Egilearen artxiboak: Txetx Etcheverry


Lettre ouverte au Préfet Durand

M. Durand, préfet des Pyrénées-Atlantiques et Mme Seguin, sous-préfète de Bayonne, Je m'adresse aujourd'hui à vous par cette lettre ouverte pour vous donner ma version des faits survenus le jeudi 23 juin à l'intérieur de la sous-préfecture de Bayonne.

En occupant la sous-préfecture à visage découvert, je me suis rendu responsable d'une action totalement non-violente —même si elle constitue un délit— pour montrer aux jeunes, aux salariés en colère, aux citoyens humiliés, qu'il y a d'autres réponses que la violence aux graves dérives sociales et démocratiques en cours. J'assume mes responsabilités tant devant l'opinion publique que devant la justice. Par contre, quand la police m'a rentré dans la sous-préfecture, et donc une fois à l'abri des regards du public et des journalistes, il s'est passé quelque chose de particulièrement inquiétant et totalement antirépublicain.


L’heure de construire

Le vote majoritaire en faveur de l’EPCI est à fêter comme le fruit de décennies de mobilisation de la société d’Iparralde… Une victoire de la démocratie.

Nous devons fêter cette double victoire de la démocratie et du Pays Basque. Retrouvons-nous à l’occasion des fêtes de cet été pour célébrer ce moment et ce résultat, demander qu’on le respecte et appeler à construire ensemble la maison commune. Un premier rendez-vous important de célébration est à marquer d'ores et déjà dans nos agendas, le mercredi 27 juillet à 19h00 à l'occasion de l'ouverture des Fêtes de Bayonne.


La gauche abertzale est-elle prête ?

La gauche abertzale doit faire face à des défis majeurs si elle veut garder la main dans la nouvelle phase qui s'ouvre en Euskal Herria. Certaines des réponses possibles sont contenues dans la dernière interview d'Arnaldo Otegi donnée au quotidien Berria et parue en français dans les colonnes d'Enbata N°2292 de décembre 2014.

Sommes-nous réellement à hauteur des opportunités nouvelles et gigantesques créées par la disparition de la lutte armée d'ETA, par le processus catalan, par les crises sans précédent traversées par le système économique et politique dans lequel nous vivons ?


2015 année du climat

Au lendemain de la conférence internationale sur le climat, qui vient de se tenir à Lima, l’aggravation et l’accélération du dérèglement climatique demeurent inquiétantes.

Face à cela, l’absence de résultats concrets du processus international de négociations sur le climat interpelle. Le rendez-vous décisif de Paris 2015 est-il mal parti ?


Iparralde, combien d’intercommunalités?

Quelle position abertzale peut-on définir dans le débat qui occupe aujourd'hui les élus du Pays Basque au sujet de l'évolution des intercommunalités dans les deux années à venir ?

Nous devons nous engager fortement et rapidement sur trois objectifs précis.


Défendre la territorialité d’Iparralde

Le représentant de l’Etat demande aux maires du Pays Basque de se prononcer sur ses différentes propositions de regroupement des 158 communes du Pays Basque avant la fin de l’année. Or, un débat parlementaire est en cours sur le projet de loi gouvernemental portant sur la nouvelle organisation territoriale de l’Hexagone.

Sera-t-il terminé en décembre 2014 ? Comment et pourquoi se prononcer avant ses conclusions alors même qu’elles pourront modifier les termes de notre débat?


Quoi, t’es pas encore à l’eusko?

L’Eusko est devenu en à peine un an la première monnaie locale de l’Etat français et une des toutes premières d’Europe.

Les impacts quantitatifs de ce nouvel instrument de développement local en Iparralde sont déjà appréciables et leur renforcement ne tient qu'à chacun d'entre nous.


Le crime contre l’humanité en cours

Après l’action spectaculaire de Bizi! contre la direction régionale de la Société Générale à Bayonne, Txetx Etcheverry qualifie le changement climatique —en cours d’accélération— de crime contre l’humanité qui aura des conséquences dramatiques à très large échelle pour l’humanité et qui va bouleverser les conditions de vie civilisées sur terre.

Il s’interroge sur l’attitude qu’aura la génération actuelle, la dernière à pouvoir réellement peser sur le cours des choses à ce niveau.


Souveraineté basque une stratégie d’avenir

“Vu ainsi, le concept de souveraineté cesse d'être un idéal suprême pratiquement inaccessible, et sa mise en pratique cesse d'être sous l'emprise de la volonté de l'ennemi... Il nous emmène de la logique de la protestation, de la dénonciation ou de la résistance à la logique de la construction.”

Txetx nous livre ici une synthèse de l'analyse percutante du sociologue Joseba Azkarraga, parue en euskara dans l'Enbata du mois d'avril 2014.

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak