Pitrau, doux rêveur

Pitrau

Comme 7.000 autres, j’étais à la pastorale Pitrau. Le temps m’y a paru court, tellement elle m’a plu. Voyant des têtes bien connues, je me demandais : “Qu’est-ce qu’ils peuvent bien penser, eux qui croient au développement, à la croissance et dans tous les dogmes de la postmodernité?” Sans doute : “Quel doux rêveur que ce Pitrau! Complètement dépassé!”

Il se bagarrait pour tenir ouverte cette école sur les flancs de la Madeleine, alors que nous fermons celle de Hélette (750 h.).

Nous sommes entrés dans le monde de la rentabilité, suivant la ligne moderne des fermetures d’épiceries, bistrots, artisans, presbytères, PTT, postes d’essence etc.

Pitrau tenait aux petites fermes de montagne alors que les brebis lacaunes remplissent aujourd’hui par milliers les bergeries de la plaine souletine. Elles vivent très bien avec la luzerne de Navarre, grâce aux camions : un secteur de l’économie en plein essor. Vous me direz que cela pollue l’atmosphère. C’est ce que prétend le lobby des prophètes de malheur du milieu écolo.

Il prêchait le slogan “vivre et travailler au pays”. Il aurait voulu que les jeunes restent ici au lieu d’émigrer à Paris ou en Californie. Il ignorait les bienfaits de la mondialisation. Où en serait la France sans les millions d’immigrés?

Les Belges qui firent les beaux jours des filatures du Nord, les Italiens fournissant des manoeuvres à la grande industrie, les Polonais descendant dans les mines de charbons, les Algériens construisant des HLM à partir de leurs bidonvilles, les Portugais arrivant par semi-remorques entières.

Aujourd’hui, qui balaierait le métro sans les noirs ? Sans tous ces “gens de couleur” qui récolterait médailles d’or et d’argent aux jeux olympiques, marquerait les buts de match de foot faisant la gloire de la France!

Ce doux rêveur de Pitrau n’a pas réalisé combien de milliards a économisés la France en important, prêts au travail, ces millions d’immigrés, à la charge d’un autre pays depuis leur naissance jusqu’à l’âge où ils sont devenus productifs.

J’allais oublier ces 200.000 tirailleurs dits “Sénégalais”, 300.000 Maghrébins etc. combattants de 14-18! Le sang de 80.000 Africains (dont 10.000 Maliens, soit dit en passant!) a abreuvé les sillons de “leur” patrie.

En 2006 la retraite d’un ancien combattant Algérien était huit fois moindre que celle d’un Français. Un chapitre d’économies supplémentaires pour nous.

Laissons de côté les slogans surannés. Importons avec pétrole et métaux rares, tous les bras qui permettront à notre grande Europe de s’hyper-développer, et à notre cher Pays Basque de couvrir de hangars et de résidences secondaires ces terres agricoles que Lurrama s’imagine encore préserver.

Lorsqu’il n’y aura plus un are de terrain libre entre Bayonne et Mauléon, la douzaine d’autoroutes sillonnant le Pays Basque prouvera aux plus sceptiques que nous aurons atteint le sommet du développement. Nous serons au rang des mégapoles, avec Buenos Aires, Shanghai ou Mexico.

C’est ainsi que nous connaîtrons ce Grand Soir que les communistes nous avaient promis … en vain.

Quant à celui des chrétiens… “il y a bien longtemps, bien longtemps qu’on l’attend” comme le dit la chanson.

Alors, mangeons et buvons car demain nous mourrons.

 

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).