Hazketa

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● et réjoui que Bil eta Garbi se décide enfin à fermer la si controversée décharge d'Hazparne.
Bon débarras!

Vote du NON à l'EPCI au Conseil Municipal de Bayonne le 24 mars dernier.

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● pas tant que ça, que le Jeudi saint, jour du baiser de Judas, le chef de file socialiste bayonnais Etcheto inverse son vote sur l'EPCI.
Etcheto ou tard, ça devait arriver.
Mef1

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● que le Medef Pays Basque, s'éveillant de sa torpeur, s'élève soudain contre le projet d'EPCI unique.
Laisse tomber, c'est la tournée du patron.
2013-12Sous-Préfet-Dallennes-Enbata

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● et pas du tout attristé du départ pour la Bretagne du sous-préfet Dalennes, grand défenseur de la loi Falloux de 1850 pour contrarier l’enseignement de l’euskara.
Là où il y a Falloux, il y a un loup, comme disait la Martine.
Tartaro

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ... qu’alors que Hollande ne pense qu’à leur donner plus de pouvoir, une étude montre que la moitié des policiers et des militaires qui ont voté aux régionales de décembre ont voté Front national.
C’est le seul front où ils s’illustrent.
TartaroRajoy

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ... et tombé par terre en découvrant un tweet de Rajoy sur le Vénézuela disant que “les prisonniers politiques doivent être avec leurs familles”.
Chante toujours Mariano!
0-200-110-Corsica

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● et réjoui que les neuf membres nationalistes du nouvel exécutif Corse prêtent serment sur la bible du paolisme de 1758 “La justification de la révolution corse” écrite trente ans avant la révolution française.
Sauf terreur de notre part, les têtes vont tomber.
Podemos

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● et réjoui que Podemos promette d'inclure dans la constitution espagnole le droit pour les autonomies d'organiser des référendums d'autodétermination.
Cet Iglesias-là croît aux miracles.
TartaroRFF

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● pas tant que ça, de découvrir qu'en plus de la dette de RFF sur la LGV Tours-Bordeaux, l'Etat, garantira aussi 80% de l'emprunt privé (3 milliards) de Lisea (Vinci).
En France, une dette peut toujours en cacher une autre.