Ikus Puntuak

La longue marche par Jean Haritschelhar

Il y a de quoi se réjouir en ce 31 mars 2012. En effet, en faveur de l’officialisation de la langue basque s’inscrivent Georges Labazée, président socialiste du Conseil général ainsi que François Maitia l’actuel président de l’Office public de la langue basque et que la palette des politiques se complète avec Max Brisson (UMP) [...]


Ikus Puntuak

Répétition générale par Peio Etcheverry-Ainchart

Ça y est, les lecteurs d’Enbata les plus attentifs auront vu dans la dernière édition que la coalition Euskal Herria Bai a présenté ses candidates et candidats, donnant le top départ à la campagne abertzale des législatives. C’est donc reparti pour un tour, mais un tour d’une importance particulière. L’outil électoral Une importance particulière, d’abord [...]

Ikus Puntuak

En Pays Basque aussi refusons de payer les dettes illégitimes !

Derrière la gestion des dettes pu-bliques se cache un rapport de force violent autour du fait de savoir, qui, des milieux financiers, ou des populations vont payer les pots cassés de la crise. L’Europe libérale qui interdit à la Banque Centrale Européenne (BCE) de financer directement les Etats nous fait «marcher sur la tête» en [...]

Ikus Puntuak

Martxoaren 31a par Jakes Bortayrou

Seigarren aldikotz 23 urtez Deiadar mobilizazio bat iraganen da Ipar Euskal Herrian, datorren martxoaren 31n hain zuzen. Euskararen alde antolatuak izan diren mobilizazio ugariren artean Deiadar manifestaldiak bereziak izan dira, jendetsuenak izaiteaz gain, euskalgintzaren ibilaldi luzean mugarriak izan baitira. Azen hamarkadetako euskararen aldeko borrokan lau etapa atxeman daitezke. Lehena hizkuntzaren gibelapen eta zokoratze egoera larri [...]

Ikus Puntuak

Appel à l’union

Xabi Larralde - Les forces “souverainistes et indépendantistes de gauche” du Pays Basque Nord et Sud ont présenté mercredi dernier à Bayonne l'objectif partagé d'une nation basque souveraine.
Ikus Puntuak

Soirée du 8 mars mes impessions par Pantxoa Bimboire

Cher lecteur, même si votre hebdo favori s’est fait écho de l’Assemblée plénière des deux conseils, je ne résiste pas au plaisir de vous faire part de mes impressions. Beaucoup de témoignages nous ont fait chaud au cœur: celui de Max Brisson s’exprimant sur la nécessité impérieuse, après tant d’hésitations, de décider avec détermination sur [...]

Ikus Puntuak

Choisir, puis éliminer par Jean-Louis Davant

Pas plus qu’en 2007, je ne voterai Sarkozy. Je n’attendais rien de lui, donc il ne m’a pas déçu, et je ne peux pas lui en vouloir. Mais il me confirme dans mon refus de 2007. Il ne s’agit pas d’aversion personnelle. Je vois ses qualités de dirigeant: courage, vaillance, audace, dynamisme, liberté de mouvement… [...]

Ikus Puntuak

Une période historique ? par Michel Berhocoirigoin

Quelle que soit l’évolution du dossier «gouvernance du Pays Basque», la réunion des Conseils de développement et des élus du Pays Basque qui s’est tenue le 8 mars fera date. Je pense sincèrement que rien ne sera plus comme avant: ou bien, ce qui a été dit et partagé ce jour-là prend racine, et nous [...]

FabricFlipo
Gomitak Mintzo

Nucléaire ou effet de serre, «Ni l’un, ni l’autre mon général !»

Tribune Libre - Fabrice Flipo - Le nucléaire a, dans notre pays, un effet de sidération extraordinaire. Nombre de nos concitoyens estiment en effet que sans nucléaire, on risque de revenir à la bougie. Discutez avec un passant : très vite, il vous demandera comment on continuera de soigner le cancer, sans le nucléaire.
Et pourtant il existe des pays où l’on dispose de toutes les commodités modernes, sans nucléaire ! Citons l’Autriche, par exemple. Tout se passe comme si, en France, on oubliait systématiquement 80% du problème ! Du coup, entre irradiés ou surchauffés, on nous somme de choisir. Un tel choix est absolument dénué de fondement, il faut le dire et le répéter.