Lettre ouverte pour une solution écologique

PrintFriendly and PDF

ParkingLaRhuneL’association Ascain Cadre de Vie / Azkaine Bizi Inguramena vigilante sur les projets concernant l’aménagement du bourg d’Ascain, la densification des constructions, du bétonnage du Site inscrit du Labourd et de l’aménagement de la Rhune a publié fin décembre deux missives. La première concerne les travaux de la “Piste des Carrières” et a été adressée au Ministre, au Préfet de Région, au Directeur de la DREAL à Poitiers. La deuxième, qu’Enbata.Info publie en intégralité, concerne l’aménagement de la Rhune, et a été adressée à M.LASSERRE, M. ETCHEGARAY, à M.MOULIA et au directeur de l’EPSA (Etablissement Public des Stations d’Altitude).

ASCAIN CADRE DE VIE-AZKAINE BIZI INGURAMENA 
188 Chemin d’Etxezaharreta
64 310 ASCAIN
[email protected]

Monsieur,

Nous tenons à attirer votre intention sur les inquiétudes des habitants d’Ascain concernant le projet d’aménagement de la Rhune

Lors de l’interview de monsieur LASSERRE dans le Sud-Ouest du mardi 19 décembre, celui-ci a dit «Nous travaillons d’abord sur la sécurité de la Rhune pour organiser le réceptif en bas du site avec la commune de Sare et en haut avec la Navarre»
Nous nous posons la question, Ascain est-il absent de cette réflexion ou bien les représentants d’Ascain sont-ils absent s de la discussion ?

Actuellement le village d’Ascain, pendant la période estivale, souffre d’une augmentation très importante de la circulation automobile.

Si Sare tire bénéfice de l’activité du Petit Train de la Rhune, Ascain en subit par contre les nuisances. L’accès au Col de Saint Ignace se fait pour l’essentiel par la commune d’Ascain. L’importance de ce trafic, pendant l’été, est à l’origine d’embouteillage, de pollution dans le bourg d’Ascain.

Les politiques actuelles des villes en matière de circulation sont de limiter l’accès des centre villes aux automobiles par le développement des transports en commun, ceci est transposable pour l’accès au Petit train de la Rhune par Ascain.

M. Daniel MOULIA, directeur adjoint des services et responsable de l’antenne bayonnaise du Conseil Départemental a déclaré dans une interview en 2016 que l’accès en voiture au pied du site est un enjeu de taille «Il y a eu une expérimentation de navette avec l’Agglo Sud Pays Basque en partant d’Ascain qui n’a pas été convaincante à ce jour». Un aménagement du parking situé sur la commune de Sare sera de toutes façons nécessaire.

Mais pour cette expérimentation de navette, a-t-on mis en place la bonne organisation ? Ce système existe déjà au niveau de nombreux aéroports, de sites touristiques en France et à l’Etranger et a prouvé son efficacité. Ce système n’est donc pas à inventer mais à appliquer.

Réservation et paiement internet, délivrance d’un numéro de code et retrait, sur le parking en l’occurrence, du billet d’accès au petit train et à la navette. Le parking serait gratuit. A l’entrée d’Ascain sur la D 918 existe le terrain de l’ancien camping maintenant propriété de L’Etat pouvant servir de parking. La même organisation pourrait-être mise en place à partir de Saint-Jean-de-Luz ou du village de Sare. A Saint-Ignace, le parking serait payant à un tarif dissuasif et gratuit pour les handicapés. Un arrêt pourrait-être prévu au centre d’Ascain pour ne pas léser le commerce local. L’aménagement de l’intersection Pont d’Ascain –D 918, actuellement des feux rouges, devrait-être également modifié pour fluidifier la circulation à ce niveau stratégique.

Il ne semble y avoir que des avantages à la mise en place de cette organisation, cela diminuerait la pression automobile sur le bourg d’Ascain avec moins d’embouteillage, moins de pollution, moins de stress pour les automobilistes, une circulation locale facilitée. Sur le Col de Saint Ignace, la pression automobile serait moindre, nécessitant moins de destruction d’espaces naturels pour l’agrandissement des parkings (utilisés que 3 mois de l’année).

Le but final n’est pas de limiter la fréquentation au Petit Train de la Rhune mais d’en limiter les conséquences sur le bourg d’Ascain. D’ailleurs tous ces problèmes résultent de l’exploitation touristique du Petit Train par une structure publique l’EPSA, il revient au Conseil Départemental de prendre en charge les solutions à toutes ces nuisances.

Il s’agit d’une solution écologique à un problème environnemental, et à des nuisances apportées aux Askaindars.

Pour que le bourg d’Ascain ne soit pas l’oublié de ce projet d’aménagement de la Rhune, nous faisons appel à vous, Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération Pays Basque, pour intervenir auprès du Président du Conseil Départemental pour qu’il apporte et prenne en charge une solution aux nuisances supportées par la population d’Ascain.

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

Monsieur OZCARIZ Dominique
Président de l’Association
ASCAIN CADRE de VIE-AZKAINE BIZI INGURAMENA

One Comment

  1. Malherbe
    Posted 16/01/2018 at 11:53 | Permalink

    Projet ambitieuse mais très convenable à la situation du village