ParotDoktrina

L’Europe libère les Preso

Koko Abeberry - La décision prise le 21 octobre par les juges de STRASBOURG a provoqué une petite révolution en Espagne. Saisis par les avocats de la militante de ETA Inès DEL RIO pour une détention prolongée du fait de «la doctrine PAROT», ils ont déclaré celle-ci illégitime. Le lendemain Inès DEL RIO sortait de prison.
Il reste trente-six cas à régler. La doctrine PAROT a vécu.

SF-2013-Ikurriña

Procès en rafale

Koko Abeberry - La reprise des procès démontre que les Espagnols n’entendent pas lâcher prise.
Seule note d'espoir, la décision très attendue de l’Europe : la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg a exigé de l'Espagne qu'elle abandonne la doctrine Parot.
Parot

Iraila honetan, 595 euskal preso politiko 80 espetxetan sakabanatuak

Enbata - Giza Eskubideen Europako Auzitegiak ("Estrasburgokoak") arrazoin eman dio Ines Del Rio euskal preso politikoari, 'Parot doktrina' indargabetuz.
Epaia lagungarri izango da garai berriari dagokion espetxe politika aldarrikatzeko, baina Madril eta Pariseko gobernuean jarrera aldatzeko indar metaketa beharko da haundituz joan.
ONA!Cour Européenne des Droits de l'homme

La France condamnée

Koko Abeberry - Il arrive ainsi que les Etats se fassent sanctionner sur la gestion de leur justice.
Deux preso basques, membres présumés d’E.T.A., viennent de bénéficier d’une décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme de STRASBOURG.
MaréeHumaine

Marée humaine à Bilbo en faveur d’Herrira et des droits des preso

Enbata - Des dizaines de milliers de personnes (65 000 selon Gara) ont répondu à l'appel de plus de cinquante organisations sociales et politiques pour dénoncer l’opération de la police contre Herrira et pour défendre le travail du mouvement pour la défense des droits des prisonniers basques.
Ces organisations ont annoncé de nouvelles mesures et engagements, « un effort collectif», pour le retour des prisonniers et des réfugiés.

Reprise des M.A.E.

Koko Abeberry - Les mandats datent de juin. Jokin ARANALDE et Aitor ZUBILLAGA ont été interpellés, relâchés, et renvoyés devant la Cour d’Appel de PAU pour des M.A.E. lancés par les juges espagnols. Ils ont finalement comparu le 10 septembre.
Jokin ARANALDE, 67 ans, à qui on reproche des faits remontant à 2002, sera fixé le 24 septembre sur son sort. Aitor ZUBILLAGA, 36 ans, pour des faits de 2008, saura le même jour si les Espagnols auront envoyé à la Cour le complément d’information demandé.
Otegiguren

Réconciliation, où es-tu ?

Koko Abeberry - Il y a 16 ans, ETA assassinait le jeune Conseiller municipal PP Miguel Angel BLANCO. L’actuel maire socialiste de la commune a procédé à l’inauguration d’une stèle commémorant le drame. Il a constaté avec regret l’absence à la cérémonie des trois conseillers BILDU.
La justice espagnole, sur plainte de Dignidad y Justicia, va déférer le Maire de GERNIKA devant l’Audiencia Nacional. La municipalité avait récompensé Arnaldo OTEGI et Jesús EGIGUREN pour leur action en faveur de la paix. Mais cette distinction visant OTEGI est considérée comme une «apologie du terrorisme»…

Un M.A.E. refusé

Koko Abeberry - Jokin ARANALDE et Aitor ZUBILLAGA attendront ce 16 juillet pour être fixés.
La Cour d’Appel de PAU a examiné le 9 juillet les M.A.E. espagnols. Pour le « vétéran » ARANALDE, accusé de recrutement et de renseignements pour ETA avant 2002, le Parquet a requis la remise à l’Espagne. Pour ZUBILLAGA, un complément d’information, car les faits, vieux de treize ans semblent presque anecdotiques.
Beñat Atorrasagasti  - Jokin Aranalde

Les aléas du M.A.E.

Koko Abeberry - On savait les Espagnols mécontents du Rassemblement organisé le 15 juin à BIARRITZ en faveur des réfugiés et exilés.
Sur des bases incertaines, ils ont réactivé plusieurs Mandats d’Arrêt Européens (M.A.E.).