Iritzia

Montesquieu et Descartes toujours vivants par Pantxoa Bimboire

La production des lois, en France, est souvent considérée comme le sport favori des députés dont le but ne semble pas être de régler un problème mais de réagir à chaud sur le cas pour lequel il y a vide juridique, voire de laisser leur nom à la postérité. Exemple d’actualité: l’élève malheureux retrouvé pendu [...]


Ulertu

LGV

Pierre Recarte est médecin radiologue, Pantxo Tellier est chef d’entreprise. Tous deux consacrent une part importante de leur temps à l’association Nivelle-Bidassoa et au CADE (Collectif des associations de défense de l’environnement) qui regroupe 43 associations op-posées au projet de construction d’une ligne à grande vitesse défigurant le Pays Basque. Ils ont décidé d’instruire à [...]

Iritzia

Nourrir le débat par Jean-Louis Davant

Le débat sur le nucléaire ne sera pas simple. Beaucoup de Français y restent attachés malgré le désastre japonais (66% d’opinions favorables avant celui-ci, combien après?). L’essor des énergies nouvelles nécessitera du temps et des efforts de toutes sortes: imagination, volonté, recherche, investissements, lutte contre le gaspillage, modification des comportements et des genres de vie… [...]

Ulertu

Aurore en plein jour

Enbata - Depuis novembre 2010 le Mandat d’arrêt européen lancé contre Aurore Martin mobilise les défenseurs des Droits de l’Homme. Samedi 18 juin, à la Halle d’Iraty de Biarritz, Aurore réapparaîtra au cœur d’un vaste événement festif et de solidarité.

Dans la perspective de la journée du 18 juin à la Halle d’Iraty de Biarritz, largement consacrée au MAE, Aurore Martin a annoncé le 3 juin son “retour à la vie publique”. C’est l’AFP qui donne la nouvelle, par le biais d’un entretien réalisé avec l’intéressée.
Aurore Martin s’était soustraite à son contrôle judiciaire le 23 novembre, quand la Cour de cassation avait rejeté son recours, ouvrant la voie à son extradition vers l’Espagne. Elle vivait cachée depuis lors.
Ulertu

Les indignés de Bayonne

Enbata - La place “Puerta del Sol” de Madrid a donné le ton.
Dans l’esprit de résistance pacifique de Stéphane Hessel,
les “indignés” fleurissent aussi à Bayonne depuis le 25 mai.
La mairie de Bayonne y a vu du désordre et a tenté de les déloger. Le Tribunal administratif, suivant la plaidoirie de
Me J. F. Blanco, leur a donné raison. Ils interpellent le secrétaire d’Etat Benoist Apparu invité de Jean Grenet
Ulertu

Plaidoyer pour les petites fermes par Michel Berhocoirigoin

A l’occasion du débat sur la prochaine réforme de la PAC, la question des petites fermes revient en force sur le devant de la scène. La proposition de réforme rendue publique par le Commissaire à l’Agriculture Dacian Ciolos, le 18 novembre 2010, exprime clairement: “un régime de soutien simple et spécifique applicable aux petits exploitants [...]

Ulertu

Aménagement du territoire basque

Enbata - Après Jean-Michel Galant (Enbata n°2179 du 18 mai 2011), Sauveur Bacho, maire d’Arberats, livre son sentiment sur le Schèma de coopération intercommunale en cours d’élaboration. Vice-président du Biltzar, membre actif de Batera, syndicaliste, Sauveur Bacho ramène toujours à l’essentiel de la basquitude.
Ulertu

Euskaltzaindia (VII) par Jean Haritschelhar

Lorsque en 1968 au Congrès d’A-rantzazu Euskaltzaindia a exploré la nécessité d’une langue commune pour les Basques, “l’euskara batua”, il est évident que tous les regards étaient tournés vers l’avenir. Il était loisible d’imaginer qu’un jour la période franquiste se terminerait, qu’un autre système politique naîtrait, qu’une ère de démocratie verrait le jour. En cette [...]

Ulertu

50 ans dans le rétroviseur

Enbata - Nous poursuivons ici la publication des réactions
à la radioscopie des 50 dernières années en Iparralde sur nos quatre “Enbata spéciaux” n°2167, 2168, 2169
et 2170 sur la démographie, l’emploi, le logement
et l’euskara. Vos contributions sont les bienvenues.