Enfantsauboulot

Les enfants, au boulot !

Iruzkin 1
Bizi! - Ce 1er Mai, à Bayonne, tous et toutes à la manif de riches pour soutenir la loi El Khomri-Valls-Macron.
Si nous voulons qu’Hollande, Valls et Macron ne cèdent pas, tiennent jusqu’au bout du quinquennat sans infléchir leur politique en faveur des privilégiés, il est temps que nous nous mobilisions, nous les riches, et que nous lui manifestions notre soutien et nos encouragements. Car, comme nous le crierons haut et fort, « De l’argent, il y en a ! Dans les poches du salariat ! ». Plus d’infos sur #NuitDeBourges

LGV

LGV Poitiers-Limoges : annulation de la déclaration d’utilité publique

Communiqué de Presse - CADE - Ce vendredi 15 avril 2016, le Conseil d’Etat annule la déclaration d’utilité publique des travaux nécessaires à la réalisation de la ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges. Il considère que le financement annoncé est trop flou, la rentabilité annoncée insuffisante et les temps de parcours incertains. La LGV mettrait également en danger le trafic sur la ligne classique.
Alors que les commissaires enquêteurs avaient donné un avis favorable à la LGV Limoges-Poitiers, le Conseil d'Etat a pris la décision courageuse d'annuler la Déclaration d'Utilité Publique. Cette victoire des opposants à la LGV ouvre la voie à d'autres contestations de LGV, à plus forte raison sur Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse où les commissaires enquêteurs ont donné un avis défavorable.
IntercoZonbat

“Construire ensemble une large adhésion à un grand ensemble Pays Basque”

Communiqué de Presse - Dans quelques semaines, le Préfet des Pyrénées Atlantiques va demander officiellement à tous les Conseils Municipaux du Pays Basque de donner un premier avis sur la création d’une intercommunalité unique pour le Pays Basque, en lieu et place des 2 Communautés d’agglomération et des 8 Communautés de Communes, aujourd’hui existantes.
Tous les conseillers municipaux du Pays Basque auront à se positionner sur cette question très importante pour l’organisation de la vie publique. En tant que conseillers municipaux abertzale des communes membres de l’ACBA, nous souhaitons, par ce communiqué, apporter à notre tour, une contribution à ce débat, en expliquant pourquoi nous sommes favorables à ce projet.

Charte européenne des langues : le processus relancé

David Grosclaude - Le Conseil des ministres a examiné le vendredi 31 juillet un projet de loi constitutionnelle qui doit permettre la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l'Europe. Le 3 juin dernier, le président de la République s'était engagé à relancer le processus de ratification.
Je m'en réjouis et je souhaite que les parlementaires de notre région soutiennent cette initiative.
VisionLocaliste&Egoistede4maires1

Veulent-ils tourner le dos au Pays Basque ?

3 Iruzkin
Communiqué de Presse - C'est avec surprise et incrédulité que la plateforme BATERA a pris connaissance du communiqué de 4 maires de l'ACBA (Emmanuel ALZURI, Francis GONZALEZ, Claude OLIVE, Michel VEUNAC) qui se positionnent à titre personnel contre le vote très largement majoritaire du Conseil des Élus (33 pour 6 contre et 1 abstention) réuni le 1er juillet.
Il y a trop longtemps que le Pays Basque attend une reconnaissance politique et un outil institutionnel. Les 4 maires veulent-ils faire capoter une réflexion impliquant tout le territoire ? Veulent-ils tourner le dos au Pays Basque au profit d'une vision localiste et égoïste des cités du littoral ? Nous réaffirmons notre soutien à la démarche engagée par le Conseil des Élus et son président et notre détermination pour, dans les prochains mois, informer, impliquer et convaincre une population.

Soutien a David Grosclaude, en grève de la faim a l’hôtel de région de Bordeaux en Aquitaine

Communiqué de Presse - La Fédération Régions et Peuples Solidaires apporte tout son soutien à David Grosclaude, élu du Partit Occitan de la Région Aquitaine, qui vient d’entamer une grève de la faim dans les locaux de l’Hôtel de Région.
Deux des Régions occitanes actuelles, Aquitaine & Midi-Pyrénées, ont délibéré en faveur de la création d’un Office public de la Langue Occitane porté par un Groupement d’Intérêt Public regroupant les différentes collectivités, et, depuis des mois, cette création est bloquée par le gouvernement qui se refuse à promulguer le décret ministériel correspondant. Ce comportement est anti-démocratique, il bafoue toutes les conventions européennes en faveur des langues régionales, et il renie les engagements de campagne de François Hollande.

Le Tribunal Suprême espagnol refuse d’appliquer la loi européenne sur la confusion des peines : il maintiendra en prison 56 hommes et femmes ayant déjà effectué une partie de leur peine dans les prisons françaises

Communiqué de Presse - ETXERAT - Cette mesure nous affecte directement. 56 personnes sont frappées. Mais derrière ces 56 hommes et femmes, il y a des familles entières. L’État espagnol a clairement montré son choix de maintenir ces personnes en prison.
Malgré la loi, malgré la législation européenne, malgré tout ; donc en continuant d’utiliser la politique pénitentiaire comme moyen de vengeance contre notre peuple.
Lurra&Etxebizitza

La propagation des résidences secondaires en ligne de mire

Communiqué de Presse - Collectif Lurra eta etxebizitza - L’Assemblée Nationale vient de voter une augmentation de 20% de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires non louées. Elle tente de répondre à un problème général d’accès au logement dans des «zones tendues» telles que définies par la Loi Alur : là où l’offre de logements est inférieure à la demande.
Cette loi a au moins le mérite de désigner publiquement le phénomène de propagation des résidences secondaires comme problématique ! Mais à elle seule elle ne pourra pas résoudre la difficulté d’accès au logement.
Unmorttroptard

Un mort trop tard

Iruzkin 1
Communiqué de Presse - Bizi ! et le CADE (Collectif des associations de défense de l'environnement)appellent à un rassemblement de solidarité et de protestation ce mardi 28 octobre à 18h30 devant la Sous-Préfecture de Bayonne pour protester contre la mort au Testet du jeune Rémi Fraisse, étudiant en droit de l'environnement de 21 ans.
D'après les informations du site Reporterre, Remi Fraisse est décédé lors de la journée d'opposition au barrage inutile et imposé de Sivens, au Testet, après avoir reçu une grenade ou un flashball policier. L'Etat vient de décider la suspension des travaux, après qu'une forêt entière ait été détruite, et surtout un jour trop tard, un mort trop tard.