HEndaiaBiltzen

Echéance municipale, la parole à Hendaia biltzen

Enbata - A la fin de ce mois de mars, nous aurons désigné nos élus municipaux et ceux des intercommunalités. Exercice fondamental de la démocratie la plus en adéquation avec l'abertzalisme. Cette gestion de proximité sur laquelle nous pouvons influer convient, en effet, mieux à la cause basque que les élections dont les enjeux de pouvoir sont à Paris, Bordeaux ou Pau.
Le nouveau scrutin proportionnel à parité et sans panachage favorise sa politisation et, par là-même, l'expression abertzale. Comme le mois dernier, en donnant la parole à Jean-Claude Iriart pour Baiona, Bruno Carrère pour Uztaritze et Argitxu Hiriart-Urruty pour Kanbo, Enbata du mois de mars s'ouvre à cinq nouvelles listes conduites par des abertzale. Commençons par celle d'Hendaia.

GizonGerlaria

Gizon-gerlaria

Irakurleen Gutunak - "Gure jendartearen ikuspuntutik, gizonok gerlariak edo sasi-gerlariak izan behar dugu. Hau da, jendartearen arabera, gizonok gogorrak, ausartak eta kementsuak izan behar dugu."
Barakaldko Juan José Angulo de la Calle-k, eraso sexistei buruzko iritzi-artikulu honen bidez gizonen identitatea kulturala dela eta heziketa kontua ere azpimarratzen du.
CIV2

“Au Pays basque, une chance à saisir”

Enbata - Editorial du Monde - "Ce n'est qu'une étape sur la voie de la résolution du douloureux conflit basque, mais c'est une étape importante et il faut la saluer."
"Vendredi 21 février, à Bilbao, ville marquée par tant d'attentats meurtriers, des experts de la Commission internationale de vérification du cessez-le-feu (CIV) ont présenté à la presse les images des premières armes que l'organisation séparatiste basque ETA a accepté de détruire. Ce processus de démantèlement de l'arsenal du groupe terroriste a été engagé à la suite de l'annonce, le 20 octobre 2011, par les dirigeants d'ETA, de l'abandon de la lutte armée."
Bernard Gachen.2jpg

Les Sirènes, Ulysse et Pénélope

Beñat Gachen - L’association des Bascos regrette profondément le choix du gouvernement de retirer la loi Famille. Une telle décision prise au lendemain de manifestations des forces hostiles au mariage des homosexuel(le)s, à l'égalité des femmes et des hommes, au genre, et à la PMA, entérine la victoire de la religion sur la République et a un goût amer de renoncement.
Le gouvernement vient de donner de fait raison aux partisans d’un modèle familial unique qui refusent obstinément d’admettre la diversité des modèles familiaux existant dans ce pays.
Darmian1

On file à très grande vitesse dans le mur !

2 Iruzkin
Tribune Libre - Jean-Marie DARMIAN - "La vitesse ne fera bientôt plus recette car elle coûte cher et en plus elle n’est utile que dans peu de circonstances. J’ai personnellement été convaincu de l’intérêt de la lenteur assumée, celle qui constitue le meilleur rapport entre la qualité de vie et les nécessités du progrès."
"Il existe un juste équilibre entre les trois critères d’un déplacement : fiabilité, confort et sécurité. Un changement d’appréciation que la société n’a pas pris en compte depuis deux décennies en se lançant frénétiquement sur la... vitesse, rien que la vitesse."
SuprefeturanSeaskarenalde

“De qui se moque-t-on ?”

Iruzkin 1
Paxkal Indo - Environ 400 manifestants ont répondu à l'appel de Seaska ce samedi 1er février en se mobilisant à 16h00 devant la Sous-Préfecture de Bayonne contre les différentes mesures préfectorales s'attaquant aux aides apportées par les communes aux ikastola et pour demander une "loi pour les écoles immersives".
"Monsieur Pierre André Durand, si vous faites une circulaire pour dire ce que l’on sait déjà, pour restreindre encore plus le cadre restrictif, vous pouvez vous abstenir. Nous n’avons pas de temps à perdre. Dites-nous plutôt quelle solution pour Hendaye ? Quelle solution pour Briscous ?" mentionnait Paxkal Indo, Président de Seaska, dans son discours qu'Enbata.info s'est procuré.
Irisarri

Le découpage des cantons ne règle pas le cas “Irissarry”

Enbata - Depuis 2001 le Conseil Municipal d'Irissarry a sans cesse pris des délibérations demandant d'intégrer le canton concernant son bassin de vie (celui de Baigorri et de Garazi). Ce même conseil démissionnait en bloc pour dénoncer l'intégration de force d'Irissarry dans la Communauté de communes d'Iholdy Oztibarre.
Avec le découpage cantonal actuel, le Pays Basque est respecté, mais le cas "Irissarry" reste à régler comme le montrent les dernières correspondances de la commune à l'attention de la Préfecture.
24 personnalités appellent à Alternatiba

“Notre maison brūle et nous regardons ailleurs”

Appel des 24 - 24 personnalités appellent à Alternatiba. Rien n’a changé depuis le célèbre constat “Notre maison brûle et nous regardons ailleurs”. Pire, depuis l’échec du Sommet de Copenhague en 2009 et l’éclatement de la crise financière, l’urgence climatique semble avoir disparu de l’agenda des décideurs.
Le projet Alternatiba est né dans ce contexte. Il veut contribuer à relancer une mobilisation citoyenne, au niveau européen, dans la perspective d’un sommet décisif pour les négociations internationales sur le climat qui se tiendra fin 2015 à Paris. Le dimanche 6 octobre, à Bayonne, nous serons des milliers à nous retrouver pour débattre des questions climatiques.
Eric Dicharry

Eric Dicharry vu par Eric Dicharry : tentative d’autoportrait

Eric Dicharry - A l’occasion de la publication de l’ouvrage L’écologie de l’éducation. Un anthropologue à l’école du bertsularisme en Pays basque. L’Harmattan, 2013.
L’autoportrait doit se comprendre au second degré. C’est une manière de se moquer des personnes qui parlent d’elles à la troisième personne, il/elle ou même au pluriel : nous.