artificialisation
Ikus Puntuak

Economie assassine

Xipri Arbelbide - La CCI de Bayonne vient de publier son baromètre des deux derniers trimestres. Résultats positifs a quelques nuances près. Il y a eu 4,4% créations d'entreprises de plus que l'an dernier et 2,8 radiations de moins : solde positif, 1307 entreprises. Le Pays Basque compte 84.000 salariés, %2,9 de plus que l'année avant : solde positif, 2.150 emplois. Le bâtiment va bien. Le trafic de l'aéroport est en progression de 4,8 % : nous en sommes à 1.191.000 passagers. Le trafic du port, en augmentation aussi est de 2.364.000 tonnes et les perspectives d'avenir sont prometteuses avec trois laminoirs en perspective... Revers de la médaille, nous sommes arrivés à une pollution inavouable et inavouée: les mesures de la pollution sont relevées plusieurs fois par jour en quatre points du BAB. Jamais on ne les communique. Pourquoi?
Ignorerait-on à Bayonne l'accord du COP 21 de Paris sur le climat : il soulignait la nécessité urgente de prendre des mesures radicales pour sauver l'avenir de notre planète. Les bonnes nouvelles du baromètre de la CCI sont une liste d'autant d'atteintes à la survie de la terre. Quand la fréquentation de l'aéroport augmente, augmente aussi la pollution provoquée par le kérozène (détaxé!) brûlé. Quand le trafic du port augmente, augmente aussi la pollution provoquée par les bateaux et les camions qui viennent au port. Les centrales qui fourniront l'électricité aux laminoirs "propres" ne pollueront pas ici, mais bien, là où elles se trouvent. Les embouteillages en constante augmentation y ont aussi leur part. Est-ce de cette façon que la CCI prend au sérieux le cri d'alarme du COP 23, des 15.000 scientifiques qui lui ont joint leurs voix ? (...)

ManifEuxCestNousUNA
Gomitak Mintzo

Manif « Eux, c’est nous ! »

Bizi! - L'Assemblée nationale adopte en première lecture la loi Asile-Immigration qui piétine l'humanité, au profit de la fermeté, de la fermeture, et de l'enfermement… y compris des enfants ! Le projet de loi honteux va désormais être débattu au Sénat pour revenir en seconde lecture à l'Assemblée Nationale.
Pour Bizi!, les choses sont claires : on lâche rien ! De nouvelles actions vont avoir lieu, et dans un premier temps, nous vous appelons à vous manifester nombreux-ses le mardi 1er mai, à 10h30, à Bayonne (après le Pont Saint-Esprit, côté gare) dans un cortège festif et déterminé « Eux c'est nous ! » . Nous clamerons haut et fort notre solidarité avec les migrant-e-s et les réfugié-e-s. C'est maintenant qu'il faut bouger, pour faire reculer ce gouvernement et ses politiques anti-sociales, anti-écologiques et anti-migrant-e-s ! (...)
RéfugéisClimatiques
Ikus Puntuak

Réfugiés climatiques

Jean-Louis Davant - Outre ses ennuis domestiques bien réels mais non insolubles, l’Europe a deux gros soucis incontournables : d’une part le changement climatique, de l’autre l’afflux des immigrés, et les deux phénomènes sont liés.
On ne peut pas le nier, ni l’ignorer, car les faits sont là, éblouissants. (...)
Jeudi 19 avril, avec le soutien de Bizi et du chanteur de HK & les Saltimbanks, les Cheminots du Pays Basque ont animé la manifestation interprofessionnelle qui a rassemblé plus de 1200 personnes
Gomitak Mintzo

Une autre politique de transport est possible

Tribune Libre - Jérôme TEILLARY - Ce lundi 23 Avril , les cheminots ont mené une action au péage autoroutier de Biriatou. En bloquant les camions et laissant passer gratuitement les voitures, le but n'est pas de bloquer les gens mais de leur faire comprendre qu'une autre politique de transport plus respectueuse de l'environnement est possible.
La lutte des cheminots va bien au delà de la réforme du ferroviaire, le gouvernement, comme Thatcher en son temps avec les mineurs, souhaite détruire la dernière digue de contestation pour ensuite privatiser tous les services publics, des hôpitaux a l'éducation en passant par le système de retraite et la sécurité sociale, de la victoire des cheminots dépendra la survie de nombreux service public. (...)
Jean-François Irigoyen, maire de Saint-Jean-de-Luz (à gauche).
Ikus Puntuak

Confiscatoire !

Peio Etcheverry-Ainchart - Qu'est-ce qui est véritablement confiscatoire? Une surtaxe des résidences secondaires? Ou bien les logements que de nombreux citoyens n'ont pas les moyens de s'offrir?
Il est aisé d’asséner dans l’enceinte d’un conseil municipal qu’un taux appliqué à des logements de vacances est “confiscatoire”, mais qui ira l’expliquer à celles et ceux qui peinent à se loger à l’année, et qui trouveraient l’adjectif légitimement blessant ? (...)
Portua
Ikus Puntuak

LGV zer berri ? (1/2)

Pantxoa Bimboire - Contrainte par sa dette faramineuse de 52 milliards d'euros et un réseau ferré de proximité laissé à l'abandon au bénéfice de la construction de lignes à grande vitesse ruineuses, SNCF et son donneur d'ordre, l'Etat français, ont décidé de mettre un terme à la fuite en avant et de consacrer leurs maigres ressources à l'amélioration des déplacements ferroviaires du quotidien.
Voici la première partie de mon approche de la question. (...)
Solidarité
Gomitak Mintzo

Ouvrir sa porte

Iruzkin 1
Tribune Libre - Jean-Daniel ELICHIRY, Directeur général d'Atherbea - Ouvrir sa porte à l’autre n’est pas un problème de serrurerie mais d’ouverture d’esprit « préparé ». Ce qui engage chacun d’entre nous à se « préparer » à la rencontre avec l’autre, inconnu.
Ce vendredi 20 et samedi 21 avril, le Collectif Solidarité Migrants ETORKINEKIN, les associations BIZI! et ATHERBEA organisent à la Cité des Arts de Bayonne un Forum, espace de présentation de la situation en matière d’immigration, de débats, de confrontations d’exposés d’expériences au moment où le projet de loi très controversé « pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif » est débattu au Parlement. Ce Forum servira d'antidote à la formule d'Averroès "L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence". (...)
CentNoms
Gomitak Mintzo

Cent noms pour une Zone d’Agriculture Durable à Notre-Dame-Des-Landes

Tribune Libre - 100 personnalités originaires de tout l'Hexagone qui s’opposent à l’usage effronté de la violence contre celles et ceux qui construisent un avenir commun et collectif, 100 personnes qui s’engagent à résister et créer l’alternative au modèle dominant dont nous avons tant besoin, 100 personnes qui interpellent le Président de la République.
4 militant-e-s d'Iparralde engagées dans le combat pour une agriculture paysanne, ou pour la transition écologique et climatique figurent parmi elles. Enbata.Info publie cette tribune collective "Cent Noms pour une Zone d’Agriculture durable à Notre-Dame-des-Landes" parue sur Mediapart. (...)
Constitution
Ikus Puntuak

Esperimentazio eskubidea

Tribune Libre - Askok Macroni leporatzen diote bere erreforma goseak on baino kalte gehiago ekar lezakeela.
Argitxu Etxandik dio, ordea, konztituzioan diferentzia eskubidea sartzeak ondorio onak balituzkeela lurraldeen kudeantzan, tokiko kolektibitateetako arduraduneri eskumen eta ahalmen gehiago emanez. (...)