Pauvres électeurs!

PrintFriendly and PDF

CroissanceLa campagne électorale (si l’on peut dire) que nous vivons, ramène des fois à l’actualité le thème de l’abstention. Pourquoi est-elle de plus en plus grande ? Pourquoi les gens se désintéressent-ils des élections ?

Nous venons d’avoir récemment une réponse concrète.

Nos députés européens ont voté en faveur de l’accord économique avec le Canada, cousin germain de celui avec les Etats-Unis, l’un comme l’autre, également rejetés chez nous par une grande partie de l’opinion.

Nous avons à Bruxelles deux compatriotes, Mme Michèle Alliot-Marie et M. Alain Lamassoure. Ont-ils voté pour ou contre? Si vous ne faites pas partie d’un petit cercle d’initiés, vous l’ignorez. Ni l’un ni l’autre n’a éprouvé le besoin de nous en informer, pas plus qu’ils ne le font de leurs autres activités en tant que députés européens. NOS députés, on ne les voit même pas, on n’en entend même pas parler.

Ils sont là-bas, bien loin de chez nous, bien loin de nos problèmes et puisque nous les y avons envoyés démocratiquement, ils estiment qu’ils ont le droit d’y faire ce que bon leur semble. Ils savent mieux que nous ce qui est bon ou pas pour nous. Ils n’ont même pas de compte à nous rendre.

Nous ignorons totalement quelle est leur activité. Comment voulez-vous que les électeurs s’intéressent à eux, tout à coup, quand il viendront quémander nos voix ?

Avec les présidentielles, beaucoup sont inquiets de la place que prend le Front National. On ne compte pas les articles pour le diaboliser.

Résultat : zéro pointé!

Il a de plus en plus de succès. Parmi les gens qui votent Front National, il y a ceux qui partagent entièrement leurs idées, mais je suis convaincu qu’ils ne représentent qu’une minorité.

La plupart de leurs électeurs ne sont-ils pas ces gens qui sont fatigués d’envoyer à Paris des gens, de toute évidence incapables de résoudre leurs problèmes.

Que comptent-ils faire pour résoudre le problème de l’agriculture où deux paysans se suicident chaque semaine, où des milliers de paysans travaillent à perte sans compter leurs heures, des paysans dont les surfaces cultivées sont constamment mangées pour construire maisons, usines, routes, autoroutes, LGV etc…?

La courbe du chômage a franchi les deux millions en 1984, avec 2,07 millions de sans emploi, sous Mitterrand.

10482405

Depuis, elle n’a cessé de monter que ce soit sous Chirac, Sarkozy ou Hollande, que le pouvoir soit aux mains de la gauche ou de la droite, pour dépasser maintenant le cap des trois millions : nos avons commencé l’année avec 3,47 millions de chômeurs.

Durant la même période, le PIB est passé 300 à 525 milliards d’euros. La richesse de la France a presque doublé dans la période où le chômage a augmenté de 50%. Plus on est riche, plus le chômage est important. Curieux, non?

Nos élus, quels qu’ils soient, sont incapables de partager la richesse entre tous.

PIB france.

Les électeurs ne les croient plus et ils vont vers le seul qui n’a pas encore été au pouvoir, qui n’a pas encore fait la preuve de son inefficacité, le Front National, se disant que de toutes façons il ne fera pas plus mal. Devant cette réalité, tous les discours sont vains.

One Comment

  1. Jean Marc
    Posted 06/03/2017 at 16:39 | Permalink

    merci pour cet article et vos réflexions, très pertinentes.
    nous avons de la chance sur mon territoire (Sud Gironde) d’avoir un député qui s’astreint à rendre compte, plusieurs fois par semaine, via son blog et sa page Facebook , de ses activités , tant législatives, que locales.