Un Ministère sous influence…

Le sous-préfet de Bayonne Patrick Dalennes invité d'"Ahoan bilorik gabe", émission d'actualité proposée par les médias bascophones d'Iparralde (voir les 5 vidéos en fin d'article)
Le sous-préfet de Bayonne Patrick Dalennes invité d'”Ahoan bilorik gabe”, émission d’actualité proposée par les médias bascophones d’Iparralde (voir les 5 vidéos en fin d’article)

Il aura tout de même fallu trois jours d’occupation du local bayonnais du Parti Socialiste, quelques interventions au sein du Conseil de Développement pour «agacer» le Sous Préfet, et l’assurance d’un président de Région, d’une sénatrice et d’une députée pour décrocher le principe d’une réunion de travail à Paris, à l’Assemblée Nationale, sur «la question du financement de l’enseignement immersif en langues régionales». On ose à peine imaginer ce qu’il aurait fallu faire pour avoir une date précise.

Et bien sur, on reste dans des termes génériques. Comme pour les amendements concernant de près ou de loin la demande d’une collectivité territoriale Pays Basque, à l’assemblée ou au Sénat, il est semble-t-il impossible de faire référence au Pays Basque, pas possible d’utiliser les mots évoquant le Pays Basque… On connaît par contre les participants à cette réunion : les parlementaires, les représentants des écoles, les Ministères de la Culture, de l’Education nationale et en guest, le Ministère de l’Intérieur…

Petit rappel. Voici les cinq missions essentielles du Ministère de l’Intérieur : assurer la représentation et la permanence de l’État sur l’ensemble du territoire national; élaborer et faire respecter les règles garantissant aux citoyens l’exercice des libertés publiques, notamment par le suffrage universel; veiller au respect des libertés locales et des compétences des collectivités territoriales dans le cadre de la décentralisation; garantir l’intégrité des institutions publiques et la sécurité des personnes et des biens; protéger la population contre les risques ou fléaux de toute nature et contre les conséquences d’un conflit éventuel.

Et depuis peu, c’est officiel, intervenir dans tous les champs d’action touchant de près ou de loin le Pays Basque.  Il suffit, s’il fallait plus d’éléments, d’entendre l’interview du sous-préfet de Bayonne, Patrick Dalennes, dans l’émission Ahoan Bilorik Gabe de ces derniers jours. En résumé, le représentant de l’Etat, ou du Ministère de l’intérieur, on ne sait plus, confirme, en termes diplomatiques et avec des mots choisis, que «le gouvernement ne considère pas qu’il doit s’engager dans un processus de paix, notamment parce qu’il considère que la France n’a jamais été en guerre», «qu’il n’y a pas de solution concernant la loi Falloux qui empêche l’investissement public dans les ikastola» et «que le Gouvernement (il confond aussi Gouvernement et Ministère de l’Intérieur ?) a plusieurs fois dit qu’il n’accordera pas l’institution demandée par la majorité des élus du Pays Basque»…

Et j’oubliais l’essentiel, il nie toute influence de l’État espagnol dans la politique intérieure de l’État français. On veut bien le croire puisque, comme le souligne un article de La tribune, «la forme juridique de la collectivité territoriale basque n’a rien de fondamentalement dangereux. C’est exactement celle qu’a choisie Gérard Collomb pour sa métropole regroupant le Grand Lyon et la majeure partie du département du Rhône : une «collectivité à statut particulier de niveau départemental dotée de compétences supplémentaires», prévue dans le cadre de l’article 72 de la Constitution et dont l’organisation et les compétences se définissent en accord avec l’État. Du classique, du solide. Sauf que la réponse est «oui» à Lyon et «non» à Bayonne. Pourquoi «oui» à Lyon et «non» à Bayonne ?».

Sans doute parce qu’il n’y a effectivement aucune influence de l’Etat espagnol dans la politique intérieure de l’état français au delà de l’Adour.

 

Mini-reportage de l’hebdomadaire Argia sur l’occupation du local du PSF par Seaska: www.argia.com/multimedia/bideoa/okupazioaren-bitartez-seaskak-frantziako-gobernua-eserarazi-du

Okupazioaren bitartez Seaskak Frantziako Gobernua eserarazi du :
Ipar Euskal Herriko ikastolen elkarteak Alderdi Sozialistak Baionan duen egoitza 4 egunez okupatu zuen igaro den astean. Frantziako gobernuarekin hilabete honetan egin beharreko bilera formal bat adostuta, larunbatean okupazioa altxatzea erabaki zuten. Ikastolen eta Frantziako gobernuaren arteko gatazka honen arrazoiak Seaskako zuzendari Hur Gorostiagak azaldu dizkigu egoitza okupatuan.

«Ahoan bilorik gabe» Iparraldeko euskal hedabideek proposatzen dugun hilabeteroko hitzordua da. Herria astekariak, Euskal Irratiak, Hitza Berria egunkariaren Iparraldeko gehigarriak,Kazeta.infok eta Kanaldudek elgarrekin galdezkatu dugu Patrick DALLENNES Baionako Suprefeta oren batez
“Ahoan bilorik gabe”, émission d’actualité proposée par les médias basques d’Iparralde. Invité: le sous-préfet de Bayonne Patrick Dalennes

AHOAN BILORIK GABE:Patrick Dallennes – Lurralde antolaketa (1.partea)

AHOAN BILORIK GABE:Patrick Dallennes – Bake-prozesua (2.partea)

AHOAN BILORIK GABE: Patrick Dallennes – Euskara ez da arriskuan (3.partea)

AHOAN BILORIK GABE: Patrick Dallennes – Abiadura Handiko Treina (4.partea)

AHOAN BILORIK GABE: Patrick Dallennes – Ezkontza denentzat (5.partea)

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).