Causse

Une étape vers la Collectivité ?

Courrier des Lecteurs - Suite à la présentation du Préfet aux Conseils des élus et de Développement, Bernard Causse, enseignant retraité, nous fait parvenir sa réaction.
« Il faudra que la Communauté, seule solution intégrée méritant l'attention parmi les propositions du préfet, si elle est choisie, soit une étape vers la Collectivité Territoriale.»

Surprise

Surprenante surprise

Xipri Arbelbide - Dimanche 25 mai au soir, tout le monde a été surpris par les résultats des européennes. Surprenante surprise !
Le FN n’est que le thermomètre. Il indique la fièvre. Il n’en est pas la cause. Tous les sondages disaient qu’il serait le premier parti. Le plus inquiétant ce sont ces 268.000 électeurs du département qui sont restés à la maison. Rien d’étonnant en cela.
EuroCité

Le scoop de la campagne

14 Iruzkin
Xipri Arbelbide - Cette campagne électorale m’a semblé avoir touché des problèmes de fond. On a parlé d’emploi. Quitte à me faire qualifier d’iconoclaste, je ferai remarquer qu’il s’agit là d’un faux problème.
Selon l’INSEE en 1999 il y avait 94.000 emplois sur l’arrondissement de Bayonne. Dix ans après 113.000. Soit 19.000 de plus. Les chômeurs qui étaient 14.300 (9,1%) étaient encore 12.500 dix ans après (7,2%): baisse en chiffres absolus et en pourcentage.
DictionnaireCivilisationCulture

Culture et civilisation basques

Courrier des Lecteurs - Mikel DALBRET - "Lors de la présentation à la presse du livre "Dictionnaire de culture et civilisation basques" une des journalistes s’est étonnée de la mention de civilisation basque inscrite dans le titre".
"On peut répondre que la culture est ici la matrice d’appréciation de l’identité basque appliquée aux aspects et secteurs “culturels” qui la constituent, la civilisation étant celle des niveaux qualitatifs que l’on pourra le cas échéant comparer à ceux de différents domaines européens équivalents."
XipriArbelbide

Il n’y avait pas de place pour eux

Iruzkin 1
Courrier des Lecteurs - "Il n'y avait pas de place pour eux" ai-je lu dans l'Evangile de Noël. Ayant l'habitude d'actualiser l'Evangile, je n'ai pu m'empêcher de penser à nos anciens de l'ENA.
Est-ce au nom de la tradition de l'Eglise ou de la charité chrétienne auxquelles il leur plaît de faire référence ? Est-ce de par leurs décisions propres ? Il n'y a pas de place pour les ikastola dans des bâtiments communaux que l'on peut par ailleurs louer, en toute laïcité, même à un prêtre, en exercice ou pas. Seuls exclus : les ikastola.
Bixente Etcheçaharreta1

Du Pays Basque aux Grandes Ecoles

Courrier des Lecteurs - L’éducation est au cœur de toutes les stratégies de construction de l’avenir. Elle prépare nos territoires aux mutations qui viennent, les équipe pour affronter les défis qui ne manqueront pas de se poser à eux. De notre capacité à porter les problématiques d’éducation dépend donc en grande partie l’avenir économique du Pays Basque Nord.
A la lecture des statistiques de poursuite d’études des lycéens du Pays Basque, un constat tout à fait paradoxal s’impose. Malgré de très bons résultats au baccalauréat, des résultats qui placent les lycées du Pays Basque dans le peloton de tête des résultats nationaux, le nombre des lycéens qui s’engagent dans un cursus sélectif en classe préparatoire ou en grande école est inférieur à la moyenne nationale.
Camions

Le changement, c’est pour quand ? Oui à la pollutaxe !

Courrier des Lecteurs - En suspendant l’écotaxe, le gouvernement a une nouvelle fois cédé aux exigences des lobbys industriels et routiers qui sont pourtant les premiers responsables de la crise sociale et écologique actuelle. En effet, cette suspension fait suite à l’autorisation de circulation des poids lourds à 44 tonnes accordée en compensation anticipée à l’écotaxe !
Cette écotaxe (ou plutôt cette pollutaxe) est pourtant plus nécessaire que jamais.
LionelBeffre

Courrier du Préfet des Pyrénées-Atlantiques à Tartaro

Iruzkin 1
Courrier des Lecteurs - M. Tartaro, Dans votre dernière (sic) numéro d'Enbata de septembre 2013, vous semblez vous étonner "que le locataire de la préfecture de Pau dont personne ne connaît le nom soit expédié chez les vahinés au bout de 18 mois seulement"...(...) Malgré vos incommensurables efforts pour tenter l'humour, qui vous va si mal.
Signé : Lionel Beffre, Préfet des Pyrénées-Atlantiques.
Michel Burucoa

Berrogoi ta hamar urthez Enbata etxean astero

André Lévêque - Les lignes qui suivent sont dictées par l'affection que je porte à ce vieil hebdomadaire lu pas à pas depuis quarante-huit ans. Pendant longtemps, j'ai pensé qu'Enbata constituait une bonne image de la question basque au nord.
Mais revenant de nombreuses années plus tard, venant vous saluer, j'ai pu constater qu'il y avait une autre vie qu'Enbata. J'avoue en avoir ressenti un certain dépit. C'est que j'avais compris le sous-titre “Hebdomadaire politique basque” au sens de “toute la vie politique basque”.
  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak