Portes ouvertes à l’euskara

PrintFriendly and PDF

dav

Le samedi 10 mars, en matinée, comme chaque année à la même époque, les 31 ikastola maternelles du réseau Seaska ouvrent leurs portes et invitent les familles intéressées à venir visiter les locaux, et rencontrer les enseignant(e)s et les parents d’élèves. Ce sera pour tou(te)s celles et ceux qui souhaitent que leur enfant apprenne en basque, (ou qui ne se sont simplement pas encore décidé(e)s), l’opportunité rêvée d’obtenir tous les renseignements relatifs à la scolarité en ikastola : la pédagogie utilisée, les effectifs à taille humaine, le suivi éducatif, les frais de scolarité, l’intégration des parents non bascophones, le service de garderie du matin et du soir, le retour à la semaine des quatre jours (votée en assemblée générale en janvier dernier).

Les ikastola étant gérées par des associations de parent(s) d’élèves, des représentant(e)s seront également là pour répondre à toutes les questions portant sur le fonctionnement associatif.

Les écoles du réseau Seaska accueillent les enfants dès qu’ils/elles sont prêt(e)s à partir de 2 ans car pour apprendre une langue, le plus tôt est le mieux !

Grâce à cet enseignement «immersif», ils/elles vont «baigner» dans un bain linguistique à tout moment de la vie scolaire : tout est mis en oeuvre pour que l’élève soit constamment en situation d’entendre et de pratiquer la langue, tout en tenant compte de ses besoins : à la récréation, à la cantine, lors des activités ou des sorties.

De ce fait, à l’âge où l’enfant accède au langage, s’il/elle n’est pas issu(e) d‘une famille bascophone, il/elle mettra naturellement en oeuvre des mécanismes d’apprentissage analogues à ceux de sa langue maternelle.

A l’inverse, s’il/elle entend déjà le basque à la maison, il/elle pourra se sentir valorisé(e) à l’école et bénéficier d’une approche plus scolaire ou académique de la langue.

Plus tard, l’introduction progressive du bilinguisme à partir du CE1 permet à chacun(e) de maîtriser le basque et le français au sortir du CM2.

La pédagogie de l’ikastola, à l’origine fortement influencée par Freinet, se veut être centrée sur l’enfant, avec la mise en oeuvre des pédagogies active (dans le sens où l’on veut que l’enfant soit apprenant) différenciée (car tou(te)s les enfants n’apprennent pas au même rythme) ou de projet (l’apprentissage se fait à travers la réalisation d’une production concrète : spectacle, jardin, exposition etc…).

La langue basque n’y a pas le statut d’une simple matière scolaire : son acquisition donne à l’enfant l’occasion de vivre la pluralité de la culture locale et de se l’approprier en développant son esprit créatif.

Cela l’aide à forger son identité, lui offre des repères et assure son bien-être et son ouverture au monde.

Les programmes suivis sont ceux de l’Education Nationale mais avec un petit supplément d’âme car l’ikastola privilégie la proximité, la découverte de l’environnement et de la nature et l’apprentissage de l’autonomie. Parmi les activités proposées tout au long de l’année notons par exemple : jardinage, classes vertes, ateliers chants ou danses, classes de neige, arts plastiques, théâtre, bertsu (improvisation versifiée) à partir du cycle 3 ou encore les activités physiques « Bizijolas » (Vivre & jouer) où l’entraide et la coopération priment sur la compétition.

De même, les enfants des ikastola participent régulièrement avec les autres écoles aux animations du village / de la ville (Olentzero à Noël, carnaval, korrika…)

Enfin, les écoles du réseau Seaska peuvent proposer un accompagnement personnalisé, adapté à la scolarisation d’enfants en situation de handicap (par le biais de l’association « Integrazio Batzordea ») ou d’enfants en difficulté.

Les parents ne pouvant se rendre à cette journée mais néanmoins désireux d’en savoir plus, peuvent contacter directement Seaska au 05 59 52 49 24 ou consulter le site www.seaska.eus

Attention : la clôture des inscriptions pour la rentrée 2018 sera le 23 mars.