Législatives en Pays Basque

PrintFriendly and PDF
Hauteskunde

Les députés Vincent Bru, Florence Lasserre et Jean Lassalle.

L’abstention a été un peu moins forte en Pays Basque que dans l’ensemble de l’Etat français, qui a vu moins d’un électeur sur deux se rendre aux urnes lors du premier tour des législatives du 11 juin. Elle s’est encore aggravée au second tour. Malgré cela, le score d’Euskal Herria Bai (EHB) est en nette progression tant en voix, passant de 11.423 voix en 2012 à 12.665 voix en 2017, qu’en pourcentage, passant de 8,80% en 2012 à 10,42% en 2017.

RésultatsElectionsDans la partie basque de la quatrième circonscription, le score d’EHB passe de 13,70% en 2012 à 16,73% en 2017. Soit 3799 voix. Dans la cinquième circonscription, EHB passe de 5,28% à 5,66% avec 2.675 voix. Dans la sixième, EHB passe de 9,78% à 12% avec 6191 voix. EHB arrive premier à Baigorri, Macaye et Bonloc. Les trois villes du BAB Bayonne, Anglet, Biarritz, plombent hélas gravement le score général d’EHB, autour des 5%.

A l’issue du premier tour, EHB est devenue la troisième force politique d’Iparralde, derrère la République en marche et Les Républicains. Suivent le PS avec 9,62%, la France Insoumise avec 9,01%, le FN 6,14%, les Verts 3,59%, le PC 1,75% et le PNV 1,17%.

RésultatsElections1

Le Modem, associé à LREM est arrivé en tête au premier tour dans les trois circonscriptions et a fait élire un député, Vincent Bru dans la sixième et Florence Lasserre dans la cinquième, éliminant les deux députées socialistes sortantes, Colette Capdevielle et Sylviane Allaux, qui avaient soutenu l’essentiel des revendications abertzale.

Dans la quatrième, le député sortant Jean Lassalle, distancé au premier tour, est réélu, battant un militaire de passage. EHB n’avait pas donné de consigne de vote pour le second tour et avait édité des programmes différents dans les trois circonscriptions, reprenant dans celle de Bayonne la revendication des 32 heures.

Le PNV récolte toujours des scores marginaux.

Pour que les abertzale puissent un jour accéder au second tour, il leur faudrait adopter le modèle Corse : un PNV autonome financièrement et politiquement d’Hegoalde et EHB recentrant ses thèmes sociaux, se retrouvant dans des candidatures uniques.

One Comment

  1. jean weber
    Posted 04/07/2017 at 10:59 | Permalink

    La sensibilité de ces trois élus aux problématiques du Pays basque reste à prouver…