Communiqué de Presse de la députée socialiste Colette Capdevielle après le 2d tour des municipales

ColetteCapdevielleCommuniqué après le second tour des élections municipales – 31 mars 2014

Je remercie sincèrement celles et ceux qui ont fait le choix des forces de progrès pour la gestion de leurs communes et de leurs agglomérations.

Dans ma circonscription Jean Espilondo, Henri Etcheto, Christophe Martin ont livré bataille avec détermination, entourés jusqu’au bout d’équipes totalement engagées dont je salue le travail militant.

Le résultat global de ces élections municipales résonne comme un message cinglant comme seuls les électeurs savent en envoyer aux responsables politiques.

Je suis touchée par le message adressé à la majorité au sein de laquelle je travaille avec force, engagement constant et convictions intactes.

Nous devons être plus forts que les contraintes qui nous sont imposées.

Au delà du symbole très fort, il nous faut procéder à l’analyse lucide de ce scrutin pour en tirer tous les enseignements.

Le contexte national n’explique pas tout et l’inventaire doit être fait minutieusement, sans contournement.

Au Pays basque, la mécanique des alliances baroques a porté ses fruits, sauf dans les villes où la bonne intelligence a présidé à la table des négociations entre les forces de progrès. La logique politicienne l’emporte encore une fois au détriment de la cohérence.

Je regrette que la liste sur laquelle je figure n’ait pas été en capacité de conclure un accord avec toutes les forces de la gauche, à l’instar de nos amis plus visionnaires qui ont su le faire au sud du Labourd.

Députée du Pays basque, je garde en permanence à l’esprit les attentes très fortes et spécifiques du territoire qui m’a fait confiance pour le représenter dans un mandat national.

Je compte renforcer mon action pour négocier un contrat territorial à la hauteur des ambitions du Pays basque, territoire exemplaire dans sa capacité à se structurer, s’organiser et innover.

La reconnaissance institutionnelle du Pays basque est nécessaire. L’attente demeure et grandit. Je suis résolue à persévérer dans l’élaboration des différents schémas d’évolution institutionnelle.

Enfin, je mesure la responsabilité qui m’incombe dans la reconstruction des forces de gauche du Pays basque, enrichies de tous les talents qui ont émergé à la faveur de cette campagne.

La patience étant la vertu des bâtisseurs, nous entrons dans cette nouvelle séquence avec le projet de restaurer la confiance de nos électeurs en une action publique menée dans un esprit d’écoute, de respect et d’ouverture qui triomphent toujours quand les forces de progrès s’allient pour gagner et travailler ensemble.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).

One thought on “Communiqué de Presse de la députée socialiste Colette Capdevielle après le 2d tour des municipales

  1. Il faut saluer la lucidité politique de nos députées socialistes Sylviane Allaux et Colette Capdevielle. Elles appellent à une inflexion de l’approche politique des socialistes du BAB pour constituer des majorités de progrès entre socialistes, abertzale de gauche et tous les progressistes qui souhaitent une alternance municipale de gauche. Fort bien. Les abertzale ne demandent que ça.
    Mais bien des questions restent en suspens. Connaissant l’anti-abertzalisme viscéral d’Etcheto ou de Bergé, leur opposition irréductible à la création d’une collectivité territoriale spécifique au Pays Basque, à un statut pour l’euskara, au développement des Ikastola etc., comment se fait-il que ce soit précisément ces deux-la qui se retrouvent à la tête de la liste socialiste bayonnaise? Comment se fait-il que Mme Capdevielle n’ai pas eu suffisamment de poids auprès des militants pour promouvoir des personnes qui ont une attitude plus ouverte à l’endroit de la reconnaissance institutionnelle du PB Nord dans les rangs socialistes (il y en a), au moment de la désignation des têtes de listes? Ou bien les responsables départementaux du PS ont-ils imposé ceux qui portent leurs vues jacobines et sectaires, comme ils l’ont fait en imposant le parachutage de Habib de Mourenx à Pau au mépris du premier choix des militants palois? Comme ils l’avaient fait pour les cantonales en ostracisant un Jérôme Aguerre dont le cheminement ne leur convenait pas.
    L’avenir dira si les socialistes du BAB sauront s’affranchir d’une direction départementale ultra jacobine et anti-basque pour le plus grand bénéfice d’un renouveau politique dont ce pays a tant besoin. S’ils ont le courage d’écarter ces personnages sectaires qui d’évidence ne changeront jamais, alors oui les abertzale de gauche et d’autres progressistes de bonne volonté répondront présent pour constituer des alternatives progressistes.
    On mesure la tâche qui les attend, à un moment où Hollande nomme à Matignon un petit catalan ultra jacobin, persécuteur de Roms et ennemi de tout ce qui ne coïncide pas avec sa vision d’une société franchouillarde crispée sur un repli identitaire qui, ne l’oublions pas, a conduit la France, il y a exactement 100 ans, à la boucherie que l’on sait.

Comments are closed.