Des mains propres

SolidairesC’est chaque jour et à chaque bulletin d’information que l’on continue à parler des “migrants” et de l’accueil qu’ils reçoivent ou pas. Une valeur que nous devons sans faute préserver dans ce cas, c’est celui de la non discrimination: on doit leur ouvrir la porte à tous sans distinction.

J’avoue que pour ma part, si j’avais de la place chez moi, j’aurais une préférence pour un Yezidi : c’est une religion que je ne connais pas et ce serait pour moi un plaisir d’entrer en contact avec un de ses adeptes. Je connais ici des Kurdes. J’imagine qu’ils ouvriraient leur porte en priorité à leurs frères. J’ai entendu quelqu’un dire qu’il recevrait de préférence des enfants. Mais tout cela relève de la discrimination, de l’intolérance. A condamner donc. Il faut être ouvert.

Question : parmi tous ces prédicateurs de salon qui nous inondent de bons conseils, combien ont ouvert leur porte à un seul migrant? Y en a-t-il 0,009%?

A Bayonne, il y a déjà un couple de migrants avec leur enfant. On ne le a pas installés à la salle Lauga sur des tapis de sol. C’est une famille de cinq enfants qui l’a reçue chez elle. Faute impardonnable, ce sont tous des chrétiens! Chrétiens, yezidis ou musulmans, leurs donneurs de leçon en ont reçu combien? Leurs mains ne sont pas sales. Ils n’en ont pas.

Il y en a qui sont pour l’accueil, mais c’est l’Etat qui doit  prendre en charge cet accueil. Nous sommes en crise, il ne faut pas l’oublier. La France, sixième pays le plus riche du monde ne peut se permettre d’ouvrir large sa porte à toute cette misère. Recevoir des centaines de milliers de migrants, c’est bon pour l’Allemagne ou la Jordanie à la rigueur.

Les locaux communaux de St Jean de Luz auraient la place pour une famille. Moi qui avais lu dans les chiffres de l’INSEE que sur les 13.185 logements de cette ville 46,5% soit 6.131, étaient des résidences secondaires, libres onze mois sur 12! Je suis sûr qu’il suffirait de faire appel à ces milliers de Luziens occasionnels pour que certains entendent l’appel. Avec 1%0 de réponses cela ferait six familles accueillies. Combien d’Ernestine n’ont-elles pas été “reçues” dans les familles du petit village de Hélette en 1940 ! Je pense à cette maison qui reçut une famille avec 3 enfants. Les enfants restèrent trois ans. Sans secours de l’Etat qui était en déconfiture.

C’est à chacun de nous que le pape François a lancé son appel et non à des institutions anonymes.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.


Pour tout soutien de 50€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.


50€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).