Tartaro s’est étonné….

PrintFriendly and PDF

Que Mick Jagger clame à tous vents son admiration et son affection pour Margaret Thatcher. La pierre qui roule a dû un peu forcer sur la mousse.

Pas tant que ça que, de 2002 à 2004, « le grand serviteur de l’Etat » Claude Guéant se soit attribué 240.000€ de prime au black au détriment des poulets à qui ce fric était destiné. Chez Guéant, le service c’est plutôt des casseroles que de la porcelaine.

Des hurlements de la FNSEA contre la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne condamnant lourdement la France pour ses eaux polluées par le nitrate. Ecoutons ces magiciens qui font de l’excellent bœuf avec de la vulgaire viande de canasson.

Que l’ex-ministre de la Justice socialiste Robert Badinter découvre enfin que «la France n’est pas la patrie des droits de l’homme, c’est la patrie de la Déclaration des droits de l’homme». Un pro, ce Robert qui dit en 1979 «droit d’asile pour les Basques ne peut être renié» et en 1984, «c’est une idée… mais elle est intenable».

Pas tant que ça de voir et d’entendre Jean-Michel Colo, le très villiériste maire d’Arcangues, s’épancher complaisamment dans la presse, les télés et les radios, au sujet de son refus de marier un couple d’homosexuels. Après les radioscopies, voilà les Colo-scopies.

Des efforts du roturier Colo pour singer son aristocrate prédécesseur, marquis d’Arcangues, s’opposant en 1905 à la loi sur l’inventaire des biens de l’église. Vise-t-il la même fin: menottes et prison ?

Et réjoui de la nomination de Mizel Iribarren au secrétariat général de la Confédération paysanne. Xapata sur le gâteau, l’Itsasuar devient le numéro deux du syndicat agricole .

Et réjoui doublement de l’abandon du tronçon de l’Y basque de Donostia à Irun au profit de l’aménagement de la ligne existante. Décidément, rien de ce qui est grec n’a la cote ces temps-ci.

Et réjoui que pour symboliser le chemin vers l’indépendance, les Catalans organisent pour leur prochain Aberri eguna le 11 septembre, une chaîne humaine de 400 km de long, du nord au sud du pays. Y aura-t-il là aussi un Georges Labazée pour expliquer que cela ne représente que 2% de la population catalane !