Eusko, kézako ?

PrintFriendly and PDF

L’eusko, c’est quoi ?

L’eusko est une monnaie pour le Pays Basque, une monnaie complémentaire à l’euro pour dynamiser notre économie et l’usage public de l’euskara. En Iparralde, d’abord, puis en Hegoalde si le projet intéresse aussi les Basques du Sud.

L’eusko respecte pleinement le Code monétaire et financier, et son fonctionnement a été présenté à la Banque de France. Un eusko = un euro, avec des coupures de 1, 2, 5, 10 et 20 eusko.

Comment ça marche ?

Toute personne peut adhérer sur notre site Internet (en cliquant ici www.euskalmoneta.org/jadhere-kidetzen-naiz) ou en se rendant dans l’un de nos bureaux de change (la liste est là : www.euskalmoneta.org/lannuaire-des-bureaux-de-change-aldaguneen-aurkitegia). L’adhésion est libre, entre 5 et 20 euros par an. Chaque adhérent change ensuite autant d’euros qu’il veut en eusko, sans frais, et l’équivalent de 3% de ce change est versé à l’association de son choix.

Grâce à l’annuaire des prestataires ayant adhéré au réseau – commerces, associations, entreprise, artisans… –, l’adhérant voit où il peut dépenser ses eusko (en s’abonnant à Enbata, par exemple…).

Ces prestataires peuvent réutiliser ces eusko pour leurs dépenses (salaires, fournisseurs), ou les rechanger en euros, avec une commission de 5 % (qui les encourage à trouver des fournisseurs en eusko, et finance les 3 % aux associations). Ce système a été emprunté à la plus grande monnaie complémentaire d’Europe, le Chiemgauer (600 prestataires, 3000 adhérents), où il fonctionne très bien.

Pourquoi adhérer ?

-         En changeant des euros en eusko, vous financez l’association de votre choix (en 2012, le Chiemgauer a généré 50 000 euros de dons)

-         Chaque eusko que vous mettez en circulation sert uniquement à la création de richesses au Pays Basque, donc soutient l’emploi local.

-         De plus, les euros que vous changez en eusko sortent de votre banque traditionnelle (généralement spéculative) et sont mis en réserve sur un livret de la Nef, au Crédit coopératif, pour financer des projets écologiques et/ou solidaires

-         Pour chaque eusko mis en circulation, Herrikoa met un euro de ses propres fonds dans le financement de projets structurants pour le Pays Basque, grâce au fonds Eusko-Herrikoa

-         Tous les commerces et entreprises du réseau s’engagent à utiliser l’euskara dans leur communication écrite (affichage, menus, etc.) ou orale (les non-euskaldun prenant 20h de cours avec AEK).

Comment participer ?

• En adhérant et en faisant adhérer ! Sur notre site Internet, avec paiement en ligne, ou dans n’importe quel bureau de change.

• Vous pouvez aussi rejoindre un groupe local sur votre commune, ou donner quelques heures en tant que bénévole dans nos locaux sur Bayonne.

• En tant qu’association, vous pouvez faire adhérer vos membres pour vous financer (plus d’infos ici : www.euskalmoneta.org/devenez-association-beneficiaire-elkarte-onuradun-bilaka-zaitez)

• En tant que commerce, entreprise, artisan, profession libérale, demandez à être contacté par l’un de nos représentants pour poser vos questions, en cliquant ici : www.euskalmoneta.org/les-prestataires.

 

Les nouvelles du mois :

• Côté prestataires, on peut enfin prendre un café en eusko à Biarritz, au Comptoir du foie gras, place des Halles ! C’est l’un des 49 nouveaux prestataires agréés le 8 avril. Le réseau compte désormais 310 prestataires, dont une dizaine de commerces biarrots, et Biarritz Culture. L’annuaire complet des 310 prestataires du réseau est ici : www.euskalmoneta.org/lannuaire-des-prestataires

• Côté bureaux de change, quelques nouveautés : Biocoop Parme et La Coccinnelle, à Anglet, et le Café-Bar Plazan, à Ascain. La liste complète est ici : www.euskalmoneta.org/lannuaire-des-bureaux-de-change-aldaguneen-aurkitegia

• Côté adhérents, nous sommes désormais plus de 1500 utilisateurs de l’eusko, soit un doublement depuis le lancement le 31 janvier. Plus nous serons nombreux, plus l’eusko sera efficace !