profondes et ultra-profondes. Bref, c’est un véritable crime contre les océans et le climat qui sera prémédité lors de ce sommet.

Le Pays Basque est particulièrement concerné car plusieurs permis d’exploration concernant le Golfe de Biscaye ont été délivrés à diverses compagnies pétrolières.

Une grande mobilisation citoyenne se met en place pour dénoncer la tenue de ce sommet en complète contradiction avec les objectifs officiellement adoptés par tous les Etats du monde pendant la COP21 à Paris. Action Non-Violente COP21, la Coordination européenne des Alternatiba, les Amis de la Terre, ATTAC, Bizi !, Nation Océan, Village Emmaus Lescar Pau, 350.org participent à cette mobilisation.

De nombreuses organisations locales, nationales ou internationales soutiennent cet Appel et s’associent à la mobilisation d’avril : 350.org, Les Amis de la Terre, la Coordination européenne des Alternatiba, Bizi !, Village Emmaus Lescar Pau, Nation Océan etc.)

(…) Le mouvement Action Non-Violente COP21 appelle tous les défenseurs du climat et des océans à se préparer à se rendre à Pau du 5 au 7 avril prochain, pour empêcher physiquement la tenue du sommet MCEDD. Nous appelons à le faire dans un esprit 100 % non-violent, en assumant clairement et publiquement cet acte massif et déterminé de désobéissance civile. Nous demandons donc à tous ceux et celles qui se joindront à nous de le faire à visage découvert, dans le respect de l’intégrité des personnes que nous aurons en face de nous et dans le respect des règles d’actions que nous définirons collectivement. Nous multiplierons les actions et mobilisations de masse pendant les trois jours de ce sommet dans le but d’en empêcher sa tenue ou son bon déroulement. Un camp climat sera organisé à Pau du samedi 2 avril au mardi 5 avril et offrira de multiples formations à la lutte contre le changement climatique, ainsi qu’à l’action non-violente. Les objectifs de la COP21 resteront lettre morte si les citoyens ne s’impliquent pas de manière décisive pour empêcher l’extraction et la combustion des énergies fossiles à l’origine de 80 % des émissions de CO2 mondiales, responsables du changement climatique. Le sort de cette bataille décisive pour l’humanité est dans les mains de notre génération !

Infos et inscriptions possibles sur : anv-cop21.org

Vous aussi, signez l’Appel de Pau en cliquant sur le titre du texte ci-dessous :

Appel de Pau : “Stop aux forages en eaux profondes !”

Trois mois après la COP21, les engagements salués comme « révolutionnaires » et contenus dans l’Accord de Paris vont-ils céder  face aux logiques des compagnies fossiles ?

Début avril, les principales entreprises pétrolières se retrouveront pour un sommet international dont l’objectif est tout simplement d’organiser la destruction du climat.

Les grandes compagnies (Total, Shell, Exxon, Repsol, BP etc.) et opérateurs des marchés du pétrole et du gaz en eaux profondes se réuniront à Pau du 5 au 7 avril au sommet « MCE Deepwater Development» pour mettre en place des stratégies visant à exploiter  les réserves d’hydrocarbures de la planète et des océans jusqu’à leur dernière goutte. Un sommet pour forer toujours plus loin, toujours plus profond, pour toujours plus de profit…

Tout juste ratifié, l’Accord de Paris et son objectif de maintenir le réchauffement « bien en-deçà des 2°C » court le risque d’être noyé en eaux profondes. .

Les engagements de la COP21 doivent  passer des promesses diplomatiques aux réalités concrètes.  Nous devons définitivement tourner la page des combustibles fossiles. Entre le sommet de Pau et le climat, il faut choisir !

Choisir le climat, c’est bloquer l’exploitation des nouveaux gisements d’hydrocarbures et protéger l’Océan.

Nous demandons donc au gouvernement français de :

  • suspendre tout type de financement au secteur des combustibles fossiles : ni subventions, ni investissements pour le charbon, le gaz et le pétrole ;
  • d’annuler les forages de gisements d’hydrocarbures en cours et de ne plus donner de droits d’exploration et d’exploitation aux compagnies fossiles.

L’argent doit aller à la transition vers des sociétés justes et durables. Il doit également financer la reconversion des industries et personnels travaillant dans les énergies fossiles.

Nous appelons à se rassembler début avril à Pau, pour y empêcher de nouveaux crimes climatiques.

One Trackback