De l’engagement à l’action

PrintFriendly and PDF
Soirée Pays Basque en transition organisée le 12 mars 2014 par Bizi!. Elle a mis en scène l’engagement officiel et collectif des têtes de liste autour de la transition énergétique.

Soirée Pays Basque en transition organisée le 12 mars 2014 par Bizi!. Elle a mis en scène l’engagement officiel et collectif des têtes de liste autour de la transition énergétique.

Le comité Hitza Hitz de Bizi! assure le suivi des engagements climaténergie pris par 30 communes signataires du pacte de transition énergétique, lors des élections municipales de mars 2014. Cet organe de veille citoyenne vient de publier son premier rapport sur l’état d’avancement de la mise en oeuvre des actions de transition énergétique dans les communes d’Iparralde. Voici une présentation de cet outil de suivi et une invitation à renforcer le rôle de véritable aiguillon citoyen stimulant l’action municipale en faveur de la transition.

Fruit d’un travail bénévole de longue haleine mené en lien avec les communes, le premier rapport du comité Hitza Hitz de Bizi! a trois objectifs :

  1. Donner un état d’avancement global de la transition énergétique en Pays Basque au travers de l’analyse des résultats collectés auprès de 23 des 30 communes signataires du pacte.
  2. Pousser les élus des communes signataires du pacte à rester mobilisés et à poursuivre et amplifier leurs actions.
  3. Donner l’envie aux citoyen-ne-s du Pays Basque de veiller à la mise en oeuvre effective des actions, en mettant à leur disposition un outil de suivi simple d’utilisation (les fiches communales).

A l’origine, une boîte à outils et un pacte

En 2012, deux ans avant les élections municipales de mars 2014, Bizi ! se lance dans l’élaboration d’une boîte à outils climat-énergie pour faire de ce rendez-vous démocratique une caisse de résonance en faveur de la transition énergétique, à l’échelle des 158 communes du Pays Basque Nord.

Publié en mars 2013, la boîte à outils rassemble 53 actions dans 13 thématiques : urbanisme, mobilité, énergie, bâtiments, agriculture, forêt, eau, espaces verts, économie, déchets, consommation responsable, risques et stratégie. Pour populariser et faciliter l’accès à ce document de 100 pages par le plus grand nombre d’élus et de citoyens, une clé d’entrée a été façonnée : le pacte de transition énergétique.

A l’issue des élections, 30 communes de toute taille, rassemblant les trois quarts de la population du Pays Basque Nord, dans les provinces de Soule, Basse-Navarre et Labourd, sont administrées par une équipe dont le maire est signataire du pacte de transition énergétique.

Le comité Hitza Hitz organe de veille citoyenne

Le comité Hitza Hitz a été créé pour s’assurer que les engagements pris seront tenus. Il s’agit d’un véritable aiguillon pour stimuler l’action municipale en faveur de la transition énergétique. Plus de deux ans après les municipales de 2014, le comité Hitza Hitz publie un premier rapport sur l’état d’avancement de la mise en oeuvre des actions de transition énergétique dans les communes du Pays Basque Nord. Ce rapport comprend un historique de la démarche engagée en 2012, une analyse globale par thématique du niveau d’avancement de la transition énergétique en Pays Basque Nord, 30 fiches détaillant, commune par commune, l’état d’avancement de leurs actions.

Le samedi 24 septembre 2016 à Bayonne, lors de la présentation publique du premier rapport du comité Hitza hitz de suivi des engagements municipaux sur la transition énergétique.

Le samedi 24 septembre 2016 à Bayonne, lors de la présentation publique du premier rapport du comité Hitza hitz de
suivi des engagements municipaux sur la transition énergétique.

Résultat de la collecte de données

En janvier 2016, les maires et référents “transition énergétique” des 30 communes signataires ont été sollicités pour produire un état d’avancement de la mise en oeuvre des actions de transition énergétique qu’ils avaient choisies en signant le Pacte. Parmi les 30 communes signataires, 23 ont transmis leur état d’avancement. Près des deux tiers de la population (environ 200.000 personnes) vivent dans ces 23 communes. 7 communes n’ont transmis aucune information quant à l’état d’avancement de leurs actions. Parmi elles, Hasparren et Boucau ont attiré plus particulièrement l’attention du comité Hitza Hitz. Hasparren a exprimé un refus catégorique de faire le bilan de son action avant la mi-mandat. En 2015, elle avait également refusé de rencontrer une délégation d’habitants de la commune qui souhaitaient faire le point avec l’équipe municipale au sujet de la transition écologique. Boucau n’a pas donné signe de vie, alors qu’elle a bénéficié au départ d’un a priori plutôt positif en retenant 40 actions de la boîte à outils. Ces 7 communes ont signé publiquement un pacte par lequel elles se sont engagées sur des actions climat-énergie qu’elles ont choisies. Tout sera mise en oeuvre pour qu’elles tiennent leur parole. Le comité Hitza Hitz y veillera.

La méthode : l’auto-évaluation des communes

Il est important d’indiquer que les communes ont procédé à une auto-évaluation de leur propre performance dans la mise en oeuvre des actions sur lesquelles elles se sont engagées. Les habitant-e-s de ces communes sont invité- e-s à relayer l’action du comité Hitza Hitz en assurant le contrôle des informations communiquées.

Analyse globale par thématique

Six domaines sont traités : l’urbanisme et l’aménagement du territoire, la mobilité, l’énergie (sobriété, efficacité et ENR), le bâtiment (rénovation et construction neuve), l’agriculture, la forêt, l’eau et les espaces verts, les déchets. De plus, un focus particulier est proposé en ce qui concerne l’Eusko, la monnaie complémentaire basque, sociale, écologique et solidaire. Le Comité Hitza Hitz observe que les communes font moins d’efforts pour mettre en oeuvre leurs engagements dans les domaines des déchets, de la mobilité et surtout de la consommation responsable, que dans ce qui a trait à l’énergie, aux bâtiments et à l’urbanisme. Dans un contexte d’accroissement démographique et urbain, le retard marqué par les communes participantes pour accélérer la transition vers plus de transports en commun et de modes de transport “verts” est préoccupant. Pour découvrir le premier rapport du comité Hitza Hitz : https://bizimugi.eu/la-transition-et-sonsuivi- en-marche

Alors, sommes-nous sur la bonne voie ?

Trop peu pour certains, déjà bien pour d’autre, la manière d’apprécier le niveau global d’avancement des actions de transition énergétique varie souvent selon le niveau de perception de l’urgence climatique de l’évaluateur. Le premier rapport du comité Hitza Hitz montre incontestablement qu’une mise en route lente et parfois poussive s’effectue sur le chemin de la transition énergétique en Pays Basque. Il va falloir rapidement passer à la vitesse supérieure. Selon Bizi!, l’urgence climatique ne nous laisse pas le choix. Le temps de l’action doit succéder à la prise de conscience. Et, fort heureusement, les outils sont là pour agir comme le démontre la boîte à outils climat-énergie de Bizi! Il manque encore souvent l’étincelle d’une volonté politique forte, capable d’entrainer dans son sillage une population encore majoritairement en manque d’aspiration écologique. Bizi! souligne que nous avons une génération pour tout changer : nos manières de se déplacer, nos logements, notre alimentation, nos loisirs, nos consommations énergétiques, etc.

Comment amplifier le mouvement et réussir la transition ?

Plusieurs leviers doivent être actionnés pour amplifier la transition énergétique du Pays Basque :

  1. Augmenter le nombre de communes signataires du pacte de transition énergétique en proposant une forme d’adhésion à la démarche au 128 communes du Pays Basque non signataires.
  2. Augmenter le nombre d’actions de la boîte à outils climat-énergie choisies par les communes signataires et accroitre le niveau de réalisation des actions.
  3. Inciter les habitant-e-s du Pays Basque à devenir acteurs de la transition écologique, en se mobilisant, dans sa commune et sur son territoire de vie, pour pousser les élus à agir pour la transition énergétique et aussi en appliquant les solutions alternatives en matière de transport, d’alimentation, d’énergie, etc.

Les quatre années passées à travailler le sujet de la transition énergétique à l’échelle des communes du Pays Basque ont permis à Bizi! d’identifier trois principaux facteurs de réussite :

  1. des maires (surtout) et des élus (aussi) déterminés à agir pour la transition énergétique,
  2. des structures collectives porteuses d’alternatives concrètes,
  3. des citoyens (nombreux) attentifs à la mise en oeuvre des actions par les équipes municipales, dans le cadre d’un processus démocratique permanent.

La boîte à outils climat-énergie de Bizi! peut jouer le rôle de catalyseur de cette démarche de mis en lien des acteurs du territoire. Selon le Comité Hitza Hitz, c’est tous ensemble que nous devons réussir !

 Un premier rapport et après ?

Le travail du comité Hitza hitz va se poursuivre avec la dynamisation des relais locaux, de nouvelles rencontres en communes entre élus et habitants, dans le cadre d’une veille citoyenne permanente. Un second rapport sera publié en 2018. Il permettra véritablement de mesurer les évolutions par rapport à 2016, en comparant, les fiches individuelles de chaque commune. Une nouvelle boîte à outils et un nouveau pacte de transition énergétique seront élaborés dès 2018, dans la perspective des élections municipales de 2020. Un volet intercommunal sera proposé comme base programmatique climaténergie pour l’agglomération Pays Basque. Une invitation à rejoindre le Comité Hitza Hitz est lancée à toute personne souhaitant participer à la transition énergétique du Pays Basque. Afin de connaître les différents niveaux d’implication possibles rendez- vous est donné aux citoyen-ne-s intéressé-e-s lors des prochaines réunions du comité Hitza Hitz.