CADE Environnement : communiqué LGV

PrintFriendly and PDF

Aujourd’hui le journal Sud Ouest publie un article faisant état du déclassement de la LGV Bordeaux Espagne.

Le CADE et les associations opposées à la LGV notent avec satisfaction que le point de vue qu’ils défendent continue de s’imposer peu à peu.

A ce déclassement on peut ajouter le prochain rapport Bianco qui préconise l’arrêt de toutes les nouvelles LGV causes d’un gouffre d’endettement du ferroviaire français.
On peut également ajouter que la saturation des voies existantes déjà reportées en raison de la crise 2008 à 2030-2035 sont aujourd’hui, pour les mêmes raisons (PIB réel très nettement en dessous des prévisions) destinées à un report minimum aux horizons 2050.

Cependant, si nous venons de marquer trois buts successif, le match n’est pas terminé et nous savons que les présidents des Conseils régionaux d’Aquitaine et de Midi Pyrénées continuent, en ces temps de “transparence politique” à œuvrer en sourdine dans les couloirs.

C’est notre capacité à rassembler et convaincre qui nous a permis de mobiliser fortement. Nous affirmons ici que nous resterons mobilisés et vigilants tant qu’une décision officielle ne sera pas prise, avec notamment l’abandon de l’enquête publique prévue cet automne.