Décoration utile pour fêtes durables !

PrintFriendly and PDF

Enbata: Comment avez-vous pris connaissance du projet de «décoration utile» pour les fêtes?
Altéa: Je suis résidente au foyer depuis septembre dernier. Ayant remarqué que je suis une passionnée de peinture et de collage en février dernier Jean-François Anorga, moniteur-éducateur au foyer, m’a proposé de préparer de nouveaux panneaux pour les Fêtes de Bayonne 2010.

Enb.: En quoi a consisté ce projet?
Altéa: Tout d’abord il s’agissait de réfléchir sur ce que sont les Fêtes de Bayonne. Pour cela, cette année aussi nous avons rencontré Claude Labat.
De cette rencontre est venue l’idée de choisir le thème de Bayonne au XVIIIè siècle et de la rencontre avec la Mer. Afin de mieux saisir la réalité de Bayonne à l’époque, j’ai eu l’occasion de visiter le Musée Basque où on m’a permis d’accéder aux gravures du XVIIIè siècle et j’ai pu découvrir les différents bateaux d’époque (des trois mats aux galupes en passant par les «tilholes»), les monuments qui pour certains n’existent plus (la Porte de France).
D’autre part, nous avons aussi décidé de représenter dans les panneaux des éléments caractéristiques de la fête de nos jours.

Enb.: C’est un mélange de toutes ces recherches réflexions que vous avez représenté sur 40 m2?
Altéa: En effet, différents éléments marquant le passé sont présents sur les panneaux: de la baleine au cacao en passant par une série de monuments bayonnais dont certains existent toujours aujourd’hui. D’autre part, les différentes façons de faire la fête ont été représentées (de la danse à la musique, en passant par les sports basques, etc.)

Enb.: Combien de temps ont duré les différentes étapes du projet?
Altéa: Pendant un mois différents croquis ont été mis en place avec les monuments, les personnages, etc. J’ai essayé ne pas coller au style des gravures XVIIè mais d’avoir un style ludique, plus collé à l’esprit des fêtes, en intégrant des clins d’œil sur un fond qui représente plus le Bayonne d’antan où j’ai essayé de coller le plus possible à la réalité et aux détails. En avril-mai, le travail de restauration des panneaux de l’année dernière a été effectué. Depuis juin nous avons entamé la préparation des nouveaux panneaux. Toujours avec la même technique: projection de croquis via un vidéo-projecteur sur le panneau pour pouvoir y peindre le maximum de détails en suivant l’image projetée.

Enb.: Ce sont donc plus de 140 m2 de panneaux qui seront à visiter dans la rue Jacques Laffitte?
Altea: En effet, pendant près d’une semaine, dès le mercredi des fêtes ces panneaux seront visibles dans la rue Jacques Laffitte. J’ai toujours aimé les fêtes de Bayonne, et cette nouvelle façon d’y participer m’a beaucoup fait plaisir! J’espère que d’autres quartiers de l’espace des fêtes vont s’intéresser à cette autre façon de faire la fête!
Pour finir je souhaite remercier Angélique, Océane et Carole-Anne qui se sont impliquées dans le travail de peinture et la mise en place d’une bonne ambiance de travail nécessaire à la réalisation de cette nouvelle fresque. De même un grand merci au PACT qui nous a mis à disposition un local spacieux et adapté pour la réalisation de ce chantier et à M. Claude Labat pour son soutien et sa connaissance de l’histoire bayonnaise.