Plus de 6500 cadavres

StadeQater

6500 cadavres, c’est le tas de cadavres humains qui sert de fondement au mondial du foot qui aura lieu dans quelques semaines. 6500 avant 2020. Sur deux millions de travailleurs migrants travaillant au Qatar venus du Kénya, du Bangla Desh, du Népal, d’Indonésie etc. C’est grâce à ce monceau de cadavres humains que ces grands de la FIFA, de la FFF, que les noms les plus prestigieux du monde du football, joueurs et direction, offriront à des milliards de spectateurs l’occasion de passer des heures agréables, enfoncés dans un fauteuil bien rembourré devant leur télé. C’est sur ce même tas de cadavres humains que les plus célèbres journalistes sportifs des grands médias se paieront (non! ce sont eux qui seront payés!) de belles vacances dans ces hôtels luxueux du Qatar qu’ils vont inaugurer. Il paraitrait qu’Amnesty International aurait interpellé la FIFA, que la FFF aurait fait un audit. On n’en a jamais vu la couleur. A moins que cela ne relève du secret “sûreté nationale”? Selon le Qatar, ces travailleurs immigrés seraient morts par arrêt cardiaque, maladie assez rare en ce monde. De toutes façons les morts ne ressusciteront pas. Combien de mains en resteront rouges de sang… sans même s’en rendre compte! Si la FIFA et la FFF avaient un peu élevé leur voix ne pensez-vous pas que la Qatar aurait été-obligé d’en tenir compte?

6500 cadavres (chiffre non définitif donné par le quotidien anglais The Guardian) c’est le nombre des victimes qui ont trouvé la mort sur les chantiers du Qatar, en y construisant palaces, sept super stades climatisés (à usage unique!), aérodromes hyper-modernes etc… dans des conditions inimaginables dans n’importe quel pays du monde, fut-il le plus rétrograde. Je dois à la vérité que le dernier chiffre est celui donné par le patron de la FIFA au Conseil de l’Europe en janvier dernier : seuls trois personnes auraient perdu la vie sur les chantiers du Qatar. Ajoutons cependant que la BBC donnait le chiffre de 1200 morts … en 2013, il y a 9 ans. Ce qui ne rend que plus scandaleux le silence de tous ceux qui auraient dû parler. Les match du mondial vont se jouer sur des cimetières!

Il y a ceux qui suent sang et eau sur les chantiers, sous le soleil brûlant de ce désert à raison de journées de 12 heures par jour. Ils viennent des Philippines (PIB 9.000), Bangladesh (Pib 6.600), Kenya (Pib 5.000) : 90% des habitants actuels du Qatar sont des immigrés, contre 10% d’indigènes (Pib 50.000). Ceux-ci étant incapables d’assurer les chantiers pharaoniques de la construction, dans ce désert, des stades, hôtels et autres superstructures que nécessite un événement de la taille du mondial c’est avec satisfaction qu’ils ont offert à tous ces immigrés une porte de sortie à leur misère. Un fois sur place on confisque aux immigrés leurs passeports pour les empêcher de retourner chez eux. On les laisse des mois et des mois sans toucher de salaire, deuxième obstacle à une fuite de cet enfer.

Il y a aussi ces demoiselles qui travaillent comme esclaves dans les demeures des petits caïds locaux, jusqu’à 16 heures par jour. L’une d’entre elle confiait qu’elle s’était couchée à une heure du matin, pour êtres réveillée à 3 heures par la fifille de madame : elle en avait besoin pour aller acheter une cannette de Red Bull. Avec la chaleur, même les indigènes y ont soif parait-il. Et la bonne commençait la journée “normale” à 5h30. Elle servait éventuellement de déversoir pour le trop plein de spermes du chef de famille. Ce qui avait pour conséquence que la légitime lui crachait dessus. A la servante !

Amnesty Intenationnal a interpelé la FIFA dont la direction ne serait pas exclusivement composée de Qataris, mais de célébrités Européennes et mondiales ! Pendant ces années de scandale, ces messieurs sont restés étrangement muets. Ne liseraient-ils pas les journaux ? A moins que les feuilles spécialisées dans le sport ne traitent pas de questions sociales. Informée, FFF et FIFA auraient usé de leur influence pour inciter leurs amis Qataris à réformer le système. A moins que ces célébrités ne soient restés insensibles aux récits des souffrances des travailleurs.

Vous vous rendez compte les millions en jeu ! Billets d’entrée, chambres d’hôtels, trafic aérien : il est prévu 1600 atterrissages par jour! J’allais oublier les droits de télévision. Toute télé digne de ce nom se fera un devoir d’être présent pour assurer leur ration quotidienne à tous leurs clients qu’il soient noirs ou blancs, chômeurs ou de la jet-society. Enfin l’égalité! Et il est bien connu que plus il y a de téléspectateurs, mieux la pub est payée.

A propos! Connaitriez vous Eric Cantona? Ce petit con a osé déclarer qu’il ne regardera pas un seul de ces match qui sont la cause du décès de cet immense tas de milliers de cadavres humains. Combien d’Eric Cantona y aura-t-il parmi les 9.000 licenciés du foot en Iparralde ? Combien de responsables, entraîneurs, soigneurs etc de ce petit monde du football local suivront l’exemple d’Eric Catona? Combien essaieront de convaincre leurs petits qu’un caillou ne peut remplacer un cœur. Et quand on a un cœur on ne peut que boycotter ce mondial.

Qu’en sera-t-il des ces “jeux asiatiques” programmés pour 2030? Un réussite du mondial mettrait le Qatar en piste pour une nouvelle candidature rentable.

P.S. : Où sont nos responsables politiques ? C’est avec plaisir que j’ai vu Martine Aubry (métisse Xibero-Française) et Jean René Etchegaray, (basque de Briscous) être les premiers à poser un geste de protestation contre ce scandale. J’avoue que j’aurais aimé que les protestations viennent avant que le cimetière ne soit rempli de milliers de tombes.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

One thought on “Plus de 6500 cadavres

  1. Futbol txapelketa hori benetan lotsagarria da. 1981 Abu-Dhabiko Zirkun uhartean lan egin nuen, injeniari bezala. Obraren jabea Zadco bertako petrola konpania bat zen; denori herriko poliziak geure pasaporteak gordetzen zizkiguten euren bulegoetan, hori legetik kanpokoa den arren; hala ere gure lan baldintzak onak ziren. Baina Asia eta Afrikatik heldu langileentzat deitoragarriak ziren lo gelak, garbiketa eta jana. Artikulu honetan idatzitakoak frogatzen digu 40 urte iragan ondoren gauzak okerrago direla . Horretaz munduko jendea kontzienteago balitz, kirol ekitaldi lotsagarri horien boikota eginen luke.

Comments are closed.