Un M.A.E. refusé

PrintFriendly and PDF

Jokin ARANALDE et Aitor ZUBILLAGA attendront ce 16 juillet pour être fixés. La Cour d’Appel de PAU a examiné le 9 juillet les M.A.E. espagnols. Pour le « vétéran » ARANALDE, accusé de recrutement et de renseignements pour ETA avant 2002, le Parquet a requis la remise à l’Espagne. Pour ZUBILLAGA, un complément d’information, car les faits, vieux de treize ans semblent presque anecdotiques.

Pour Beñat ATORRASAGASTI, arrêté en juin à URRUGNE, la requête espagnole manquait à ce point de consistance que l’Avocat Général a conclu au rejet. Il a été suivi par la Cour qui, le 11 juillet, a rejeté le M.A.E.

Enfin, Juan Ibon FERNANDEZ « Susper » connaîtra lui aussi le 16 juillet son sort ultérieur. Mais il lui reste une vingtaine d’années de prison à effectuer côté français…